Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 81 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 81 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

Archives

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Bio 311 - Août 2005 - Portes ouvertes à Moircy Fondation Vancau
    Quelques photos de l'Inauguration de la Fondation Vancau, à Moircy (Belgique), en juin 2005
  • Je termine "L'Ombre de la Bête" de Patrick...
    Je termine "L'Ombre de la Bête" de Patrick GRAINVILLE. Livre remarquable. Un livre qui me concerne profondément. Un… https://t.co/C104t2zpz9 Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Je termine "L'Ombre de la Bête" de Patrick GRAINVILLE. Livre...
  • Extrait de ma bio 1985.
    Extrait de ma bio 1985. Jean DUBUFFET est mort. C'est intolérable. La nouvelle tombe ce mercredi 15 mai mais il est… https://t.co/qGjtC2a6oe Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de ma bio 1985. Jean DUBUFFET est mort. C'est intolérable....
  • Deux grenouilles mâles (plus petits que les...
    Deux grenouilles mâles (plus petits que les femelles) sur le dos d'une femelle l'étreignent dans un combat furieux,… https://t.co/b7UWPmaubF Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Deux grenouilles mâles (plus petits que les femelles) sur...
  • Henri Michon mon ami bourguignon, celui qui m'a...
    Henri Michon mon ami bourguignon, celui qui m'a amené Christian Bobin à Libramont en 1976, m'envoie une analyse gra… https://t.co/smBKKB8MGB Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Henri Michon mon ami bourguignon, celui qui m'a amené Christian...
  • A Anvers ces 21 et 22 mars 1985, en stage...
    A Anvers ces 21 et 22 mars 1985, en stage informatique au Centre Ordinateur de ma banque Ippa. Tout un parc indusri… https://t.co/HbDhrrVvhw Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 A Anvers ces 21 et 22 mars 1985, en stage informatique au...
  • Je reçois une lettre de ma mère, pour la...
    Je reçois une lettre de ma mère, pour la première fois depuis 4 ou 5 ans. Ma mère vient d'avoir 71 ans. On dirait q… https://t.co/XZnwmSfi3h Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Je reçois une lettre de ma mère, pour la première fois depuis...
  • Extrait de mon journal 1985
    Extrait de mon journal 1985 "A 2 Kms de Buzenol, en pleine forêt, ce jeudi 28 février à 12h00, avec mes tartines e… https://t.co/wDClG9OTHJ Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de mon journal 1985 "A 2 Kms de Buzenol, en pleine...
  • Extrait de ma bio 1985.
    Extrait de ma bio 1985. Jean-Luc Godard à la Télé à propos de la sortie de son dernier film "Je vous salue Marie" q… https://t.co/kWvID4Ny9E Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de ma bio 1985. Jean-Luc Godard à la Télé à propos...
  • Extrait de ma biographie-1985.
    Extrait de ma biographie-1985. Il fait soleil, les glaces dégèlent tout doucement en cette fin février, mais on ne… https://t.co/a8QjtQCsVl Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de ma biographie-1985. Il fait soleil, les glaces...

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:11
En 2 Mon acrhitecte et ami Jean-Paul Laixhay, peintre et musicien également
En 2 Mon acrhitecte et ami Jean-Paul Laixhay, peintre et musicien également

En 2 Mon acrhitecte et ami Jean-Paul Laixhay, peintre et musicien également

 

Samedi 1er mai

Il n'y a plus de toit au garage mais un trou recouvert d'une bâche. On peut donc entrer dans cette maison comme on veut puisque le garage communique avec la maison. Je téléphone à Jean-Paul que ce trou doit être bouché solidement et rapidement

 

Je dis à Jean-Paul," je m'entends mieux avec les ouvriers qu'avec les patrons". En riant il me répond "moi aussi"

 

Stephane Poncin vers midi jusque 14h40 avec l'ordinateur. Il essaie de me montrer certaines choses mais je n'y pige pas grand-chose. Il me regarde avec commisération et me dit "ce sera dur". Pour le remercier je lui offre un CD de Placebo

 

Je vais porter chez Valérie des objets retrouvés dans le grenier du garage (luge etc..) On va à l'Auberge du Prévost avec Canaille. Merveilleuse entente

 

Dimanche 2 mai

Je nettoie le chantier

 

Les maçons viendront-ils mardi??? Car demain c'est la récupération du samedi 1er mai

 

Un article sur Emmanuelle Beart, ambassadrice de l'Unicef dans le monde. Voir article

 

On annonce une rétrospective Marie Howet pour 2005. Voir article

 

Lundi 3 mai.

J'essaie de réparer le fil de mon répondeur sectionné par Canaille J'achève de nettoyer le chantier

 

Mardi 4 mai

Je suis à mon poste à 7h45 pour accueillir le maçon à bras ouvert. C'est l'heure de vérité. Coup de fil de Jan-Paul. Piron viendra quand il pourra. Bravo. La maison va donc rester ouverte et il va pleuvoir dans le garage sur la chaudière. JP va téléphoner à  Piron pour qu'il sécurise le garage

 

Visite de Piron. les maçons viendront arranger tout cela demain après-midi. Bâche et puis commencer la maçonnerie

 

Mercredi 5 mai

Des remerciements collectifs pour les manifestations en faveur  de Vincent ou d'Oliver, je ne sais plus. Les deux prénoms sont présents dans mon journal et je ne comprends pas pourquoi

Voir ci-dessous la carte

Il ne pleut pas encore

 

Pas de maçons à 15h00 mais visite de Willy Dory. On monte dans l'atelier. Willy me montre quelques trucs sur l'ordinateur. Pas de maçons à 17h30. J'essaie en vain d'atteindre Piron, le menteur. je préviens Jean-Paul qui va me retéléphoner. La pluie se met à tomber, le garage va être inondé cette nuit. Je téléphone chez les maçons Javeaux à Ochamps. Ils viendraient lundi prochain si les blogs sont arrivés à Big Mat. "Monsieur Piron ne nous a jamais dit d'être sur le chantier aujourd'hui.Ils ne connaissent même pas mon nom. Je deviens fou-furieux. Jean-Paul me retéléphone. Je lui raconte. Il va retéléphoner

 

Jean Oury m'a laissé un message. Jeannette la femme d'Armand Silvestre est décédée. ll était son beau-fils ayant épousé Francine

 

Coup de fil d'Annie G. qui part à Avignon

 

Jeudi 6 mai

J'attends le coup de fil de jean-Paul. En plus les échafaudages ont été retirés ajors que Piron m'avait promis de les laisser pour les maçons

 

Jean-Paul vient d'avoir Piron qui dit "Les travaux commencent aujourd'hui" Alors Jean-Paul lui dit que les maçons ont dit qu'ils viendraient la semaine prochaine. Piron n'y comprend rien Il ment c'est évident. Il est 10h40 et il n'y a personne. JP envoie un fax. Si personne n'est là lundi prochain, il fera une mise en demeure

 

Cela fera 2 semaines de retard, si les travaux commencent. La bâche du garage est percée car ils l'ont clouée sur des lattes et elle d'est déchirée

 

J'envoie un fax comminatoire à Piron avec copie à JP. J'exige qu'il vienne réparer ma bâche ou en mettre une autre aujourd'hui même car on annonce de la pluie et ma maison en plus est ouverte.

 

Il est 18h00 Pas de trace de Piron; Je vais prendre une échelle et mettre une bâche au-dessus de la chaudière, celle de mon bois de chauffage, mais c'est très casse-gueule là au-dessus. En plus je couvre la chaudière et dois couper le chauffage

 

Vendredi 7 mai

A 7h20, la camionnette bleue de mes copains maçons devant chez moi et ils commencent à bâcher. Heureusement il n'a pas plu cette nuit

Mais le soir il pleuvra et je découvrirai tout le garage inondé à 23h00 malgré la bâche. Je coupe tous les fusibles

 

Samedi 8 mai

J'essaie en vain d'atteindre Piron. C'est le fils qui me retéléphone. Il va venir. Il arrive vers 11h15 dans une superbe BMW, sans aucun matériel. Il ne peut rien faire dans ce garage inondé? La chaudière ne risque rien me dit-il ! Ah bon !! En attendant, elle ne fonctionne plus

 

Il paraît que les blocs arriveraient directement de chez Big Mat Libramont, lundi en première heure. Il me promet que le retard sera rattrapé et qu'il n'y aura aucun problème

 

Stephane ne vient pas me rapporter mon ordi qu'il avait repris pour y introduire des logiciels

 

Je passe au Portes ouvertes du Caclb, chez les Neuberg à Longwilly. Surprise Céline et Etienne sont là. Eric et Etienne c'est le grand amour. Je ne me sens pas à l'aise et je suis rentré à 21h00. J'ai bien fait car cette soirée a été catastrophique

 

Dimanche 9 mai

Chez Valérie mais ambiance survoltée. Céline est chez Robaye à Libramont et je l'ai vue hier à Bastogne. Elle n'a pas fait signe à Valérie qui est furieuse. Je reprends l'Ordi et me taille. Stephane m'a notamment mis une disquette autoroute

 

Lundi 10 mai

7h50. Je rêve, les deux maçons sont là. Les fils Javaux d'Ochamps et pas le Père. les blocs et matériaux doivent arriver à 9h00. Ils installent les échafaudages. Les blocs arrivent à 9h20. C'est alors que je réalise que les maçons ont en mains le plan qui a été refusé par l'Urbanisme. Je vais chercher le vrai plan. Un des frères disparaît, l'autre gâche le mortier. Le frère revient à 10h15. Je surveille. Piron est décidément un type lamentable Voir les photos du chantier ci-dessous après l'arrivée des blocs

 

Un message d'Eric Hagelstein au répondeur. Il veut que je l'aide à faire sa liste de prix de vente de ses oeuvres car il expose en juin. Je lui réponds que je n'ai vraiment pas le temps et ne puis quitter ma maison qui est en plein dans les travaux

 

Jean-Paul me téléphone à midi. Piron est inatteignable. JP est consterné. Il dit que c'est inadmissible; C'est Piron le maitre du gros oeuvre. Il a signé le contrat. Il doit être sur le chanter et non pas nous envoyer des mecs que je ne connais pas et qui ne sont que des sous-traitants et encore le père ne passe même pas en personne. Je lui dis qu'il serait plus que temps qu'il passe sur le chantier, que sinon tout allait démarrer de travers

 

Jean-Paul finira par avoir le fils Piron et il passera sur le chantier avec lui demain après-midi

 

Les blocs Ytong sont de dimension énorme donc le mur s'érige assez vite

 

A 17h40, je suis à rue sur le chantier et le Père Javaux arrive enfin. Tout de même. Je lui raconte tout y compris l'affaire du mauvais plan. il reste dix minutes. Plutôt sympa

 

Les fils quittent à 18h00 et je prends des photos. Voir ci-dessous

 

Mardi 11 mai

Les maçons à leur poste. Je les préviens que l'architecte vient à 15h30 avec le fils Piron. C'est le cas, suivi par le fils Piron. Il y a des problèmes avec les poutrelles en béton armé qu'il faut couler sur place mais il manque les barres d'acier et du bois de coffrage .Ensuite couler le béton et attendre trois jours de séchage. Donc chantier arrêté. C'est le fils Piron qui va coordonner tout cela. Ce que nous ignorons c'est que  le père est alcoolique, passe ses journées à L"Hôtel du Roy à Libramont et est dans un état critique au niveau financier. Je pense que le fils veut sauver le père, ce qui est plutôt sympa

 

On boit une bonne bouteille avec JP qui n'en revient pas de toute cette histoire

 

En fin de journée, Céline qui a eu Valérie qui lui a dit qu'elle savait qu'elle avait passé un après-midi et une soirée à Bastogne, Céline s'est vu piégée et me téléphone pour me dire "si tu savais ce que ta fille raconte contre son père" J'arrête tout de suite, lui dit qu'elle n'est qu'une petite connasse et que plus personne ne lui prête attention. Et je raccroche

 

Mercredi 12 mai

A 8h00 les maçons sont là. Miracle avec le matériel adéquat pour construire les poutrelles. La poutrelle Est fait 7 mètres de béton armé. Voir Croquis ci-dessous. Mais hélas on attend de savoir le diamètre des barres d'acier à insérer. Donc on attend l'information et le fils Piron est inatteignable. Je joins le père. Il ne sait pas et les maçons attendent avec leur coffrage prêt. En attendant on installe des blocs  au Sud et au nord du garage, dans le sol et on les cimente. Le fils  Piron passe à midi avec les mensurations des tiges de fer. Mais les maçons disparaissent. Ils reviennent à 16h20 avec la béronneuse mais celle-ci ne démarre pas. Ils vont en chercher une autre qui démarrera à 17h00. Ca y est, on coffre mais il faudra encore coffrer la poutrelle arrière

 

Je leur dis d'évacuer tous leurs déblais qui bouchent le sentier latéral. Ah bon????

 

Jamais vu une telle bande d'ahuris...

 

Jeudi 13 mai

La pointe est enfin terminée..

 

Que du vent dans le procès Dutroux . Le juge Langlois est critiqué de tous les côtés. La Gendarmerie est plus que suspecte avec Posa et tout le reste. De réseaux il n'en est plus question. Langlois un fossoyeur d'enquêtes. Et aux ordres de qui???

 

Passage d'Eric Simon qui vient chercher des Elodées dans les étangs avec ses cuissardes et m'apporte une lanterne rouge de chantier. Il effectue des travaux chez Dominique Collin qui a arrêté de travailler dans le garage Citroën de son père

 

Les ouvriers ont disparu et n'ont pas rebouché les trous J'ai tout raconté à Eric qui m'a dit :" Ici on improvise au jour le jour. On vient ou on ne vient pas. Il manque ceci et encore cela. Aucune structuration"

 

Vendredi 14 mai

Levé à 6h45. Je monte dans la nouvelle galerie par l'intérieur tant que le trou est encore ouvert. Un planche d'aggloméré est fendue et s'affaisse. Ils arrivent à 8h00 et je leur dis de reboucher le trou au plus vite. Ils n'ont plus assez de mortier. Allez en chercher ! A 9h20 c'est fait. Ils n'avaient pas d'échelle assez longue et je leur ai prêté la mienne. Le monde à l'envers. Ils vont partir vers 10 h00 mais ont rebouché l'allée du voisin avec du sable. je leur fais tout enlever. Heureusement car le voisin une demi-heure plus tard arrive pour faucher son passage latéral

Après leur départ je nettoie le garage

 

Ensuite je prends des photos des travaux. C'est assez impressionnant; Style "Grande Pyramide"

 

 

Repos au jardin avec Canaille dans mon cou. Voir photo

Ai reçu d'Annie G. une carte d'Avignon

 

A 17h30 je suis à Bastogne et achète 3 cordes de guitare avant de me retrouver a l'ex-Cinema Patton pour l'inauguration du nouveau Centre culturel. Willy Dory me présente à Jean Morette, sculpteur habitant Philippeville mais originaire de Jamoigne, né en 1936, ami de Belgeonne. Une haie de filles pour accueillir les invités. Je les fais rire en disant que je suis l'Aide de Camp du Prince Laurent. Je me présente ensuite au Bourgmestre Philippe Collard et essaie de monter les escaliers. On entend des discours au 1er étage. Ca me fait chier et je redescends. Un type me regarde avec insistance et se marre. J'apprendrai que c'est le photographe Philippe Ruelle. C'est Anne Dillen qui nous présentera mais lui sait parfaitement bien qui je suis. Le lieu est sinistre. En plus on nous sert du mousseux. Willy me présente tous les gens qui arrivent mais je suis blessé au petit doigt de la main droite et présente ma main gauche en m'excusant sans arrêt et en répétant la même phrase :" Excusez-moi mais je suis blessé à la main droite", main que je finis par laisser dans ma poche en imitant Djamel Debbouze

 

Samedi 15 mai

Après-midi je fais quelques portes ouvertes-parcours artistique du Caclb et me rends à Laiche chez Manu Piron et Jean-Pierre Bissot puis à Prouvy chez Anne-Marie Klenes. Des jardiniers de Sensenruth ont installé un parc d'arbustes. Magnifique. un monde fou. des liégois dont Marc Angeli et sa compagne Pascale

 

 Jean-Paul Couvert de Corbion, garçon très cultivé qui a beaucoup voyagé et avec lequel j'ai pas mal d'affinités,qui me donne une BD de lui. Il est né à Corbion le 4-10-1958-45 ans. Prix Marie Howet 1983. Directeur de la fabrique de tabac à Corbion Il a fait ses études avec Anne-Marie Klenes. Alain qui me montre les épreuves du catalogue sur les 20 ans du Caclb qui va sortir. Bref je croise aussi des tas de gens inconnus vu ma disparition des circuits depuis 1995 .

 

Il semble que les Neuberg soient devenus" persona non grata" depuis leur cirque chez Marizza. C'est regrettable

 

Je me tire à 21h00. Canaille est seule

 

 

Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie

 

Dimanche 16 mai

Plein soleil

NL me téléphone pour me dire que Rezvani passe ce soir sur TV5

 

Je lache Canaille pour la première fois et elle fonce directement sur le portique latéral. Elle refuse que je l 'attache, tourne en rond et finit par tomber dans l'étang avec un grand plouf. Je la repèche; C'est sa première expérience aquatique

 

Serge REZVANI le soir

 

Lundi 17 mai

Multiples travaux au jardin

 

Mardi 18 mai

Les charpentiers sont là. A trois. Ils installent le mât de faîtage

Coup de fil de Jean-Paul. Je lui dis que tout va bien. Il viendra avec Lousberg (menuiserie métallique) mardi ou mercredi prochain

 

A 17h35 ils sont toujours au boulot mais le toit est charpenté. lls partent à 18h15

 

Je tire 35 seaux de boues de l'étang

 

Mercredi 19 mai

Ils sont là et à 11h30, ils ont presque fini d'ardoiser (ardoise espagnole) et ont placé le chenal sud

 

Je tire encore 35 seaux

 

Un courrier d'NL avec des photos des plantes qu'elle a plantées. Des Rodgersia notamment et des podophylla

 

Vers 16h45, Piron père et fils arrivent sur le chantier. Le velux est placé mais sans vitre

 

A 17h45, ils ardoisent les planches de rives. Voir les 3 photos ci-dessous

 

Je tonds la pelouse

 

Jeudi 20 mai

Annie G ici à 15h45, retour dAvignon. N'a pas vu l'annexe en garant la voiture devant le garage

Un très bel après-midi. C'est elle qui me photographie avec Canaille

Elle me montre comment entrer dans le traitement de texte via Microsoft

Retourne vers 21h00

 

Vendredi 21 mai

Annonce de la parution du livre LIEUX et MEMOIRES, Centre d'art Contemporain du Luxembourg belge 1984-2004 par Georges Fontaine. Voir ci-dessous avec quelques passages me concernant ainsi qu'une photo de mes gosses et moi à Rossignol en 1993

 

Samedi 22 mai

 

Anniversaire de Sacha

 

MHN vient à Moircy de 14h00 à 15h15. Rien ne semble l'intéresser vraiment mais on dialogue. Je lui dis que je ne veux plus entendre parler de sa soeur

 

A 15h30 chez Valérie. Les parents de Jipé, Les Felix sont là aussi ainsi que Colette Parrières. Anne Bourdon et son mari Thierry Delperdange, Alexandra et son mari. Déballage des cadeaux. Il y en a beaucoup trop. Gosse de riche. Ca ne me plait pas trop. MHN en complète méforme. Part tôt. Je vais la reconduire à la voiture

A Renaud j'ai offert un tricycle Sport Trek. Il a 2 ans

 

Dimanche 23 mai

A Cannes la palme d'Or à Michael Moore pour Fahrenheir 9/11 (Film anti-Bush). Hourrah !!!

 

Lundi 24 mai

NL m'a quitté pour avoir son autonomie. Malheureusement elle n'en fait rien, pas même de la peinture

 

Je monte à l'échelle dans la galerie et la nettoie ce qui fait deux grands sacs de crasses que je  prierai les maçons de débarquer quand ils viendront installer ma passerelle

 

Mardi 25 mai

Il est temps d'installer la passerelle. Il me faudra aussi trouver un plafonneur. Et je dois acheter une imprimante

 

Hier Canaille m'a bouffé mon unique bic rouge

 

NL a dû recevoir ma K7 video, histoire de lui montrer tout ce que j'avais fait pendant qu'elle ne faisait rien ou presque

 

A Eric Neuberg je dis "C'est tout de même toi qui m'as raconté toutes les calomnies de Céline colportées par Andrée V. Comment as-tu pu, sachant ce qu'elle était, te laisser entraîner par elle de cette façon ??". Il reconnait

 

J'ai encore repris des photos de Canaille qui a 7 mois. Voir ci-dessous

 

Jeudi 27 mai

Visite de Jean-Paul avec Lousberg et Piron. Réunion de chantier cet après-midi. Les deux Piron d'abord. La passerelle sera installée la semaine prochaine ainsi que la laine de roche sous la toiture. On creusera aussi la porte de communication avec l'atelier. Jean-Paul et Lousberg qui prend toutes les mesures pour les chassis et les vitres et qui viendra entre le 1er t le 18 juin. Le plafonneur interviendra après. Je demande à Piron que ses hommes veuillent bien évacuer leurs 2 sacs de crasse. Tout se passe bien

 

Téléphone avec Annick B qui me parle de son séjour à Paris. Elle a logé à la Cité internationale des Arts au seuil du Marais, face à l'île de la Cité. Elle me parle de son Herman Daled, 73 ans avec qui elle va reprende le futur Centre d'art contemporain à Forest, dans une ancienne brasserie

 

Vendredi 28 mai

Je cherche un plafonneur. En plus j'hésite à faire nettoyer, voire crépir l'ancien pignon de la maison qui se trouve maintenant à l'intérieur de la Galerie et qui dégouline car les joints sont en sable et en froment. Il faudrait tout nettoyer au Karsher avant de plafonner. La crasse que ça va faire et puis ça ne coûte pas rien. Je ne le ferai pas

J'enregistre Christian Bobin, face à Laure Adler

 

Samedi 29 mai

C'est le WE de Pentecôte

 

Canaille apprend à nager. Pas très douée

 

Passage d'Eric Simon qui m'amène une belle borne trouvée sur un chantier

 

Je suis invité à l'anniversaire de France Debré à Villance à 19h30. Une maison couverte d'affiches électorales PS. France m'aperçoit de derrière la haie. Elle ne savait pas que je viendrais??? Mais cela semble lui faire très plaisir. Elle me présente son amie, une jolie noire (de cheveux), italienne de Belluno, chef du personnel à Mont-Godinne. Sa mère Zaïra, originaire du Nord de Venise. L'ex-mari de France est là aussi ainsi que son fils. Fabienne leur fille commune est là également. Et puis il y a les parents de France que je connais déjà et qui vivent avec elle. Richard Olivier ne vient pas. une brette de dernière minute avec Fabienne qui est contrôleuse d'aviation militaire à Bierset. Ambiance très chaleureuse. Du rire, de la culture et en plus un vrai festin. Le bassin de France avec mes plantes se porte bien et mon aspérule a repris. La famille semble m'avoir à la bonne. Je vais peut-être épouser France (Lol)

 

Dimanche 30 mai

Je continue de nettoyer le mur de la galerie au burin et j'ai fait le plus gros

 

Je dors sur le lit de camp dans le jardin. A mon réveil Canaille a disparu. J'ai oublié de l'attacher. je fais tout le village et les routes annexes. Je rentre désespéré. Peu après deux gosses viennent me la ramener à velo. Ils l'on trouvée sur la grand-route tout près d'un féroce chien de garde. Comment ont-ils pensé à moi. Personne ne connait encore Canaille dans le village et en plus elle est minuscule

 

Forte émotion. C'est sa première fugue. Il y en aura 150 autres dans les 11 années qui vont suivre. Ce sera un calvaire

 

Un article sur la lauréate du prix du Luxembourg. Elodie Antoine que j'ai croisée à l'Orangerie. Voir ci-dessous
 

Lundi 31 mai

 

Lieve au téléphone. Ca faisait longtemps. Elle viendra faire 2 semaines à l'Aca à Libramont. On reparle d'aller voir JP Ransonnet chez lui à Cortil

 

A 14h40 début du match Malisse (dernir belge à être encore à Roland Garros, en huitième de finale) contre Hewitt le fiancé australien de Kim Clijsters, et ex n°1 mondial. Malisse est battu en trois sets

Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Bio 296 - Mai 2004- Construction Galerie
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 04:54
Canaille, Griffon belge de Christian Vancau

Canaille, Griffon belge de Christian Vancau

Jeudi 1er avril

Un nouveau projet de toit de galerie proposé à Madame Gonthier de l'Urbanisme à Arlon par mon architecte Jean-Paul Laixhay. Voir ci-dessous

 

66.000 belges par an meurent du tabac

 

Un article sur Jean-Pierre Pirson de la Radio télévision belge Arlon, qui a eu un grave accident de voiture

 

Bertrand Cantat condamné à 8 ans de prison. C'est pas cher payé. Voir ci-dessous

 

Vendredi 2 mars

Je vais à l'expo de Gabriel Belgeonne à l'Orangerie vers 17h30. Leonard (du Ministère) est là et s'excuse pour les Portes ouvertes et viendra sans faute cet été . Lors du discours on parle de la Fondation Vancau. Daelemans montre mon album photos aux Belgeonne. Suis accosté par un peintre français de Reims, Nicolas Rozier. Discussion technique avec Belgeonne. Surgit  en fin de vernissage Eric Neuberg dans un état proche de l"Ohio. j'avais prévenu Belgeonne en lui disant à l'oreille "il est délirant et imprévu mais sa peinture est étonnante" et le contact s'est bien passé. René Cabody est là. ll a emménagé à Verviers. Vernissage désert à cause des vacances de Pâques. j'ai eu un bon contact avec Belgeonne et lui ai acheté une aquarelle pour 600 euros. Je lui ai parlé de ma Fondation et lui ai dit que je prenais un risque de faire une fondation alors que j'habitais dans un trou et que je ne m'appelais pas Folon "Heureusement" m'a t'il dit et on a ri. Voir article ci-dessous,

 

A Monique Voss, présente je dis "Tu devrais apprendre à dire bonjour".

 

Samedi 3 avril

Vacances de Pâques

 

Je vais le soir à un vernissage à Jamoigne. Dalemans a appris que j'allais faire construire une galerie et en est enchanté. Un monde fou à la Grange. Willy Dory me présente au nouveau député permanent à la culture, Sébastian Pirlot. L'exposant est Manuel Alves Pereira. Je parle avec Leleu, ex-bourgmestre de Chiny. Surprise France Debray est là. Aussi Eric et Isabelle et Marylène Daussin, Françoise Pirson architecte d'intérieur

 

Tous chez Marizza. France et Willy face à moi, Anne-marie à côté avec Alain en face.Je quitte à 23h00. Au lit avec Canaille complètement folle

 

Dimanche 4 avril

Soirée Kurt COBAIN. Voir ci-dessous

 

Lundi 5 avril.

Double fessée à Canaille qui continue à bouffer toutes les plantes du Hall

Encore un coup de fil d'NL Déjà hier. Voudrait qu'on se revoie. pense à moi tout le temps. Je lui dis que je ne peux pas. Que ce ne serait possible que si l'amour disparaissait. Qu'elle se remette donc à peindre. elle n'a jamais su peindre que dans de écoles et pas chez elle

 

Mercredi 7 avril

Vais conduire Renaud à la Clinique. Il se fait déplâtrer. Puis je fais les courses de Valérie. A St Hubert, Renaud me montre l'ordinateur portable de son père; C'est génial. Stephane téléphone à ce moment. Je lui demande de me rapporter un ordi du Grand Duché. Enfin je me suis décidé. 900 euros au lieu de 1199

 

Renaud fume trop. Je lui ai dit qu'il y avait d'autres façons d'affirmer sa personnalité. J'ai justement enregistré une émission sur le tabac et ai remis la K7 à Valérie

 

Haïko n'est toujours pas venu terminer le meuble. L'imbécile, on voulait lui commander deux tables. On ne le fera pas

 

Mon whisky préféré ci-dessous. C'est du Bourbon

 

A Saint-Mard, une expo des oeuvres d'André Wargny, décédé il y a 5 ans. Blandy Mathieu sur la photo

 

Voir la photo de mon futur ordi, ci-dessous

 

Jeudi 8 avril

Un article sur Alain Brahy que j'ai rencontré lors de l'expo Rouille à Bertrix

 

J'achète des lampes solaires et les dispose dans le jardin le long des étangs. Voir ci-dessous

 

Mireille Dumas interroge Bernard Tapie

 

Une nouvelle proposition de Jean-Paul pour essayer d'obtenir le Permis de bâtir. Voir le croquis ci-dessous

 

Vendredi 9 avril

Réunion du Collège échevinal de Libramont. Une fois de plus une conversation téléphonique avec le Secrétaire communal, Jacquemin. On doit décider du permis de bâtir. J'explique donc la Fondation. Il me dit aussi que des travaux d'égouts sont prévus pour fin 2005. Mais je lui confirme que d'ici là je veux que l'on prenne des mesures provisoires pour la pollution de mon ruisseau

 

Le permis de bâtir est enfin accordé mais je n'ai personne avec qui fêter cela

 

C'est le WE de Pâques

 

Samedi 10 avril

NL a des problèmes avec son voisin dont les énormes sapins ont été plantés trop près de sa maison

Elle a bien reçu ma K7, aime les encres de chine et m'écrira que ma Canaille est mignonne

 

Dimanche de Pâques 11 avril

Je taille le lierre du garage. Il fait froid

 

Un article sur l'ignoble Leopold II. Le roi du Congo belge. Voir ci-dessous

 

Lundi 12 avril

A la demande d'Anne-Marie, j'accepte de recevoir un couple de Mons ce matin mais ils arrivent 1 heure en retard ce que je ne supporte pas. Ils n'y connaissent rien les pauvres mais le contact est touchant

 

Je vais chez Valérie chercher les oeufs avec Sacha

 

Haïko vient demain démonter les vitres du vaissellier car il y a des problèmes

 

Mardi 13 avril

Haïko est venu et le soir je vais au Miami avec Valérie, puis au Palais d'Asie où on mange avec Philippe Paquin sa femme et sa fille Enora. On rit comme des fous. Sacha fait le clown tout le temps. Renaud passe mais s'en va en moto. Il est en pleine révolte. On se demande s'il va réussir ses examens. Valérie très drôle et en pleine forme

 

Mercredi 14 avril

Un mal fou à réunir tous les corps de métiers pour demain avec l'architecte

 

Première promenade dans les Champs d'en Haut avec Canaille assez ahurie et bouffant du fumier à pleine gueule. Vient sur ms genoux dans la voiture pour mieux voir ce qui se passe à l'extérieur

 

NL par téléphone m'apprend la mort de Vincent, le fils d'Eddy Devolder. Un crash en voiture. Deux jeunes sur cinq ont été tués. Vincent un jeune malgache adopté, très attachant et que j'aimais beaucoup. Né en 1985, donc 19 ans

 

Jeudi 15 avril

Je signe le recommandé du permis de bâtir

 

J'attends 3 personnes, l'architecte, l'ardoisier Piron et Hector, l'homme à la Passerelle.Le maçon a remis un devis trop élevé et ne veut pas venir en discuter. Réunion à 10h30. Hector ici à 10h40. Les 2 autres à 10h50. Discussion technique dans l'atelier. Il faut démolir la pointe du pignon. Le maçon me demandait 2900 euros et je refuse et finalement Piron me dit que OK il fera ce travail lui-même pour 290 euros. Piron signe le contrat du gros-oeuvre. Le menuisier Bouillot n'a pas voulu venir non plus. Jean-Paul a son devis. L'horreur, 7.500 euros au lieu des 3600 prévus par Jean-Paul à ce poste. Le verre feuilleté est très cher. Jean-Paul lui téléphone et il s'avère que le type n'est pas spécialisé dans l'alu mais dans le PVC et qu'il ne sait pas justifier son devis. Jean-Paul téléphone à un menuisier de Soumagne qui va faire un devis immédiatement. Voir ci-dessous les photos du fameux pignon du garage avant transformations

 

On se retrouve seul dans l'atelier. Jean-Paul a 52 ans en novembre, donc juste 15 ans de moins que moi. On souffle un peu. Il gratte ma guitare. Je lui dis "tu joues". J'empoigne ma 2e guitare et on chante et joue 3 chansons de Brassens, sans problèmes. Il joue du trombone aussi. Et puis nous parlons des femmes, de l'amour et de la peinture puisque lui aussi est peintre. Je lui dis que je ne sais si je puis me dire vraiment peintre, vu la tri-dimensionnalité dominante de mon travail. Il me coupe et me dit "si, tu es un peintre". Je m'incline. Il en est à son 2e mariage avec 2 enfants de chaque mariage. Il est originaire de Vivegnis où sa mère habite

 

Vers 17h00 on décide d'essayer d'embarquer le totem et par le coffre, bigre que c'est lourd, on le fait glisser entre les deux sièges de devant. Il dépasse un peu du coffre mais le problème c'est que la peinture n'est pas sèche partout. On en a plein les mains, les bras, les pantalons sans compter les fauteuils de la voiture. Normal pour des peintres. Alors nettoyages au white spirit et au savon. Et puis Bye, Bye

 

J'ai dû enfermer Canaille toute la journée dans le living et elle n'aime pas du tout cela

 

 

Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie

Vendredi 16 avril

Je vais à mon magasin de jardinage à Libramont, chez Brindille.Terres améliorées et de bruyère, un cytise, une euphorbe, de l'Origan, un Gypsophile, de la Sauge, de la Centaurée montagnarde etc..

Première tonte pelouse. Repiquer plantes et fleurs. Commencer le 1er potager (semis)Voir ci-dessous

 

Je prends des photos de l'intérieur de la maison. Le coin de feu et mon bureau Voir ci-dessous

 

Voir aussi mes dernières peintures, deux échantillons de grands brous de noix de 0.60 sur 0.90 et quelques autodafés

 

Photos de Canaille qui n'a pas loin de 6 mois

 

Décès de Marguerite Brouhon, la célèbre peintre gaumaise. Réelle tristesse. J'avais passé un après-midi avec elle en 1984. Une rebelle. Nous avions plus que sympathisé...

 

Dimanche 18 avril

Je fais 16 litres de soupe aux orties

Soucieux de la propreté à Libramont??? Pourquoi alors ne pas nettoyer le ruisseau????Voir ci-dessous

 

Lundi 19 avril

Enterrement de Marguerite Brouhon. Voir ci-dessous

 

Un reportage édifiant sur notre ex-roi des belges Leopold II. Au Congo qu'il a acheté en 1885, à la Conférence de Berlin pour une bouchée de pain, il a commis le plus grand génocide de l'histoire: Dix millions de morts entre 1880 et 1920. Exploitation du caoutchouc et le caoutchouc c'est la mort mais c'est aussi le pognon car Duniop vient d'inventer le PNEU. Les mains coupées. Le silence des missionnaires. Les femmes des récoltants enlevées et violées jusqu'à la fin des récoltes. Cet assassin-tortionnaire laissera le Congo à la Belgique en 1908. Il meurt en 1909, ayant fait auparavant brûler toutes les archives du Congo. Un anglais MOREL a organisé une gigantesque campagne sur les atrocités de Leopold II. Il publie en 1906 "LE CAOUTCHOUC ROUGE".

Voir article ci-dessous

 

Mercredi 21 avril

Canaille a 6 mois

Un article sur la Grange du Faing à Jamoigne. Le lieu depuis 10 ans du Centre d'art contemporain du Luxembourg belge

 

Jeudi 22 avril

Le Notaire Champion m'envoie 5 copies de l'acte constitutif de la Fondation ainsi que le dépôt au greffe des statuts

Nouvelles plantations. Des aromatiques en ce compris de l'Hysope pour la 1ère fois. Voir croquis ci-dessous

 

Dimanche 25 avril

Avec Valérie et Sacha à l'Auberge du Prévôt puis chez elle pour la soirée. Temps magnifique. Sacha est une vraie chipie. Il pète le ballon d'une petite fille de 3 ans, une espagnole

Canaille est avec moi

 

Un "Faites entrer l'accusé" sur Francis HEAULME qui a assassiné au moins 9 personnes. Voir ci-dessous

 

Lundi 26 avril

Coup de fil de Jean-Paul. Tout est arrangé avec le menuisier Lousberg. 6822 euros. Il viendra tout installer dans la semaine du 14 au 19 juin. Les contrats sont signés

 

Je visionne le film sur Maurice Pirenne à la RTB2 et enregistre. Valérie l'a vu aussi et c'est Eric Neuberg qui m'a prévenu juste à temps

 

Un article sur un écrivain liégeois que je connais bien. Bernard GHEUR. Voir ci-dessous

 

Enfin un entrefilet sur José Giovanni décédé samedi dernier à 80 ans, ex condamné à mort, puis cinéaste reconnu

 

Mardi 27 avril

L'Entrepreneur Piron qui devait me faire signe  ce soir au plus tard pour venir demain est inatteignable

 

Mercredi 28 avril

Je coince Piron à 8h05 au téléphone. Il viendra commencer les travaux demain et passera cet après-midi

 

Une carte d'Annick Blavier, de Paris. Voir ci-dessous. Jacques Derrida est fort malade

 

Une invitation au vernissage d'un libellé sur Ransonnet, écrit par Daniel Meyer, à l'Emulation à Liège, le 5 mai. Voir ci-dessous

 

Stephane Poncin me téléphone pour l'ordinateur. Il y a une promotion à 900 euros; C'est OK, je prends

 

A 17h00 pas de Piron. Je lui téléphone. Il me dit "Oh mais on fera comme on a dit, on viendra demain". Il ne comptait donc pas passer et ne s'est pas donné la peine de me prévenir." Vous aurez fini d'abattre cette semaine???" " Oui, oui !" "Et vous commencez à construire lundi prochain. Oui, oui !

 

Canaille a mordu les fils du répondeur. C'est bien le moment. Plus rien ne fonctionne

 

Jeudi 29 avril

A 10h50 pas de Piron. Je téléphone à Jean-Paul, j'en ai marre. Pas de réponse; A 11h45 je laisse un nouveau message." Si Piron ne vient pas, j'arrête tout". Pas de galerie. Jean-Paul me resonne à 12h45. Il a téléphoné à Piron qui viendra cet après-midi. A 14h50 personne???. Je m'en vais et passe la soirée chez Valérie. Je rentre à 23h30. Piron n'est pas venu. Je téléphone à Jean-Paul qui est sur la route. Il n'en revient pas

 

Vendredi 30 avril

Une camionnette de chez Piron à 8h00 avec deux hommes et des échaffaudages. Ils me demandent ce qu'ils doivent faire??? Défaire le toit et abattre la pointe du pignon. Le maçon vient lundi???. Ils ne savent pas mais me disent que lundi c'est férié. Premier mai. Bon ils placent les échafaudages et moi je m'en vais en courses. Quand je reviens plus personne. mais ils reviennent avec du matériel et à 9h30, ils enlèvent les premières ardoises. A 11h30, ils tronçonnent la charpente

 

A 16h15, tout est fini. Ils sont de Bertrix. Je leur offre un verre et on fait le tour du territoire et on nourrit les carpes. Leur camionnette est hyper-chargée de déblais

 

Je sais une chose si je n'étais pas intervenu de multiples fois, ce soir il n'y aurait rien de fait. Toutes les anxiétés c'est moi qui les ai eues et pourtant c'est moi qui paie tout le monde. Ce n'est pas normal....

Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Bio 295 - Avril 2004. Début des travaux de la Galerie
Photos de mon coin de feu, mon bureau et deux grands brous de noix récents 0,60, sur 0,90
Photos de mon coin de feu, mon bureau et deux grands brous de noix récents 0,60, sur 0,90
Photos de mon coin de feu, mon bureau et deux grands brous de noix récents 0,60, sur 0,90
Photos de mon coin de feu, mon bureau et deux grands brous de noix récents 0,60, sur 0,90
Photos de mon coin de feu, mon bureau et deux grands brous de noix récents 0,60, sur 0,90

Photos de mon coin de feu, mon bureau et deux grands brous de noix récents 0,60, sur 0,90

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 04:49
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau

Lundi 1er Mars 2004

C'est le début du Procès DUTROUX à Arlon. On prévoit une durées de 3 mois. J'ai jusqu'ici enregistré sur K7 VHS, environ 35 heures de débats et interrogatoires de la commission Dutroux

 

Jacky Felix vient me présenter un devis bâclé après m'avoir fait attendre pendant un mois. En plus il n'est pas agréé comme entrepreneur. Il aurait pu voir dans le dossier de l'architecte qu'on lui demandait son n °d'agréation. Dans ce cas je laisse tomber illico

 

Nouvelle bagarre grave entre Valérie et sa mère qui a redit cette phrase devenue un mensonge classique "Ton père ne s'est jamais occupé de toi, j'ai dû t'élever toute seule" Une honte de dire cela. J'ai dû faire mon service militaire et puis me battre comme un fou pour trouver une situation et m'y imposer

 

Mardi 2 mars

Piron ici l'après-midi. Son devis gros oeuvre correspond à celui de Jean-Paul, à savoir 7605 euros, non comprise la menuiserie métallique

 

Une carte de'Annick Blavier. Voir ci-dessous

 

Procès Dutroux en soirée

 

Mercredi 3 mars

Mon architecte est d'accord sur le choix de Piron et de ses sous-traitants. Je téléphone à la Commune qui n'a pas reçu mon permis de bâtir, ni aucune remarque de l'Urbanisme qui doit répondre dans les 35 jours, donc d'ici le 10 mars, puisque la demande a été faite le 4 février. D'ici là, j'aurai rassemblé tous les devis

 

Promenade avec Coquine ou Chipie dans la neige. Madame Gueibe va m'envoyer son pedigree

 

Jeudi 4 mars

Le menuisier Bouillot me promet son devis (chassis alu-laqué) pour la semaine prochaine

 

Beau lapsus du juge Conrotte au procès Dutroux. Au lieu de dire "Il nous faut raison garder" il dit "il nous font réseau garder"

 

Vendredi 5 mars

Chez Valérie en fin de journée. Soirée familiale et et sympa. Je prête "L'écume des jours" à Renaud. Renaud joue de la guitare et Sacha danse comme un derviche-tourneur

 

Je rebaptise Coquine-Chipe du prénom de CANAILLE

 

Un article sur Daniel Seret et Baudhuin Simon à propos d'une expo sur le billet de Banque, organisée au Miroir vagabond. Voir ci-dessous

 

Dimanche 7 mars

Eric Neuberg voudrait que je vienne avec eux (Isabelle et lui) à Paris, voir l'expo Cy Twombly, samedi prochain. Impossible, je suis débordé

 

Ma rhinite continue. De l'aïl dans mes narines

 

 Canaille n'a peur de rien. C'est un vrai clown. Je me vois finir ma vie avec elle, en parfaite symbiose à l'image de ma misanthropie de plus en plus évidente

 

Lundi 8 mars

Il y aura une porte de communication à ouvrir dans le mur de l'atelier, pour rejoindre la galerie. 80 cms de dalles de schiste à creuser, deux mètres sur un de large. Je commence le déscellement au pied de biche et à la barre à mines et parviens à ouvrir jusqu'au pignon extérieur. J'évacue les pierres par la fenêtre de mon atelier

France Debray accepte sans problèmes de faire partie de la Fondation

 

Mardi 9 mars

La protection civile vient enlever le barrage flottant

 

Rien de l'Urbanisme. Je continue mon ouverture dans le mur de l'atelier, côté façade sud, près de l'évier

 

JP Ransonnet m'envoie une carte d'une de ses peintures et une volée d'articles, parus sur lui

 

JP Collignon essaie de m'atteindre

 

Il neige à nouveau

 

Mercredi 10 mars

La commune a reçu un avis favorable de l'Urbanisme mais à une condition. La pente du toit arrière, doit fait le 1/3 de celle du toit en façade, soit 2m50, alors que sur le plan elle ne fait que 1m60. Vraiment n'importe quoi. Il faut donc modifier le plan. Monsieur Conrotte (pas celui de Dutroux)  va contacter Jean-Paul. Voir le croquis ci-dessous

 

Ai reçu le pedigree de Canaille, Griffon belge:

Son père-TI-BOUT-D-ZAN de l'Allée des Marmousets, griffon belge est né le 3-11-2002

Son grand-père paternel Leo Belgicus-Upperdog est Champion

Sa grand-mère paternelle Leo-Belgicus Cirque du Soleil est aussi championne

Le Grand-père maternel Leo Belgicus Paso-Doble a été champion international à Longchamp en 1997

 

J'ai essayé d'atteindre Jean-Paul. Il me répond de Maastricht où il est à une Foire d'Art avec Ransonnet. Je lui explique

 

Jeudi 11 mars

Jean-Paul me propose de prolonger la toiture arrière en auvent de façon à faire les 2m50 requis. OK. Jean-Paul enverra un fax à Conrotte ce soir avec la nouvelle proposition

 

Un attentat d'al Qaïda dans un train en gare de Madrid. 190 morts. Voir ci-dessous, car il y a réunion du collège demain

 

Vendredi 12 mars

Conrotte a le fax de Jean-Paul mais me dit que l'Urbanisme, en l'ocurence l'emmerdeuse, une certaine Madame Gonthier, n'aime pas les rebords

Je téléphone à Jean-Paul qui va essayer d'avoir un RV à Arlon avec la fameuse Madame Gonthier

Une émission sur JODOROWSKI. Remarquable Cent % d'accord avec lui

Alejandro Jodorowsky
 
 
 
Alejandro Jodorowsky
Description de cette image, également commentée ci-après

Alejandro Jodorowsky en 2006

 
Naissance (86 ans)
Tocopilla (Chili)
NationalitéChilien, Français
Profession

Alejandro (ou Alexandro) Jodorowsky, dit « Jodo », né le à Tocopilla (Chili), est un réalisateur, acteur, auteur d’une poignée de films ésotériques, surréalistes et provocateurs ; il est également auteur de « performances » Panique (groupe actionniste qu’il crée avec Roland Topor et Fernando Arrabal),mime, romancier, essayiste, poète et prolifique scénariste de bande dessinée, chilien et français.

 

Biographie

Alejandro Jodorowsky est né le d'une famille juive originaire de Iekaterinoslav (actuellement Dnipropetrovsk), d'Elisavetgrad (actuellement Kirovohrad) ainsi que d'autres villes ukrainiennes de l'Empire russe, réfugiée au Chili pour fuir les pogroms.

À l'âge de quatre ans, le premier mot qu'il a lu est « œil ». À partir de cet âge-là, il sait parfaitement lire et à 9 ans, il a fini de lire toute la bibliothèque municipale, surtout les romans d'aventures. À 19 ans, il découvre Franz Kafka et Fiodor Dostoïevski.

Il crée ensuite un théâtre de marionnettes et fait le clown dans un cirque.

Son père voulait qu'il devienne médecin mais en 1953, il quitte le Chili pour Paris, et travaille avec le mime Marceau pour lequel il écrit Le fabricant de masques. Il met ensuite en scène Maurice Chevalier.

En 1962, il crée le groupe Panique avec Roland Topor et Fernando Arrabal, en réaction au mouvement surréaliste.

En 1965, il fonde au Mexique le théâtre d’avant-garde de Mexico. Il y tourne trois films, Fando et Lis, El Topo et La Montagne sacrée, ce dernier inspiré du Mont Analogue de René Daumal.

À partir des années 1980, il anime dans divers lieux de Paris (comme une université, un bar ou un dojo) une réunion ouverte hebdomadaire, intitulée « Le Cabaret mystique », où il témoigne — dans l’esprit d’une agora ouverte à ses auditeurs — de thèmes touchant à l’éveil intérieur comme la pratique du zen (qu’il étudia avec Ejo Takata), les arts martiaux, la tradition chilienne, l’héritage spirituel de l’humanité, le massage, la « sagesse des blagues », la psychanalyse, Carlos Castaneda

Les univers qu’il développe sont en général des univers de science-fiction, voire des mondes fantastiques. Ses histoires se caractérisent par la présence de nombreuses métaphores et symboles, auxquels il mêle souvent une description sociale ; on pense par exemple aux révoltes contre la dictature dans L'Incal, la reconstitution de la colonisation du Mexique par les conquistadores (des crapauds dans La Montagne sacrée) ou encore la description des bas-fonds d’une grande ville et des religions populaires dans Santa sangre.

Son parcours singulier est retracé dans deux ouvrages autobiographiques, Le Théâtre de la guérison et La Danse de la réalité (Albin Michel).

Il est le père de cinq enfants, Brontis, acteur (El Topo, La danse de la réalité), Teo, Cristobal psicoshaman et acteur (Santa Sangre et personnage principal dans le film documentaire Quantum Men sur psicoshamanism), et musicien Adan Jodorowsky (le plus jeune, connu sous le nom de scène de Adanowsky). Il a aussi une fille, Eugenia.

Études et travaux sur le tarot

Jodorowsky est également connu dans sa pratique du tarot divinatoire, pour lequel il a une approche plus jungienne, psychologique ou « psycho magique » qu’occultiste ou ésotériste.

Son travail autour du Tarot dit de Marseille englobe de nombreuses conférences depuis les années 1980, et plusieurs ouvrages parmi lesquels on peut notamment citer La Voie du Tarot, en coécriture avec Marianne Costa. En outre il a créé – avec Philippe Tourrasse, dit Philippe Camoin (descendant de Jean-Baptiste Camoin, qui avait en partie hérité par mariage et en partie racheté la fabrique des héritiers du célèbre cartier Nicolas Conver) – une version modifiée et modernisée du tarot de Nicolas Conver à la fin des années 1990. La Voie du Tarot de Jodorowsky, éditions Albin Michel et la notice du Tarot de Marseille Jodorowsky-Camoin, éditions Camoin et Cie, précisent quelques détails sur la création de ce jeu de tarot : entièrement redessiné informatiquement sur la base d'un tarot de Nicolas Conver pour modèle, avec des ajouts de détails provenant de divers autres jeux de tarots dit de Marseille, de Besançon et autres, ainsi que l'ajout de couleurs modernisées, ce jeu de tarot viserait – aux dires des auteurs – à « reconstituer le tarot tel qu'il était à son origine », mais cette affirmation ne cadre pas du tout avec l'état actuel des connaissances historiques sur les tarots. En effet, le modèle de Conver est une version assez tardive du motif dit de Marseille, les nouvelles couleurs utilisées par Jodorowsky et Camoin ne sont pas retrouvées sur les tarots anciens, des détails inédits ou issus de divers jeux ont été introduits, etc.

Cinéma

La carrière cinématographique de Jodorowsky commença en 1957, avec La Cravate, un court-métrage muet adapté d'une nouvelle, où Raymond Devos apparait. Il réalisa ensuite Fando et Lis en 1967, adaptant cette fois une pièce de théâtre de Fernando Arrabal, autre membre du mouvement Panique. Jodorowsky avait lui-même joué dans la pièce de théâtre au Mexique. Ce premier film, une adaptation très personnelle, levait le voile sur l'univers complexe du chilien. Fando et Lis projeté au festival du film d'Acapulco en 1968 provoqua une émeute où Alejandro Jodorowsky faillit être lynché. Ce premier accueil annoncait une carrière atypique.

 

La dimension « mystique » grandissante de son œuvre lui apporta une certaine renommée. Ainsi, El Topo en 1970, sorte de western métaphysique, puis La Montagne sacrée en 1973 très librement inspirée du Mont Analogue de René Daumal — allaient devenir des « films culte ». L'aura mystique unique d'El Topoattirait tous les soirs à minuit des spectateurs fervents, l'appellation de «Midnight movie» fut même créée pour El Topo. Le bouche à oreille fonctionna tellement bien que des stars comme John Lennon ou Andy Warhol vinrent voir le film à l'Elgin Theater. Allen Klein, le manager des Beatles en 1970, fut d'ailleurs le producteur de La Montagne Sacrée. Le film fut projeté au festival de Cannes en 1973 mais hors de la compétition officielle car aucun pays n'était attribué au film. Le tournage de La Montagne Sacrée au Mexique connut d'ailleurs les pires difficultés avec le gouvernement mexicain, qui demanda à Jodorowsky de ne pas mettre en scène une représentation quelconque de l'État ou de l'Église. Cette censure obligea Jodorowsky à fuir le Mexique pour les États-Unis.

 

En 1975, Jodorowsky commença à travailler l'adaptation du roman Dune de Frank Herbert. Le projet comportait la participation d’Orson Welles, les décors deMœbius et d'H.R. Giger, et des musiques de Pink Floyd, Tangerine Dream et Magma. Salvador Dalí avait accepté de jouer le rôle de l’empereur Padisha Shaddam IV. Malheureusement le projet tourna court quand les producteurs lâchèrent Jodorowsky. Quelques années plus tard, David Lynch tourna son propre Dune sans lien avec le projet de Jodorowsky.

Après Tusk (1978) et l’échec de l’adaptation de Dune, Jodorowsky s’éloigna du cinéma, réservant sa créativité pour la bande dessinée. Plus tard Santa Sangre(1989) et Le Voleur d'arc en ciel (1992, avec Peter O'Toole et Omar Sharif) lui permirent de renouer avec le cinéma et une nouvelle reconnaissance.

Au début des années 2000, Jodorowsky, qui n’avait pas tourné depuis près de dix ans, tenta de donner une suite à El Topo : Les Fils d'El Topo (The Sons of El Topo). À la suite de problèmes juridiques avec le producteur Allen Klein, le projet fut renommé AbelCain. Le réalisateur a affirmé plusieurs fois son intention de mener le projet à terme, mais on ignore si ce sera effectif. Dans la même période, Jodorowsky commença un autre projet, Triptyque (Tryptych), encore inabouti.

Un film coproduit par David Lynch, King Shot (en), était annoncé pour 2010. Marilyn Manson, Asia Argento et Nick Nolte étaient pressentis, mais, par manque de financement, le projet avorta .

 
Alejandro Jodorowsky et l'écrivain espagnol Diego Moldes, Paris, 2008

En 2012, Jodorowsky fit un appel à dons par internet afin de produire un film autobiographique. La danza de la realidad, tourné dans son village natal, Tocopilla, sortit en septembre 2013, dans les circuits classiques de diffusion.

Théâtre

Le théâtre fut pour Alejandro Jodorowsky une véritable école, tout comme la pantomime et les marionnettes. Longtemps acteur avant d'être réalisateur, il interprèta le rôle principal de son second film El Topo et le rôle du maître alchimiste dans La Montagne Sacrée.

Après avoir vécu à Paris, Jodorowsky vécut dans les années 1960 au Mexique, où il réalisa la majeure partie de ses films. Il y développa notamment le théâtre d'avant-garde de Mexico avec son ami Fernando Arrabal, complice du mouvement Panique dont il adapta la pièce Fando et Lis à l'écran, y créant des pièces de Samuel Beckett ou d'Eugène Ionesco.

 

En 2001, Jodorowsky revint au théâtre, à la fois acteur, auteur et metteur en scène de son Opéra panique. En 2008 il écrivit L’École des ventriloques pour la Compagnie Point Zéro (le spectacle est créé à Bruxelles en 2008 dans une mise en scène de Jean-Michel d'Hoop), et en 2009, pour son fils Brontis, Le Gorille, monologue inspiré de Communication à une académie deFranz Kafka, dont il assura la mise en scène (création à Bruxelles en mai 2009).

Bande dessinée

Jodorowsky fit une première incursion dans la bande dessinée en 1966 avec Anibal 5, une saga illustrée par Moro. Mais c'est surtout dans les années 1980 que Jodorowsky travailla des scénarios de bande dessinée, principalement la série L'Incal, dessinée par Mœbius rencontré en 1975, avec lequel il travailla sur l’ébauche avortée de Dune. Associé au dessinateur Juan Giménez, il produisit La Caste des Méta-Barons, vaste saga du même monde que L’Incal, il y donne libre cours à ses théories sur l’importance de la lignée, le rôle de la paternité et de l’union entre deux amants. Une autre série, Les Technopères, en collaboration avec le dessinateur Zoran Janjetov (avec lequel il a déjà collaboré sur la série Avant l'Incal), reprend et développe ses mythes personnels. Il scénarise également la série Juan Solo, sorte de thriller où un jeune homme vit un parcours initiatique à travers la violence et l’immoralité dans une ville corrompue d’Amérique du Sud. Jodorowsky et Mœbius se retrouvèrent en 2000 pour réaliser Après l'Incal, qui aurait dû constituer le début de l’histoire de la troisième série dans la chronologie deL’Incal, mais qui reste inachevé avec un seul album Le Nouveau Rêve. Finalement, c'est en 2008 que Jodorowsky créa la dernière partie du triptyque de L'Incal, avec le premier tome de la série Final Incal dessinée par José Ladrönn. Il a été également le scénariste de la série du Lama Blanc dessiné par George Bess, racontant le parcours extraordinaire d'un enfant blanc, réincarnation du Grand Lama.

Il a aussi collaboré avec François Boucq sur les séries Face de Lune et Bouncer ainsi qu’avec Arno, Covial et Marco Nizzoli sur deux séries – Les Aventures d'Alef-Thau et Le Monde d'Alef-Thau – dont le personnage principal, né enfant-tronc sans bras ni jambes, acquerra, au fur et à mesure des épisodes, une intégrité physique et spirituelle. De la collaboration avec le dessinateur Silvio Cadelo sont nés les deux volumes de la « saga d’Alandor », Le Dieu jaloux et l’Ange carnivore, combinant univers de fantasy baroque et quête spirituelle.

 

Un article sur Jean-Claude Van Cauwenberghe rappelé à la barre dans le projet de Richard Carlier. Voir ci-dessous

 

Croquis ci-dessous de mon cimetière de chats et de chiens après la mort de Plume. C'est là, derrière le potager, dans la sauleraie que je veux être enterré (enfin mes cendres)

 

Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau

Samedi 13 mars

Annie Gaspard prépare un colloque au Pont d'Oye pour son organisation STOP-POISONS-SANTE

Voir ci-dessous

 

Dimanche 14 mars.

Les grenouilles arrivent

Une expo de Bo Simon à Hotton. Toujours les billets de Banque. Voir ci-dessous

"Il y a deux sortes d'êtres: les acheteurs et les achetés. Non il y en a une troisième: Les sans attaches" (Tennessee Williams)

 

J'apprends que Dany Saval aurait été mariée à Maurice Jarre et en aurait eu une fille que Michel Drucker aurait élevée-une demi-soeur de Jean-Michel Jarre

 

Mardi 16 mars

Je reçois la Grosse (titre exécutoire) du Notaire Ghigny (mon hypothèque sur Pontaury)

 

Les grenouilles ont commencé à pondre

 

Une missive de José Bedeur. Sa fille Delphine et un article sur Fred Audry qui serait mon sosie et réaliserait un travail artistique aquatique du même type au Brabant wallon, à Rebecq, le long de la Senne. Voir ci-dessous

 

Canaille est d'une extrême insolence. Cette chienne minuscule a un caractère de molosse

 

La compagne de Cantat vient à son procès. Kristina Rady revient sur ses déclarations à l'enquête et dit qu'elle n'a jamais été frappée par lui. Ils ont deux enfants. Voir ci-dessous

 

Un article sur Un Homme et une Femme, film-culte de 1966 de Claude Lelouch avec Jean-Louis Trintignant. Voir ci-dessous

 

Samedi 20 mars

Le vieux et gigantesque fauteuil boiteux, à bras, de ma grand-mère, ce qu'on appelait une liseuse, je le tronçonne et le mets dans le feu ouvert. En un quart d'heure il a disparu

 

Je vais chez Pirotte à Tony, chercher 300 kgs de gravier pour refaire mon sentier Est, à droite du 2e grand étang. Je reviens et déverse tout dans le sentier. Façon d'achever toute cette partie du potager n°2 avec le cimetière d'animaux. C'est du vrai gravier de fond de ruisseau, pas de la grenaille. Voir ci-dessous ce nouveau coin avec une couche en supplément

 

J'enregistre une émission sur le dessinateur REISER, mort en 1986

 

Je travaille mes autodafés puis je chante et joue Ben Harper et REM "Losing my religion". Canaille court comme une folle d'un baffle à l'autre

 

NL a téléphoné pour prendre de mes nouvelles. Je retéléphone; Elle pense à moi sans arrêt. Eh oui mais c'est trop tard, ma cocotte

 

Je lui parle de la première réunion de la fondation, samedi prochain, après la signature de l'acte. Une fondation dont elle ne fera pas partie, de par sa faute

 

Lundi 22 mars

Je termine le totem de Jean-Paul. Il n'y a plus qu'à laisser sécher

 

Un reportage sur Francis Vandenberg dit Francis le Belge, le grand parrain marseillais, assassiné à Paris dans un Club des champs Elysées

 

Mardi 23 mars

C'est la nouvelle Lune

 

Courses avec Valérie aussi pour la réception de la Fondation samedi

 

Je fonce à Tony chercher encore 3 sacs de cailloux pour le sentier. En tout cela fera 450 Kgs

 

Je visionne "Tumultes" de Bertrand Van Effenterre avec Bruno Cremer et Nelly Borgeaud. Musique = Requiem un Ut mineur de Cherubini

 

Mercredi 24 mars

Je vais voir et rechercher Renaud à la clinique. Il a une sérieuse entorse et deux fissures aux talons. Plâtre. Il marche avec des béquilles

 

Le Coran saignant

Le Corps en saignant

Le Corps enseignant

 

Le sexe sans amour est une expérience vide mais parmi ces expériences vides, c'est une des meilleures (Woody Allen)

 

Mireille Dumas. Une émission sur le viol avec Marie Laforêt. Voir ci-dessous

 

Une nouvelle visite de Françoise Lambinet à l'improviste. Et bien sûr j'étais absent. Pas moyen de lui faire comprendre qu'il faut me prévenir

Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau

Samedi 27 mars

Le grand Jour, celui de la signature de l'acte constitutif de la Fondation à Bertrix chez le notaire Champion à 11h00. Nous partons de Moircy avec Jean-Pierre Ransonnet, Lieve Givron et Valérie. Arrivons peu avant 11 heures. Anne-Marie Klenes et Marianne Poncelet sont déjà là. Deux retardataires avec 20 minutes de retard, Annie Gaspard et France Debray. Symptômatique

 

Lecture de l'acte et le notaire après la signature (deux procurations. Michel Daelemens et Willy Dory) nous offre le porto. Accueil très sympathique. Le Notaire souligne que la Fondation Vancau est la première fondation privée créée dans la Province de Luxembourg

 

Et on se retrouve tous à Moircy à 13h00. France s'occupe de Canaille et va au jardin avec elle. On mange tous ensemble à la table de l'atelier. J'ai ouvert la chambre d'amis avec les oeuvres de petit format. Valérie parfaitement à l'aise. Arrivée de Willy Dory. En partant France me dit "toute cette ambiance chaleureuse, c'est bien de toi" Jipé vient conduire Sacha et disparaît rapidement.

 

Annie m'apporte des articles et photos de Krajcberg, le Polonais du Brésil qui sculpte dans des bois brûlés. Plus une photo de son expo prise par Philippe Gauthier

 

Tout s'est merveilleusement passé. Dernier peloton Anne-Marie, Annie et Willy

 

Dans ce conseil d'administration, il y a 5 plasticiens  (3 hommes et deux femmes) et trois écrivains (3 femmes)

Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau

Dimanche 28 mars

REPOS

Grande victoire de la gauche aux élections régionales françaises. la gauche remporte 20 régions sur 22

 

Lundi 29 mars

Bertrand Cantat condamné à 8 ans de réclusion. Va en appel. Culotté !!!

Je retravaille certains autodafés récents. Voir ci-dessous

Et en bas dans le living tout le monde a pu voir le totem dédié à notre architecte Jean-Paul Laixhay. Il est terminé et sèche. Voir photos

 

Mardi 30 mars

Rencontre de Véronique Arnould, la photographe de Libramont, chez Ray Studio. Elle va venir prendre des photos de Moircy

 

 

Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau

Mercredi 31 mars

Au Procès Dutroux, l'instruction du Juge Langlois est de plus en plus remise en question. Pour moi il est évident qu'il a été mis" aux ordres"

 

Canaille grandit et son poil change. Voir photos ci-dessous

 

J'ai dépassé les 35.000 pages dans mon journal. Tome 113

Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Bio 294 - Mars 2004 - La Fondation Vancau
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 04:43
Bio 293 - Février 2004-Mort de Plume. Arrivée de Canaille

Lundi 2 février

Je paie Haïko pour le vaissellier

Les barrages flottants de la Protection civile sont toujours dans le ruisseau

La neige a fondu

Mon chauffagiste Delaet ici pour emplacer mon vase d'expansion. Il me raconte son infarctus à 51 ans

Je visionne à la Télé, Colette, le fim de Nadine Trintignant

Pas le courage de me taper Verviers pour aller voir le film sur Maurice Pirenne. C'est vraiment trop loin, surtout en hiver

 

Mardi 3 février

Je dégage le mur du potager n°2, puis je le double en haureur et m' écrase le majeur de la main droite

 

Mercredi 4 février

Je reçois l'accusé de réception de mon permis de bâtir et sa transmission à l'Urbanisme avec avis favorable

 

A Longwilly chez Neuberg qui a fait encadrer mon encre de Chine 0,60, sur 0,90

 

A mon retour un nouveau message obsessionnel de C."Je me demande ce que tu attends d'Etienne" ???. Mais rien du tout ma Cocotte, rien du tout, Garde-le bien surtout...

 

Jeudi 5 février

Il y a un an qu'NL est partie. Il me parait évident que c'est Boris qui a raconté à NL ce que je lui avais raconté confidentiellement, le jour où NL m'a quitté

Coup de fil de l'avocat Daelemans. Il part en mars en Argentine, voir sa fille à Cordoba

 

Vendredi 6 février

Je téléphone à un certain Hector de Longlier qui est d'accord pour réaliser ma passerelle-celle de la future galerie

Soirée chez Valérie. Jipé me dit que pour lui je suis un "repère". Grande discussion. Valérie ne s'intéresse pas à la Nature et lui ne s'intéressant pas à la Culture. Je réponds "élargissez-vous, la vie c'est de s'élargir". Je vais lui prêter un livre de Jean Ziegler "Les nouveaux Maîtres du Monde"

Je rentre par la forêt dans une terrible tempête de grêle et de neige

 

Samedi 7 février

Jipé aimerait que je vienne demain après-midi quand ses parents seront à St Hubert. Ok!

Valérie au téléphone. Sa mère vient de passer et a jeté les jouets de la St Nicolas dans le Hall et est repartie furieuse avec Etienne???? Renaud devait passer chez elle??? Pour chercher sa guitare???

 

Dimanche 8 février

Je m'attaque à la 2e face du totem de Jean-Paul. Le totem n'a mis que 17 jours à sécher

Je passe dire bonjour aux parents de Jipé qui, hélas ne se souvient de rien de notre soirée d'hier, arrosée au Bourbon. Lorsque je lui tends le livre de Ziegler, il a l'air ahuri

 

Lundi 9 février

Jean-Paul me téléphone qu'il expose à St Vith. Il va m'envoyer une invitation. Voir ci-dessous. Vingt personnes seulement à son vernissage. J'essaierai de passer dimanche prochain mais ce n'est pas à côté de la porte

Plume ne va pas bien du tout. J'attends des nouvelles du vétérinaire. Il va commencer un traitement de 3 jours

 

Mercredi 11 février

Dans l'angoisse de Plume qui pourtant va mieux

J'ai Lieve au téléphone. Son amie est en phase terminale. Lieve est la marraine de sa fille

 

Jeudi 12 février

Je surprends le héron avec une carpe rouge dans son bec et le pourchasse; Il lâche la carpe dans le ruisseau. Je la pèche avec l'épuisette et la remets dans l'étang où elle se cache dans un buisson d'algues. mais le héron revient tout le temps et je dois le chasser. Je ne vois plus la Carpe

 

Le scandale DUCARME, le Ministre qui prélève les impôts mais ne paie pas les siens; Toujours se méfier des taureaux grandes gueules

 

J'apprends la mort de Gisèle, l'épouse de Jean-Pierre Verheggen, décédée il y a quelques mois, la fille de Carrare

 

Vendredi 13 février

Valérie au téléphone. Sa mère et Etienne après leur numero ne sont pas allés chez Robaye mais au Miami. Complètement pétés. Comment sont-ils rentrés à Liège???

 

Je parle à Valérie des femmes qui trouvent des victimes faibles qui ne demandent qu'à être achevées et qui les achèvent. Valérie me dit qu'elle veut en finir avec sa mère, pour de bon. Je lui dis de ne pas faire cela mais de marquer une longue pause

 

Le vétérinaire passe faire une piqure à Plume qui est dans les vappes et dort. J'ai promis d'être au vernissage à Bastogne. Un monde fou. Un certain Biver qui expose à l'Orangerie. Le frère de Benoit Piedboeuf qui sort avec une fille de Vesqueville. Jeanine Descamps qui accompagne Champluvier, nouveau régisseur du Caclb. Mady Gaillet; Michel Laveaux et Vital Lahaye. Daelemans bien sûr. Ah oui le thème c'est la Saint-Valentin. Elodie Antoine, une petite jeune très peu sympa et qui s'y croit, Marianne Ponlot avec qui j'ai exposé à Liège en 1995, Daniel Daniel, Eric et Isabelle, Jean-Jacques Symul qui va revendre Manhay, Miss Devresse-Liroux. Willy Dory m'invite à souper mais non merci, je dois rentrer pour Plume, ce que j'explique à Isabelle qui me dit devant Alain Schmitz "Tu veux ma chatte Christian? Et moi 'mais enfin Isabelle, chuttt, pas devant tout le monde " et Alain qui rit comme un bossu

 

Samedi 14 février

Plume semble aller mieux

C'est la St Valentin !!! Pour la fêter-seul- je débouche une bouteille de Pommard, 1er cru de 1999

Je peins la 4e face du totem de Jean-Paul

 

Dimanche 15 février

Je continue à travailler sur ma nouvelle TV (réglage manuel) et sur mon magneto. PLUG une nouvelle chaîne est née

 

Je continue mes autodafés dans l'Atelier

 

Je visionne Ulrika Mein Glotte alias Marianne James. Un personnage !

 

Je passe 2 heures chez Valérie qui veut faire le travail de Renaud sur Zola, à sa place. Je lui dis d'arrêter tout cela

 

Le soir Plume fait une longue crise de toux et de suffocation. Je la prends avec moi sur mon lit et lui parle. J'ai l'impression qu'elle va y passer. Elle dort avec moi et passe une bonne nuit

Bio 293 - Février 2004-Mort de Plume. Arrivée de Canaille

Lundi 16 février

Je vais à Longlier chez Henrion, le constructeur de ma passerelle. Il doit encore demander deux précisions à Jean-Paul, puis m'enverra son devis

 

Je rentre et amène Plume chez le vétérinaire Coenen; Trois piqures pour 5 jours cette fois. Cela fera 9 injections. Je la sauverai. Je veux qu'elle passe l'Eté avec moi

 

Italien = Centième leçon

 

Jeudi 19 février

Nuit horrible. Plume tousse et halète tout le temps

 

12h15 MORT de PLUME Plume a des convulsions comme sa mère Craquotte quand elle est morte. J'appelle Coenen le véterinaire. Elle meurt à 12h45. Coenen pouvait la maintenir quelques jours mais elle aurait souffert. Alors oui, piqure. Je l'embrasse une dernière fois devant Coenen, lui dis que je l'aime et je monte dans l'atelier. Je redescends en pleurs. Coenen s'attarde un peu. Il est très chouette; Je lui dis que je vais enterrer Plume dans le jardin aux côtés de sa mère; Il part. Je bois du whisky. Je téléphone à Richard Olivier qui a perdu son chien Alpi il y a un an et qui n'en a pas repris. Valérie me téléphone qu'elle cherche un autre chien. Je lui dis "Pas trop vite, je ne sais pas". Craquotte , sa mort, c'était en avril 1995 et j'ai failli me flinguer car en plus NL m'avaitt quitté définitivement la veille, une fois de plus. Oui c'est un tic chez elle de laisser tomber les gens

 

Je vais enterrer Plume et la filme avant de l'enterrer derrière le potager n°2

 

Je téléphone à NL en pleurant "Plume est morte". Je ne sais rien dire d'autre. Elle pleure aussi

 

Vendredi 20 février

L'horreur au réveil et au surplus j'ai choppé une nouvelle pharyngite

Plume est partout

Je paie le vétérinaire

 

Nico Hienckes le luxembourgeois est ici vers 16h30. Il s'est égaré. Il est instituteur à Grevensmacher au S-E du Grand-Duché, près de la Moselle et de la frontière allemande. Il a tout de suite flashé sur les peintures d'Eric Neuberg

 

Ses 2 peintures sont magnifiques et je les lui achète et paie comptant. Voir peintures ci-dessous

 

Samedi 21 février

Eric et Isabelle viennent manger ici. Isa m'apporte des oeufs de Pâques mais elle repart travailler à 14h00. Eric reste jusque 17h30

Valérie me téléphone. Il y a un élevage de Griffons à Recogne

Le soir chez Valérie

MHN à téléphoné pour Plume. C'est bien

 

Dimanche 22 février

Je téléphone au "Rêve d'Orient " à Recogne et vais voir l'élevage à 11h10. Et voilà " Coquine". C'est une femelle, pure race, griffon belge : 500 Euros. J'ai jamais acheté un chien. Elle a 4 mois. Un peu une tête de Pékinois ce qui ne me plait pas trop. C'est une race issue d'un croisement Griffon Cortals et Shi-Tsu

 

Je demande quelques heures de réflexion mais je craquerai et à 17h00 je vais la chercher avec Valérie et Cie après avoir retiré 500 euros au Guichet automatique. On arrive chez Cathy Gueibe. Elle a 15 chiens dont plusieurs Shi-Tsus et notamment les parents de Coquine et  sa soeur. Coquine n'a qu'un demi pedigree, car si elle en avait un entier, elle se vendrait 1000 euros. Pourquoi pas un entier. Parce que sonn père, dont je fais la connaissance a enfilé sa mère, à un an et demi, alors qu'il faut 2 ans pour que la race entière soit homologuée .Alors là nous entrons dans le monde canin, comme on entre dans le monde du cheval et toutes ces histoires de races m'emmerdent. Normal, je suis un batard. Coquine est née le 18 octobre 2003. Je la ramène. Elle semble beaucoup s'intéresser à la télé. Elle est minuscule et sans poils. Je la prends dans mon lit et toute la nuit elle dormira lovée autour de mon cou.

 

Lundi 23 février

Ma pharyngite devient féroce

Je dis au téléphone à Ransonnet que Plume est morte d'une bronco-pneumonie...comme lui. Je réalise trop tard en le lui disant

Mon cimetière d"animaux, dans le jardin: 7 chats dont 4 siamois et 2 chiens, Craquotte et Plume. Serais-je le 10e???

 

Mardi 24 février

 

Coquine a dormi autour de mon cou, toute la nuit. Voir dessin ci-dessous

La propriétaire m'a prévenue. La chienne n'est pas très propre. Quant on voit la maison chez elle, déjà le hall d'entrée on peut comprendre. Elle m'a dit de mettre des journeaux pour qu'elle y aille faire ses besoins. Mais vous voyez madame, à 4 mois un chien n'est plus rééducable. Donc je mets les journeaux et elle pisse et chie à côté. Je ne sais pas que je vais en prendre ppur 11 ans à devenir éboueur. L'enfer!!!

 

En attendant je l'adore. Elle monte déjà le grand escalier du hall pour me rejoindre dans l'atelier mais a une frousse bleue de redescendre

 

Valérie n'arrive pas à envoyer sa mère à la gare, même pour un temps. Même sa tante ne veut plus rien entendre de sa mère. Je puis vous dire qu'en 2016, ce problème des trois femmes auto- destructives n'est toujours pas résolu. C'est un énorme merdier

 

Mercredi 25

Ma petite chienne est adorable sauf qu'elle chie partout

 

Dans la neige avec elle. Drôle. Hyper-nerveuse, Peur de rien. J''ai toujours la K7 de l'époque. Toutes les K7 de l'époque puisque je filme au lieu de photographier, à de rares exceprions

 

De Milosevitch j'écris "Il a tenu un discours acerbe aux Croates"

 

Valerie écrit une lettre à sa mère. Arrivera-t'elle jusqu'au bout????

 

Jeudi 26 février

Il a neigé abondamment

Eric et Isabelle vont accrocher dans une banque à Charleville. Et pour quoi faire???

 

Vendredi 27 février

Une émission sur Michel Polac. Père assassiné à Auschwitz en 1942, à la sortie du train. Juif bien entendu. Pourtant il était pétainiste. Polac  veut laisser des traces. Polac a eu une soeur morte, trois ans avant sa naissance

 

Avec ma pharyngite, j'hiberne. Avec toujours Coquine qui s'endort sur ma cuisse droite et fusionne complètement avec moi. pour le reste, elle chie partout et je gueule sans l'impressionner le moins du monde

 

Dutroux est transféré à Arlon pour 2 mois. Beau cadeau !

 

Chez Valérie le soir avec Coquine que j'appelle aussi Arsouille mais pas encore Canaille. Voir la K7 video

 

Samedi 28 février

Crises de toux. Certainement une allergie à Céline qui nous empoisonne tous depuis des semaines

José Givron au téléphone; Le Papa de Lieve est mort

Valerie n'a pas envoyé sa lettre à sa mère. Elle la trouve trop violente.(La lettre, pas sa mère) Sa mère épargnet'elle les autres, elle????

Je lis Rimbaud négociant d'Alain Borer. Passionnant et lamentable, à la fois

Un type de la Protection civile vient voir si le barrage est toujours là. Je lui propose de le racheter; Non, impossible mais il va veiller à ce qu'on le laisse encore quelque temps

 

Dimanche 29 février

Coup de fil de Céline; A appris pour Plume??? Qu'est-ce qu'elle en a à foutre, elle ne l'a pas connue; Je somnole toujours de ma pharyngite avec Coquine sur ma cuisse, invariablement.

Je note cette phrase de Chateaubriand "Il faut être économe de son mépris car il y a un grand nombre de nécessiteux"

Bio 293 - Février 2004-Mort de Plume. Arrivée de Canaille
Bio 293 - Février 2004-Mort de Plume. Arrivée de Canaille
Bio 293 - Février 2004-Mort de Plume. Arrivée de Canaille
Bio 293 - Février 2004-Mort de Plume. Arrivée de Canaille
Bio 293 - Février 2004-Mort de Plume. Arrivée de Canaille
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 10:14
Bio 292 - Janvier 2004

Jeudi 1er janvier 2004

(Au niveau de sa retranscription partielle sur Internet, j'en suis  à la 33.453ème page de mon journal manuscrit et au Tome 111. Un journal commencé fin 1980 mais pour faire ma biographie il m'a fallu, de mémoire et d'archives remonter jusqu'au 1er novembre 1937, date de ma naissance

Je ne mets sur Internet que des extraits de mon journal. En effet celui-ci, à la date du 18 janvier 2016, compte 182 tomes et 54.490 pages auxquelles il faut ajouter 4 tomes de formats différents, écrits entre 1975 et 1980 et comptant 930 pages)

 

Céline me téléphone. Elle viendra à 15h00 avec Etienne. Il fait tout blanc. Enormément de neige mais mes invités arrivent à bon port. Ils se sont couchés à 5h00 du mat. Etienne m'apporte 3 Cds (Kevin Coyne-Calvin Russell-Jeff Buckley-Pentangle et Tony Jo White dans Lake Placid Blues. ) Fondue prévue mais le caquelon électrique tombe en panne. Coup de fil vagissant et incompréhensible d'Eric N. Mais hélas C.recommence son insupportable langage devant et contre Etienne et contre les enfants de Pierre qui veulent leur part de succession, comme si ce n'était pas  normal. Je lui dis "De quoi te plains-tu, tu as 40.000 frs par mois de pension (1000 euros), une maison que tu occupes à Liège dans la quartier chic, un apart à Liège dont tu touches les loyers. Ton langage est insupportable et parfaitemlent indécent. Elle avouera ensuite qu'elle reste avec Etienne parce qu'elle ne peut pas rester seule. Imaginez la tête d'Etienne, devenu son véritable souffre-douleurs. Je dis à Céline "tu aurais dû être Procureur du Roi, tu accuses tout le monde, tu ferais mieux de te regarder dans le miroir"

 

Elle a le culot ensuite de reparler de Véronique, l'ex-femme d'Etienne avec laquelle j'aurais eu une aventure. Furibard je vais chercher une lettre de Véronique, une lettre d'amoureuse, à laquelle je n'ai jamais répondu, que j'ai donné à Céline parce que je partais en tournée et que Véronique voulait me parler au téléphone suite à sa lettre; J'ai dit à Céline, voilà la lettre et tu te débrouilles avec elle. Je n'ai jamais revu Véronique. Cette lettre je la lis à haute voix pour qu'Etienne connaisse la vérité. Andrée V. a qui Céline a raconté des mensonges éhontés est remise sur la touche et Céline est complètement coincée. Furieuse, elle va se coucher dans la chambre d'amis, complètement saoule. Je lui dis qu'elle peut aller se coucher ailleurs, que je ne les ai pas invités à dormir mais je laisse tomber car elle est déjà écroulée sur le lit. Je parle avec Etienne et le mets en garde contre ce personnage qui vient de faire une démonstration époustouflante

 

Les photos ci-dessous montrent que cette soirée était bien engagée mais il a fallu que Madame la ramène et nous fasse un cirque lamentable. Je l'ai mise KO et elle me dit qu'elle ne reviendra plus et qu'elle n'ira pas chez Valérie demain. Tant mieux

Je dis à Etienne que je vais me coucher

 

Vendredi 2 janvier

Levé le premier comme toujours, je nettoie le bordel, fais la vaisselle, prépare le petit-déjeuner. Je n'aurais pas eu un coup de main, ni la veille, ni le lendemain. A 9h30 Valérie téléphone. Je lui raconte la soirée catastrophique d'hier et que C. ne veut pas venir chez elle. J'attends qu'ils se lèvent ce qu'ils font vers 10h00. Céline ne veut pas boire son café mais quitter tout de suite..

 

Je vais prendre l'air, sors dans la neige; Il fait superbe et je prends des photos et Etienne aussi. C. à qui j'ai dit qu'elle devait retéléphoner à Valérie, reste seule dans la cuisine avec son éternelle cigarette au bec. Ils décident finalement de rentrer à Liège dans la maison de Pierre, le mari décédé de C. Je conseille à Etienne de quitter la maison de la rue Fabry, cette cohabitation étant malsaine. C. a dit à Valérie qu'elle était malade. ll y a dans la chambre d'amis un sac plein de bonbons et de chocolats pour Valérie et Cie. Céline devait aussi apporter une foreuse à Jipé qui est en train de poncer. Quelle foreuse? Je ne vois rien. OK je lui apporterai la mienne avec les sacs de bonbons. En plus Renaud veut me voir

 

J'y vais donc dans l'après-midi. Renaud me montre ses nouveaux accords de guitare, des accords de Blues. Céline téléphone. Renaud dit que je suis là avec bonbons et foreuse. C.propose à Valérie de venir demain. Impossible, ils vont à Luxembourg  chez la tante de Jipé

Jacky F. est là, son amie l'a quitté

 

J'apprends que C. m'a pris un 33 Tours de Graham Allwright quand j'étais en France sans m'en parler, de même qu'un certain nombre de livres. J'étais absent, elle n'avait qu'à se servir mais elle aurait dû me le dire. Hélas C.n'a aucune éthique. Et j'aurais dû continuer à vivre avec cette femme-là????

Rien de NL pour le nouvel-an????

Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004Bio 292 - Janvier 2004

Samedi 3 janvier

Un article sur Gouvy et son animateur Claudy Lentz

C. me téléphone le soir pour me dire "Etienne vient de m'annoncer la mort de Jean-Pierre". Je pense immédiatement au frère d'Etienne, Jean-Pierre Devresse et pense qu'il s'est suicidé après avoir perdu son emploi à la Discothèque de Liège. Eh bien non c'est mon frère Etienne qui a annoncé à Céline que mon Oncle Jean-Pierre Duesberg etait mort en octobre dernier. Coup de tonnerre. Oui Etienne m'avait dit qu'il était en clinique et qu'il voulait me voir. Par la suite Etienne a pensé que je n'avais pas réagi et donc pour me punir il ne m'a pas prévenu de sa mort. Eh bien si, j'avais téléphoné à la Clinique. Il n'y avait personne dans sa chambre m'avait-on dit. J'ai laissé un message. On ne m'a jamais retéléphoné et j'ai cru qu'il était rentré chez lui. C'est le seul membre de la famille que j'aimais bien mais cela faisait des années que je n'avais plus de contact avec lui parce qu'il m'avait écrit et demandé de me réconcilier avec ma mère. Lui aussi comme mon père était complètement dominé par sa soeur Suzanne

 

Je téléphone à mon frère Etienne. Il m'explique qu'on avait résorbé pour la deuxième fois son hématome au Cerveau mais qu'il avait chopé deux virus en clinique, l'un au rein et l'autre au foie. Bravo. Une fois de plus le staphylocoque doré

 

J'apprends aussi par mon frère que Ginette, la soeur de mon père, avait pris Danielle, notre soeur, chez elle, à Gand, pour quelques jours et que lorsqu'elle a voulu la ramener, ma mère aurait dit "Oh mais tu peux la garder, tu sais" et ce n'était pas une blague et Ginette ne racontait jamais d'histoires. Voici ce qui confirme ce que je pressentais depuis longtemps. Ma mère a voulu se débarrasser de sa fille de 6 ans avant que mon père ne revienne d'Angleterre et l'a fait enfermer et au surplus c'est moi qui suis allé la conduire

 

Dimanche 4 janvier

Documentaire sur Sofia Andreievna BERS, épouse Leon Tolstoï. Il était homosexuel, enfin disons bi-. Sa femme l'a découvert dans son journal; "Tolstoï, le grand ami de l'humanité, torture son épouse et déshérite ses enfants" proclame t'elle. C'est faux il ne leur a retiré que ses droits d'auteur et non ses biens. Il promet d'enfermer son journal dans le coffre d'une banque

Quand Tolstoï s'en va dans un monastère auprès de sa soeur, sa femme se jette dans l'eau glacée

Il est mort en 1910 dans la Gare d'Astapova. Sa fille Sacha était avec lui

Sa femme est morte en 1919

Il avait été excommunié en 1901 pour son livre "Résurrection"

 

Un autre documentaire sur Boris Pasternak

 

Lundi 5 janvier

J'ai une pharyngite

 

Mardi 6 janvier 2004

Une réponse de Christian Bobin :

"Cher Christian

ta lettre

c'est toi : ferme, gai, ouvert, rapide

Je  n'ai pas déménagé, simplement mis le silence autour des murs

Je regarderais volontiers une cassette video pour découvrir ton territoire

Si GEAI te plaît, alors, il y a dans les librairies, un auteur dont on ressuscite les livres, André DHOTEL, qui devrait te ravir (De lui tu peux lire le premier livre venu, tout est miraculeux)

Amicalement

Christian "

 

Une carte d'Annick Blavier "Tu me fais sourire quand tu me dis que je ne suis venue q'une fois chez toi. Et à Bruxelles, quand es-tu venu???. Elle est gonflée. Elle ne m'a jamais invité chez elle, car ce genre de personnage n'a pas de chez soi; Et lorsqu'elle m'a invité au vernissage du 11 décembre de son expo, je reçois son invitation, le 29 décembre. Quand on ne sait pas se gérer, on baisse d'un ton. Je lui réponds illico en lui disant que finalement il y a des incompatibilités fondamentales entre nous at que dans ce cas il vaudrait peut-être mieux en rester là. Je pourrais lui dire "Moi j'ai acheté tes éditions et toi tu as fait quoi????"

 

Un article sur SHARKO, le chanteur. Voir ci-dessous

 

Mercredi 7 janvier

A 9h00 je téléphone à Ransonnet. Il a le moral à zéro......Et cela m'inquiète

 

Eric Neuberg à 10h30. Il veut venir tout de suite. J'ai la faiblesse d'accepter

 

Je refais de l'Italien

 

Une missive du Centre d'Art contemporain. On propose aux artistes de "donner" une oeuvre  de 20 sur 20 cms pour le Musée temporaire du CACLB. Des oeuvres que l'on pourra voir dans la bibliothèque de Jamoigne et qu'on pourra éventuellement louer, non à l'artiste, bien sûr mais au Centre. Je n'enverrai rien du tout. Voir ci-dessous

 

Jeudi 8 janvier

Jean-paul Laixhay au téléphone. Il est débordé. Me demande de patienter encore deux semaines; je lui dis que j'ai contacté un entrepreneur qui travaille au coin de ma rue et semble bien travailler. Un certainPIRON. On en reparlera

 

Je fais une K7 pour Christian Bobin

 

" Mieux vaut un prélèvement avec gain qu'un prélèvement sans gain "

 

Le notaire Champion m'a envoyé son projet d'acte et j'annote. Je lui téléphone et on fixe date au samedi 27 mars pour la signature de l'acte de création de la Fondation

 

Chez Valérie le soir et au Miami. Je lui parle de notre entente. Elle me dit qu'elle a besoin de me téléphoner tous les 3 jours

 

Samedi 10 janvier

Mon agent Leonard de Libramont va me prêter un fax. Il passe à 10h00 avec sa secrétaire, installe le Fax et m'explique

Je vais à Houffalize avec Valérie pour voir le vaissellier chez Haïko. Ca s'annonce bien. Une oeuvre d'art

 

Lundi 12 janvier

J'envoie la K7 de mon territoire à Bobin

 

Coup de fil de la commune. Jean-Pierre Deglin. L'homme de terrain des travaux communaux. Il va venir voir le ruisseau et ses problèmes de pollution. En effet le dossier que j'ai remis à l'époque au Bourgmestre  Charles Bossicart a disparu. J'ai refait un dossier complet. Deglin vient ici et j'exige qu'il me signe un accusé de réceprion du dossier

 

Toujours aucune nouvelle d'NL depuis l'an dernier???

 

Yves Zurstrassen le verviétois expose à l'IKOB à Eupen

 

Un entrefilet sur Noël Godin que je n'aime pas. C'est un gros bébé

Voir ci-dessous

 

Un nouvel éditeur à Liège "Le Somnambule équivoque". Voir article ci-dessous Et l'écrivain Etienne Ethaire avec sa "Langoureuse". Voir ci-dessous

 

Mardi 13 janvier

Un reportage sur l'affaire Dandonneau, un vrai roman avec un complice fou de Brassens

L'affaire Yves Dandonneau est une histoire d'escroquerie à l'assurance-vie, qui a eu lieu le soir du au lieu-dit Le Col de l'Homme Mort, dans l'Hérault. Certains pensaient qu'elle pourrait être le sujet d'un roman policier et la suite prouva qu'un roman policier américain avait déjà parfaitement décrit ce scénario et que Dandonneau s'en était largement inspiré.

Les faits

Dans la nuit du 6 au , sur une petite route vers Ceilhes-et-Rocozels, les pompiers sont appelés pour intervenir sur un accident de voiture. Une Austin Metro rouge a percuté un rocher sur le bas-côté. Le conducteur Daniel Blouard, indemne, est allé chercher des secours. Il est tendu, son ami Yves Dandonneau, blessé sur le siège passager, s'est évanoui. Il ne cesse de répéter qu'il craint que la voiture ne prenne feu. Lorsque les pompiers arrivent sur place, la voiture est en flammes. Sur le siège passager il y a un corps totalement carbonisé.

Après la délivrance du certificat de décès, Marie-Thérèse Héraut, la compagne de Dandonneau, et Danièle Simonin, la secrétaire de ce dernier, viennent reconnaître le corps. Très prévoyant, Dandonneau avait contracté, quelques mois auparavant, huit contrats d'assurance-vie, au bénéfice de sa compagne, pour un total de 11.900.000 FF (1.800,000 €). Il avait aussi manifesté la volonté que sa dépouille funèbre soit incinérée. Aucune autopsie n'ayant été ordonnée, le corps est donc rapidement incinéré.

L'enquête

Les premières constatations font état d'un accident mortel résultant du choc du véhicule contre un obstacle, la cause de l'incendie serait un court-circuit des phares. Blouard, interrogé par les gendarmes, raconte les raisons qui l'ont amené à circuler sur ce chemin sinueux. Les gendarmes concluent à un banal accident de la route.

Le plan rencontre alors un obstacle imprévu : en effet, parmi les huit compagnies d'assurance, une société britannique avait été directement sollicitée à son bureau de Paris par Dandonneau afin d'établir un contrat limité au risque de décès accidentel, avec triplement de la garantie en cas d'accident de la circulation.

Informée du sinistre, cette Compagnie remarque que le souscripteur a omis de déclarer le cumul des assurances préalablement contractées auprès d'autres Compagnies. Saisis de soupçons, les assureurs britanniques dépêchent un inspecteur afin de faire un complément d'enquête.

L'inspecteur d'assurances procède à ses propres investigations. Il relève les éléments suivants:

  • la voiture roulait en seconde, ce qui implique que la vitesse était basse (confirmé par Blouard dans sa déposition)
  • il n'y a qu'un seul obstacle sur le chemin, et le conducteur l'a percuté (manque de chance ?)
  • la voiture est entièrement calcinée, il ne reste plus que l'ossature métallique, ainsi que des os, calcinés eux aussi.

À la suite de cette première intervention, l'épave du véhicule incendié fait l'objet d'un dépôt dans un garage à des fins d'expertise : cette mesure conservatoire est l'élément fondamental de la résolution de l'affaire Dandonneau puisque le corps a été incinéré. Puis une compagnie française, parmi les huit assureurs, mandate la cellule Anti-Fraude (ALFA) relevant de la Fédération Professionnelle des Assureurs.

L'inspecteur de cet organisme relève les éléments suivants:

  • le chemin est en ligne droite, le rocher est disposé de telle manière qu'à moins de se "jeter dessus", il parait impensable qu'un conducteur ne puisse pas l'éviter,
  • aucune trace de freinage n'est présente,
  • il existe une route bien dégagée et beaucoup plus facile d'accès que le chemin emprunté.

Sur le rapport circonstancié de l'inspecteur ALFA, il est décidé de déposer une plainte auprès du tribunal de grande instance de Montpellier et une enquête judiciaire est déclenchée.

Malgré cette enquête, cinq des huit compagnies d'assurance vont régler le sinistre. Les trois autres suspendent leur règlement en attendant le résultat de la procédure. Les résultats confirment qu'il faut écarter la thèse de l'accident et que Dandonneau n'est pas le mort brûlé dans l'Austin : un expert scientifique, Jean-Marie Grafeille, a réussi à reconstituer une partie de sa mâchoire. Elle ne correspond pas à la radiographie conservée par le dentiste de Dandonneau.

L'escroquerie avérée, il reste à retrouver la trace de Dandonneau pour le confondre et à déterminer l'identité du cadavre. Des mises sur écoute permettent de localiser sa cache dans le département des Alpes-Maritimes et les gendarmes procèdent à son interpellation. Dandonneau tente de se faire passer pour un certain Bernard Depenne, puis pour François Meunier. Rapidement confondu, il avoue son identité et dénonce ses complices restés en île-de-France. En quelques heures, tous sont sous les verrous.

Une escroquerie finement montée

La première idée était de subtiliser un cadavre dans l'hôpital où travaillait l’un des complices, mais c'est finalement François Meunier qui se charge de trouver un SDF pour prendre place dans l'accident. Ce dernier est un dénommé Joël Hipeau, un marginal universitaire fou de Brassens, à qui l'on prmey de l'emmener à Sète sur la tombe de Brassens, que Dandonneau et Daniel Blouard emmènent en voiture dans l'Hérault et font boire. Lorsqu'il a sombré dans un coma éthylique, ils le placent dans la voiture, la précipitent contre un rocher, l'arrosent d'essence et y mettent le feu. La compagne de Dandonneau n'a plus qu'à identifier le corps et encaisser l'argent.

Le procès

Le procès de l'affaire Dandonneau s'ouvre le devant la cour d'assises de Montpellier.

Les peines sont les suivantes :

  • 20 ans de réclusion criminelle pour Yves Dandonneau,
  • 14 ans de réclusion criminelle pour Daniel Blouard,
  • 9 ans de prison pour François Meunier,
  • 4 ans avec sursis pour chacune des deux femmes, accusées uniquement de complicité d'escroquerie.

 

 

Une carte d' Anne-Marie Klenes. Je lui téléphone le soir ainsi qu'à Lieve

 

Mercredi 14 janvier

Jean-Paul Laixhay m'envoie un petit livre sur son oeuvre, préfacé par Jacques Izoard et Marcelle Imhauser, ainsi que la convention que j'ai oublié de signer. Il ajoute 1-1 (souvenir du "conseillé). Jean-Paul Laixhay, né le 17 novembre 1952. Encore un Scorpion, et même Scorpion, ascendant Scorpion. Sa femme s'appelle Claire Rensonnet

 

Jeudi 15 janvier

Une carte d'Anne-Marie Klenes

Je m'exerce à envoyer des Fax

 

Une expo à Bertrix sur la Rouille, organisée par l'amie de Dominique Marx, Sylviane Dufour et à laquelle je ne suis pas invité alors que c'est en plein dans mes cordes, la Rouille. Par bravade j'irai à ce vernissage, provoquerai une gêne évidente et l'intéressée viendra s'excuser. Moi je rigolerai intérieurement

Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004

Vendredi 16 janvier

Jean-Paul expose à St Vith, en février. Nous nous verrons à Liège mercredi prochain

Jean-Pierre Ransonnet va mieux

Valérie m'invite à la Cave. recontre de Nathalie Moerman. Beaucoup d'humour

 

Samedi 17 janvier

Le ruisseau d'hiver a commencé à couler et horreur je découvre un cadavre de renard dans ce ruisseau, cadavre dont je me débarrasse car il va polluer l'étang

 

Dimanche 18 janvier

Coup de sang et je téléphone à NL car je commence à devenir inquiet de son silence. Eh bien elle a un cancer de l'Uterus, enfin elle n'est pas sûre à 100%. Elle attend des confirmations. Elle a repris sa psychothérapie (Pourquoi l'avoir abandonnée ?). Conversation de 2 heures assez pénible

 

Lundi 19 janvier

Je reçois la facture de Jean-Paul = 1210 euros. Je paie par Fax

NL me téléphone. Elle n'a pas le cancer. Elle veut m'envoyer le signet de Vuillard. Je n'en veux plus. Lieve lui a téléphoné. Je lui dis que je suis au courant

Il reneige. Routes très dangereuses

 

Mardi 20 janvier

La neige a fondu. J'irai donc à Liège. Jean-Paul aimerait avoir un de mes totems pour le mettre dans son jardin à Hermalle-sou-Argenteau. Je n'en ai pas. Il faut que je rentre une bille de chemin de fer, la laisse sécher et que je la peigne; Ca prendra du temps

J'ai commandé une télé Philips chez Eldi et elle est arrivée

Voir ci-dessous mon ruisseau d'hiver

 

Mercredi 21 janvier

Je pars à Liège. RV avec Jean-Paul au Bvd de la Constitution. On rit beaucoup car il m'a amené une lettre que je lui avais écrite pour lui demander d'élargir la passerelle dans le cas où je grossirais dans les années qui viennent. On ne reçoit pas beaucoup de lettres comme celles-là me dit-il, en riant. Il m'emmène ensuite à Hermalle pour me montrer sa maison, son jardin et l'endroit où il mettrait mon totem. Il me présente au chien Leon ainsi qu'à son fils, sa fille et son épouse Claire Rensonnet.

 

Ensuite je plonge chez Anne-Marie qui me fait visiter la maison qu'elle a achetée avec Alain, rue Schmerling. Beaucoup de travaux à effectuer. Petite terrasse plein Sud, près du haut de la rue St.Gilles et de la rue Wazon. A 15h30, nous sommes à la Galerie Monos où elle expose. Je visite la Galerie, bel espace et regarde des "Pincemin" après avoir été accueillis par Nicolas et son dogue noir François Alphonse. On me fait alors entrer dans le bureau de Constant qui m'acheta jadis une oeuvre, chez José Strée, alors que j'étais en France. Je ne l'ai donc jamais vu; Il dirige la galerie. Il pense que je viens le solliciter pour faire une expo. Je lui dis que pas du tout, que je n'expose plus depuis 1995. Malentendu???

 

A Nicolas je dis qi'il y a quelquechose d'allemand dans ses peintures et il me dit que son père est allemand. On parle notamment de Vostell

 

Anne-Marie me ramène rue Schmerling à 17h30. Je suis à Moircy à 19h00

 

Ci-dessous le plan du jardin de Jean-Paul avec le futur totem

 

J'ai reçu le signet de Vuillard, enfin envoyé par NL

 

Enfin une invitation à la projection du film de Patrick Zeyen sur Maurice Pirenne à Verviers

 

Jeudi 22 janvier

Je rentre le futur totem de Jean-Paul dans le living que je tire avec une corde épaisse sur des rondins. Il fait moins 10 degrés et ce n'est pas une sinécure

Je vais chercher ma nouvelle télévision chez Eldi et mes photos chez le photographe. Voir ci-dessous

J'installe la nouvelle télévision. Pas facile. Puis le magneto que j'essaie en vain de régler

 

Vendredi 23 janvier

Je parviens enfin à régler le magnéto

Il a neigé cette nuit

Je reçois une réponse laconique de Bobin qui a dû vaguement regarder ma K7 et qui n'a rien à me dire à ce propos. Il faut le faire. Sous la lettre dans mon journal j'écris de mémoire une phrase de Montherlant "Il y a des femmes à qui l'on prête un livre admirable, et qui vous le rendent sans un mot, comme on rend une pince à sucre. Bobin se fout de la création des autres. Voir ci-dessous

 

Un mot de José Bedeur et Mirela, leur fille aînée est née le 21 janvier. Delphine. En annexe un message sur les anti-dépresseurs

 

Et enfin un article sur le chanteur Robert Cogoi. Un revenant !

 

Samedi 24 janvier

Je retrouve en triant mes papiers, deux autres prêts faits à l'époque (en 2002) à NL, la femme qui n'a jamais d'argent. Un prêt de 4090 euros pour sa nouvelle voiture et un autre de 125 euros pour son nouveau feu ouvert. J''ai exigé les remboursements de ces prêts après plusieurs mois et avec les intérêts svp. Terminées les ponctions à tout bout de champ. Je perds déjà 1500 euros d'intérêts par an sur les 50.000 euros que je lui ai prêtés et que je ne reverrai jamais. Voir les deux papiers ci-dessous

 

Un article sur Marie-Hélène Joiret, la compagne d'André Cools, devenue sa veuve lors de son assassinat. Directrice du Centre wallon contemporain de la Châtaigneraie à Flemalle

 

Enregistrement du reportage sur le film Colette, interprêté par Marie Trintignant en Lithuanie et qui lui a coûté la vie. Voir ci-dessous, un article

 

Mardi 27 janvier

Depuis le WE des appels téléphoniques anonymes, 3 ou 4 fois par jour. Je finirai par apprendre que c'est Céline "Cesse de me démolir auprès d'Etienne" (Je ne vois plus Etienne)

 

Ma demande de permis de bâtir est envoyée

 

Je prends RV avec Piron, Entrepreneur ce jeudi à 14h30

 

Normalement Haïko devrait venir monter son wagon aujourd'hui. Le contrat a été signé le 21 octobre avec un délai de 8 semaines; L'installation aurait donc dû se faire avant la Noël. Et il neige de plus belle

 

Je réalise ma 99e pièce artistique depuis septembre 2003. Autodafés et Brous de noix-Encres de chine. Voir ci-dessous. Le totem de Jean-paul sera ma 100e oeuvre

 

15h45. Valérie me téléphone qu'Haïko est là, en plein montage mais il n'a ni les vitres, ni les poignées des tiroirs. Reviendra demain

 

Un article sur la création d'un concours du Caclb, réservé aux artistes de la Province. 35 ans maximum

 

Jeudi 29 janvier.

Neige à gogo

 

Visite de  l'Entrepreneur Piron. Sympa. Il a racheté l'immeuble du coin (Ex-Hôtel du commerce) et le remet à neuf pour en faire des appartements. La cinquantaine; Dans le métier depuis 30 ans

 

Haïko est chez Valérie et Jipé installe les vitrages avec lui. Je pars à St Hubert. Tout semble bien. On discute le prix final. Quelques suppléments. Total = 4250 euros dont 800  déjà versés

 

Vendredi 30 janvier

Je reçois d'Annick Blavier les articles de son expo qui aurait fait 700 visiteurs. Voir ci-dessous

 

Valérie a interrogé Jacqueline Richard. Non elle n'est pour rien dans cette affaire. Elle n'est même pas au courant de tout ce qui s'est passé avec NL au niveau financier. Qui alors a bien pu raconter que Valérie calomniait NL à ce propos???? NL a fini par me parler d'un type saoul qui lui aurait fait ces révélations. Serait-ce à Redu. Serait-ce Boris mais Boris ne connait pas Valérie mais il est au courant de l'affaire de l'affectation hypothécaire, par contre. Et comme NL est allée à Redu cet été

 

Le soir on va à la cave. J'y rencontre un type intéressant, un hutois qui a épousé une fille de St Hubert, s'intéresse à l'art contemporain et me parle d'Italo Calvino. Il travaille au Palais abbatial, secteur "parcours sportifs"

 

Samedi 31 janvier

Par Eric j'apprends que France sa soeur va louer une chambre à Liège chez Céline. Mais elle est lucide me dit Eric. Ensuite elle part au Quebec pour 6 mois, faire un stage dans l'édirion

 

Le soir je pars pour Bertrix, cette fameuse expo dont je suis exclu "Rouille". Voir ci-dessous. Je tombe sur Wodek Majewski qui refuse de me parler. Dans l'expo, je repère un certain Nico Hienckes, un luxembourgeois de Niederdouven. Je lui achète une pièce. Comme il veut venir à Moircy il m'apportera quelques oeuvres. Aussi le notaire Champion et sa femme avec laquelle je parlerai longuement. Beau travail aussi de Dominique Marx; Je vais manger un morceau avec eux. Monique Voz est en face de moi. Elle promet de venir à Moircy mais ne le fera jamais. Elle est prof de maths à Arlon

Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Bio 292 - Janvier 2004
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 10:10
Bio 291 - Décembre 2003

Lundi 1er décembre

Je questionne Valérie suite à une nouvelle lettre d'Enelle. Aurait-elle fait certains commentaires (dans le style "NI est partie avec la caisse") désobligeants en allant faire des courses à La Courbeure. Elle me répond que c'est impossible. J'écris donc à NL que deux personnes ont été mises au courant des évènements, c'est Valérie et Lieve. Elles sont aussi au courant de l'hypothèque prise en vertu d'une reconnaissance de dette

 

Vendredi 5 décembre

Un reportage sur Alain HUBERT. A vécu en communauté d'abord, à 4 couples et enfants. Puis est devenu menuisier-ébéniste à la manière d'un "compagnon". A fait ses études d'ingénieur civil et est devenu un alpiniste de haut niveau (4 fois l'Everest), puis explorateur-un des plus fous. Trois enfants, séparé de sa femme. Famille bourgeoise bruxelloise, tous sportifs, habitant près de la Forêt de Soignes. A vécu dans les Ardennes. Emmène "Christan Bobin" dans ses voyages. Aime la musqiue

 

RV pris chez le notaire Champion, via son employée mademoiselle Copine le vendredi 9 janvier à 10h00, à Bertrix

 

Je brûle des piles de journeaux dehors pour en faire des autodafés. Ensuite je les durcirai au Sykalatex

 

Soirée chez Valérie qui en a marre de sa mère

 

Man Ray à la Galerie La Louve de Guy Denis. Voir article ci-dessous

 

Samedi 6 décembre

Deux articles, deux amis écrivains Patrick Germain rencontré à l'Auberge d'Engreux et Alain Bertrand rencontré chez Eric Neuberg à Longwilly. Voir ci-dessous

J'entame un grand format Ecoline et Brou de Noix

 

Dimanche 7 décembre

 

Valérie téléphone. Sa mère veut offrir une guitare électrique à Renaud. Valérie trouve qu'il doit encore travailler quelques mois et voir s'il s'accroche. Et si oui, elle exige un casque. Et puis faudrait d'abord qu'il réussisse ses examens. Valérie voudrait que j'intervienne. Ca ne me dérange pas


NL me téléphone pour me dire qu'elle part 3 jours à Paris avec Madeleine et Diana, côté République

 

Lundi 8 décembre

Coup de fil du Notaire Champion qui, en fait, n'a rien fait depuis 2 mois. Il me demande toute une série de renseignements

 

Les choses ne s'arrangent pas avec Renaud qui veut sa guitare pour le 15 décembre et refuse d'aider à aménager sa chambre au 2e étage. Je téléphone et en 5 minutes le problème est réglé. Renaud attendra

 

Coup de fil de Jean-Paul Lauxhay et rendez-vous mardi prochain à 10h00 au Café "Côté Cour" face à St Luc, Boulevard de la Constitution. Je dois y accéder par le Pont St Leonard et par la rue Ransonnet. Je demande à Jean-Paul s'il l'a fait exprès. Il s'agit d'aller voir une passerelle semblable à celle qu'il installerait dans la galerie

 

Mardi 9 décembre

Un article sur l'Iranienne Shiri Ebadi le Prix Nobel de la Paix. Elle ira chercher le prix sans son foulard obligatoire, sa hidjab

J'attaque une troisième encre de chine

 

Mercredi 10 décembre

NL est à Paris. J'ai jadis offert deux voyages à Paris à NL. Aujourd'hui qu'elle a de l'argent, elle y retourne avec ses amies

 

Un article de journal sur le Père Neuberg et son musée. On a découvert dans le puits du Musée une bouteille de 10 ans d'äge. Je soupçonne son fils. Voir ci-dessous

 

On expose Camille De Taeye à la Maison de la Culture de Marche

 

Jeudi 11 décembre

Etienne D. m'apporte les photos de mon anniversaire ainsi q'une K7 de 6 heures sur Dylan

 

Vendredi 12 décembre

Lettre de JP Collignon. Voir ci-dessous

 

Samedi 13 décembre

Le soir message de Céline qui voudrait savoir comment j'ai vécu la séparation à l'époque (1989 et suiv.) car elle ne parvient pas à refaire quelque chose depuis. "J'ai du mal à revivre quelque hose après toi". Je ne décroche pas

 

Dimanche 14 décembre

Coup de fil de NL qui me raconte Paris

 

Grande nouvelle. SADAM HUSSEIN a été capturé cette nuit à Tikrid, réfugié dans une cave. Il était barbu. On a fait des tests. Voir ci-dessous. Il aurait assassiné un million d'Irakiens, plus 500.000 turcs à l'arme chimique, 200.000 sunites et 300.000 autres opposants

 

Le virus de clinique est une maladie neusocomiale qui a fait 4000 morts en France l'an dernier dans les hopitaux (voir Guillaume Depardieu et le beau-frère d'NL)

Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003

Mardi 16 décembre

Rendez-vous au café avec Jean-Paul, mon architecte à 10h10. Il a fait des plans et a réalisé un 2e projet. A moi de voir. Il me laisse les plans. Je relève une erreur dans le texte de sa convention "L'architecte est le conseillé (au lieu de conseiller) du maître de l'ouvrage, d'accord, mais alors c'est moi qui deviens le conseiller et dans ce cas c'est lui qui me doit des honoraires. On rit beaucoup de cette inversion

 

Ensuite je passe à la Fnac. Quinze livres et des Cds de Jo Lemaire, de Miossec et de Noir Désir. Et à 12h50, j'arrive rue Fabry chez Céline et Etienne qui m'offre un triple CD d'Arno dans une boite en carton blanc, jusqu'à une heure du matin. A Moircy vers 2h20. Couché à 3h00

 

Mercredi 17 décembre

Je commence "Le Chasseur Zero" de Pascale Rose (133e livre)

 

Jeudi 18 décembre

J'écris à Enelle qui ne m'a même pas envoyé une carte de Paris "C'est sur le Pont des Arts, la plus légère passerelle de la Seine, que christian Vancau, fait la rencontre d'un passé perdu et retrouve la femme qu'il a aimée. Mais qu'a t'il cherché d'autre toute sa vie, sinon à jeter avec son art, la peinture, un pont sur lequel traverser le fleuve du temps"

Je passe chez Valérie le soir. Renaud est allé voir sa grand-mère qui n'en aurait plus que pour 3 mois à vivre (tumeur énorme, inopérable)

Je commence GEAI de Bobin

 

Samedi 20 décembre

Jean-Paul a reçu ses plans et une lettre de moi intitulée "Mon cher Conseillé"

Je lis "La Traversée du Pont des Arts" de Claude Roy. Coïncidence????

 

Conversation téléphonique avec Lieve .Lui raconte la future galerie, la venue de l'architecte, promets de l' emmener chez Ransonnet à Cortil. Je parle aussi de mes 60 nouvelles pièces (autodafés er encres de chine)

 

Elodie Frégé remporte la Starac (contre Michal)

 

Un article où l'on voit la photo de Blandy Mathieu, déguisée en poupée de Noël

 

Aussi un article sur "Le dernier jour de Pompéi"

 

Je commence "La Place" d'Annie Ernaux (n°137)

 

Lundi 22 décembre

Tout blanc de neige

Eric Neuberg ici en fin de matinée, m'apporte 3 carrelages peints  que je lui paie et il m'en offre trois autres. Je lui montre mes encres de chine. Il flashe complètement et je lui en donne une.

 

Laixhay au télépone. Me donne son prix 800.000 FB hors TVA et la passerelle en plus

 

Ransonnet a une pneumonie

 

Céline me téléphone. Ce vendredi 27, un vernissage d'Armand Silvestre au Comptoir du Livre à Liège. Il ne va pas bien du tout

 

Je lis "Le Palais des Fêtes" de Max Gallo (n°139)

 

Mardi 23 décembre

Une carte de Jaminon et du Vieil Engreux

Je téléphone à Ransonnet. Il est souvent malade autour de  son anniversaire du 26 décembre. Il se soigne aux antibiotiques. Il me demande si je serai seul au Réveillon. Je lui dis que oui, pour la 1ère fois depuis 11 ans

 

J'ai commis 70 oeuvres depuis le mois de septembre

 

Ah NL m'aurait acheté un signet à Paris. Elle n'a pas pu me l'envoyer car il n'y avait pas de timbres au Musée d'Orsay. Ah non Nicole les timbres c'est dans les bars-tabac en France

 

Mercredi 24 décembre

Il y a toujours de la neige mais elle commence à fondre

 

Céline m'a envoyé l'invitation au vernissage d'Armand, après-demain. Voir ci-dessous

 

Réveillon de Noël en famille pour NL, comme d'habitude. Il y aura une place vide à table à Pontaury, ce lieu qui ne subsiste que grâce à moi et dont je suis évincé

 

Mais j'aurai mon cadeau de Noël. A 14h30 en faisant le tour des étangs, je constate une pollution an niveau du 1er barrage. Je bouche immédiatement mes deux étangs avec deux feuillets de plastic rigides qui sont sur place en cas de...Arc en ciel dans ruisseau et ça spite. A 15h10 je téléphne à la Police de Libramont. OK ils envoient une équipe, en plein réveillon. C'est le dégel en plus. Deux policiers à 16h10. Oui c'est du mazout, des hydro-carbures et la pollution est sérieuse. La Protection civile s'amène vers 17h00 avec les policiers. Ils ont découvert les coupables. Des malfrats ont ouvert le robinet d'une citerne extérieure pour voler du mazout et ont laissé le robinet ouvert, au n°25 de ma rue. Et les proprios n'on rien vu. Ce sont les mêmes qu'e 1996 qui avaient acheté cette citerne d'occasion et l'avait renversée dans le  caniveau. Je porte plainte contre X. Voir ma déposition ci-dessous ainsi que les photos de mon ruisseau prises le lendemain après que la Protection civile ait installé un barrage en amont de mes étangs

 

Une auto-pompe va être installée près du petit pont en amont et on va jeter des ballots de paille dans le ruisseau

 

Les policiers et les gens de la Protection civile viennnent se réchauffer dans mon coin de feu. L'Inspecteur de Police oubliera son képi. Et je me filmerai avec son couvre-chef en faisant l'imbécile

et à 19h00, c'est la propriétaire Madame SEVERIN-SELLESLAGS qui vient s'expliquer. On lui aurait volé 700 litres

Tout le monde est parti à 21h00. La Protection reviendra demain

 

Jeudi 25 décembre   JOYEUX NOËL !!!

A 8h00 le ruisseau est plein de mousse blanche qui malgré tout s'infiltre un peu dans les étangs. Cette mousse est un produit absorbant les hydro-carbures que la Protection Civile a mis hier soir. Mais il y a encore des trainées de mazout que j'essaie d'enlever avec un seau. Je mets aussi un pyjama à l'entrée du grand étang pour absorber les filets de mazout

A 10h45, mon premier verre de champagne. Il gèle et donc la neige a cessé de fondre; C'est un Noël blanc.

A 11 heures, 2e verre de champagne. A la musique ARNO-BASHUNG-GAROU

 

A 12h00 j'ai terminé la bouteille. NL me téléphone. Elle attend ses enfants mais Olivier est là depuis hier soir. Notre contact est difficile. Je lui dis que notre histoire est un immense gâchis

 

Le soir chez Valérie qui depuis un certain temps lit ma biographie rédigée dans un blog de papier à lettres et qui me permettra vers 2007 de commencer sur Internet ma biographie actuelle

 

Vendredi 26 décembre

Revoici la protection civile qui remets des ballots de paille, des barrages flottants et de la mousse absorbante (de l'Exoperl 66-Absorbant d'huile de Perlit expansé). Avec la Protection civile je remonte chez mes voisins pollueurs. Un 2e camion de la PC arrive. Je serai de garde au bord des étangs jusqu'à la tombée de la nuit

 

Samedi 27 décembre

 

Impossible donc pour moi d'être ce soir à Liège, au Comptoir du Livre au vernissage d'Armand que d'ailleurs je ne reverrai jamais

 

Voir ci dessous les photos du vernissage où l'on peut reconnaître Céline, le couple Vandeloise et Wuidart avec Arman, et enfin sa fille aînée Nicole

 

J'aurai Armand au téléphone à 18h15. C'est un vieillard. Me reconnait-il?? Et en plus Céline n'est pas encore là et n'a donc pas pu le prévenir de mon impossibilité de venir à Liège

 

Ransonnet n'est pas là car il est toujours en pneumonie

 

Dimanche 28 décembre

Il pleut et le mazout s'étend. Je téléphone à la Protection civile qui vient à midi. Trois nouveaux co-équipiers

Céline me raconte le vernissage par téléphone

 

Alan Bates, le Messager de Losey, est mort d'un cancer. 69 ans

 

Valérie me téléphone. Mouki, alias Michèle Carpentier, la mère de Stephane et donc la grand-mère de Renaud est morte vendredi passé. Voir ci-dessous

 

Je téléphone à Stephane. Il a dû rentrer précipitamment de Val-Thorrens mais est arrivé trop tard. Mortuaire demain. J'irai

 

Il reneige

 

Lundi 29 décembre

J'écris à Christian Bobin

 

Il ne coule plus de mazout dans le ruisseau. J'écume une dernière tache à l'entrée de l'étang

 

J'essaye une fois de plus en vain d'atteindre Stouse à la Commune; Finalement on me passe le secrétaire communal Jacquemin et je lui raconte toute l'histoire. Il y  justement réunion du college. Il me tient au courant

 

La société de pêche de Jenneville a porté plainte car il y a mort de poisson dan l'Ourthe occidentale, rivière dans laquelle se jette mon ruisseau de La Houssière

 

Je suis à la mortuaire vers 18h00. Stephane me voit et vient à ma rencontre. Je salue la famille et prends un verre en famille dans la cuisine de la Mortuaire

 

Chez Valérie qui me demande la 2e partie de ma Bio. Elle est arrivée en 1957 dans la première partie

 

Mardi 30 décembre

Je reçois mon PV d'audition. Voir ci-dessous

 

Mercredi 31 décembre

Beau paysage de neige pour le Réveillon. Voir ci-dessous

Plus aucune pollution

Ai commencé hier soir "La Billebaude" de Vincenot

 

A 17h00 chez Valérie. Excellente soirée mais à minuit et des, je me taille via Bonnerue et Jenneville

Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
Bio 291 - Décembre 2003
142 lives lus en 2003
142 lives lus en 2003
142 lives lus en 2003
142 lives lus en 2003
142 lives lus en 2003
142 lives lus en 2003
142 lives lus en 2003

142 lives lus en 2003

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 10:06

Samedi 1er novembre

J'ai 66 ans

Eric et Isa à Moircy à 10h45, Céline et Etienne arrivent à 11 heures. Apéro ici puis resto puis chez Valérie à St Hubert, vers 16h00 et enfin , avec Eric et Isa au Miami. Je me fais agresser par la fille de Danielle et son mari. Je les remets vertement à leur place et ils s'en vont sans demander leur reste. Je rentre calmos à 23h15. Se sont manifestés au téléphone, Annie, Lieve, MHN et NL à qui je n'ai pas répondu. Voir photos ci-dessous

 

Mardi 4 novembre

Le grand jour. Signature de l'acte d'affectation hypothécaire. Il y aura demain 9 mois qu'NL m'a quitté et il aura fallu 8 mois et 10 jours pour signer cet acte. Peu avant 13h00 Valérie téléphone de la voiture à Fleurus. Tout a été très vite, aucun problème. NL avait l'air en parfaite forme physique. A parlé de ses travaux dans sa cuisine. A invité Valérie et Cie à repasser à la maison. A trouvé que Sacha me ressemblait. Valérie a eu l'impression que NL voulait me revoir. Une incroyable réflexion d'NL "Ca n'a pas été facile avec mes enfants " Traduisez. Ton père a voulu te protéger mais mes enfants aussi auraient voulu profiter des 2 millions. Réflexion révélatrice et totalement indécente. Elle a aussi redit à Valérie qu'une personne bien déterminée lui avait dit que Valérie la calomniait

 

Je commence à lire dans La Pleïade "L'Album Queneau"

 

Ma future Galerie, telle que je la pressens dans mon journal. Voir ci-dessous

 

Jeudi 6 novembre

Il fait magnifique

 

Annie G est ici à 15h00. On ira photographier le Coucher de soleil dans Les Champs d'en Haut, avec Plume. Annie m'amène Art Mengo et Benjamin Biollay. Part à 23h00

 

Message d'NL "Christian c'est NL ici. Tu décroches? Non même pas. J'espère que tu es content que tout cela se soit passé et bien passé. Il y a une chose que je voudrais te dire c'est que je n'ai pas trouvé Valérie bien et que cela me fait quelque chose..." A qui la faute ??.

Il y a 3 mois, NL voulait porter plainte contre elle pour calomnie et elle a maintenu ses allégations le jour de l'acte

 

Vendredi 7 novembre

A 17h00 à La Cave à St Hubert avec Valétie. C'est la soeur de Joëlle Simar et son mari qui tiennent l'établissement. Valérie fume trop. Surgissent Renaud, puis Stephane et Jipé

 

Samedi 8 novembre

Eric Neuberg au téléphone. Il m'a donné 2 carrelages peints pour mon anniversaire, je veux lui acheter les 4 autres

 

Visite d'Haïko D'Hooge à 14h15. Il est né en 1956, à Kolwezi. Père prof de maths, anversois. Mère hollandaise. un autre frère né en 1963. Ils sont tous revenus à Leuven en 1968. Commence des études artistiques mais abandonne. Il milite beaucoup, est viré de St Luc, voyage beaucoup et s'arrête en Irlande, s'initie au travail du bois, se marie, achète au-dessus d'Houffalize, un ancien bordel "La Charmille" que nous avons vu en allant chez lu. Se définit comme anarchiste. Père séparé, Néerlandophone

 

Dimanche 9 novembre

Laurie Coenen ne m'a pas envoyé la copie promise des mon interview. Je vais la chercher chez sa mère, vétérinaire

Un article sur le 1900 de Bertolucci. Voir ci-dessous

 

Mardi 11 novembre

Je téléphone à NL et ça se passe bien. Serait prête à me revoir. Moi pas!

 

Mercredi 12 novembre

C'est la Saint Christian

Encore 11 nouveaux autodafés, brûlés dehors

Mon toubib a déposé les résultats de ma prise de sang dans ma boite. PSA = 2,10 Super!

Un article sur le procès de Claude Thiltgen, ex-directeur d'Idelux, viré en 2001 pour harcèlement de personnel

 

Vendredi 14 novembre

 

Philippe Hoornaert voudrait que je fasse quelquechose à Jehay avec Bob Verschueren. Mais moi je veux que Philippe passe voir mon territoire et je refuse d'être sélectionné alors qu'il ne connait pas mon travail

 

JPR m'annonce sa visite très prochaine avec Jean-Paul Laixhay

 

Un article sur Marie Trintignant. Voir ci-dessous

 

Je cherche à atteindre Georges Chelon, vu à la télé. Je tombe sur une femme, son impresario, . Elle me dit de venir le voir aux Chiroux les 28 et 29 novembre prochains. Chelon a 3 enfants. Il est fou de Jordanie, des Berbères et de Petra; ll y a organisé un voyage de 8 jours avec son fan club en octobre. Il vient de sortir un livre "Au-dessus des Nuages". Son premier disque date de 1964. ll n'a pas vieilli et a toujours sa voix grave

 

Céline et Etienne sont allés voir Bob Dylan à Forest National

 

JPD son frère s'est fait virer de la Discothèque nationale pour faute grave. Il n'a donc pas droit au chômage. C'est une catastrophe. Il avait une place superbe

 

 

66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé
66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé
66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé
66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé
66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé
66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé
66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé

66 ans, je débouche une bouteille de champagne rosé

Dimanche 16 novembre

Un article sur l'artiste Sonia Marx, soeur de mon ami Dominique

 

Un autre article sur l'écrivain Alain Bertrand avec qui j'ai pas mal parlé chez Eric Neuberg

 

Je lis "Nuit d'Ambre" de Sylvie Germain. C'est mon 121 ème livre de l'année

 

Lundi 17 novembre

Le piégeur de la région wallone, Collin d'Houffalize ici pour la première fois. Pour les rats musqués

Je fais une K7 video relatant ces derniers mois, pour l'envoyer à NL

 

Mardi 18 novembre

Un reportage sur les soeurs Papin. Quelle horreur !. Cela s'est passé au Mans en 1933. Les deux patronnes (Lancelin) assassinées par les deux servantes (Les soeurs Papin)

 

Mercredi 19 novembre

Une lettre assez bouleversante de JP Collignon

 

Je termine ma K7 d'NL et la lui envoie avec le papier de sa prime d'assurance, envoyée à cette adresse-ci. Pourquoi avoir fait cette K7 ?. Sans doute par vengeance, pour lui montrer tout ce que j'avais réalisé en dépit de....

 

Jeudi 20 novembre

Je reçois une longue lettre d'NL avec quelques photos. Elle dans sa nouvelle cuisine et des photos de Roussillon, d'Oppede-le-vieux et du Castelet de Nicolas de Staël mais elle s'est trompée de château. Celui qu'elle m'envoie est bien à Ménerbes mais ce n'est pas le vrai. De la lettre, il ressort, qu'elle se porte beaucoup mieux sans moi. Tant mieux et qu'elle a terriblement souffert de son asthme, restée enfermée le jour et dormant au rez-de chaussée, sa chambre plein sud étant intenable.Voir ci-dessous

Elle est très contente de sa nouvelle cuisine (vor photo)

 

Elle m'écrit néanmoins "Je n'imagine pas ne plus jamais te revoir"

 

Vendredi 20 novembre

Pour la première fois, Philippe Hoornaert ici à Moircy à 15h00. Tour du territoire. Il aime mais ne me voit pas à Jehay, j'ai besoin de trop d'espace pour moi tout seul car j'ai un monde bien à moi. Ce qui prouve qu'il a compris mon travail. Et moi je suis soulagé de ne pas devoir préparer cette expo; Il m'offre le superbe catalogue de Jehay, sorti il y a deux ans. Il a 54 ans, a vécu dans la misère, ne reçois personne; Finalement c'est un personnage touchant et pudique. Et il a un regard...Il était venu chez moi à Libramont en 1971

 

Samedi 22 novembre

Etienne D. vient passer l'après-midi avec moi. Il m'apporte photos et CD; Mais dans le sachet qu'il me laisse je vais trouver une carte d'amour avec un homme aux cheveux gris, assis au bord d'un volcan et une signature difficile à déchiffrer "Etienne" . Et puis bon sang mais c'est bien sûr, c'est Etienne C., un autre Etienne qui fut son amant, décédé lui aussi, et que j'ai très bien connu fin des années septante. Qu'est- ce que cette lettre fout dans un sachet amené par un autre Etienne. Très belle missive que je remettrai à Céline le lendemain car elle revient avec Etienne D. à qui je dirai, :"elle a égaré cette lettre dans ton sac pour me montrer à quel point les hommes l'aiment". Une lettre de 1991, dont Céline ne se souvient pas. Hum ! Quel respect des autres ! Etienne C.était un ami et collaborateur de Michel De Paepe. Homme de théâtre, fils d'un juge de Neufchâteau. Etienne est mort il y a quelques années, de drogue et d'alcool. Thierry Dion m'en avait averti et c'est moi qui l'ai appris à Céline. Elle ignorait tout de ce qu'il était devenu. Elle avait pourtant été à deux doigts de s'installer avec lui à Forrières à l'époque

Michel De Paepe, lui aussi est décédé en montagne, dans les Pyrénées, criblé de dettes, autour des années 2011

 

Michel Jackson a des problèmes avec la police, problèmes de mineurs

 

Lundi 24 novembre

Jacques Spitz m'envoie la photo de la peinture (Bouteilles aux couteaux ) de Maurice Pirenne qu'il a prise ici. C'est bien gentil. Voir ci-dessous

J'ai écrit à Chelon et n'ai aucune réponse. Je suis sûr que son impressario ne la lui a pas transmise

 

Mercredi 26 novembre

NL me téléphone. Elle a reçu ma K7. Elle rit jaune. La conversation commence mal. En l'entendant parler, je finis par comprendre que la personne qui a dit que Valérie avait des propos calomnieux sur NL, ne pouvait être que Jacqueline R. de La Courbeure

 

Je lui rappelle que la signature de l'acte n'a pas réglé son problème financier à mon égard. Que cet argent je le lui ai prêté dans la perspective de faire un couple avec elle. Mais puisqu'elle s'est retirée, elle aurait dû me rembourser et devrait donc le faire

 

Lui demande aussi pourquoi c'est toujours moi qui ai dû la soutenir en tout et pas le contraire

 

Tout cela calmement sans éclats

 

J'ai acheté mon premier GSM mais ne sais pas m'en servir

 

Vendredi 28 novembre

Première visite de Jean-Paul Laixhay, amené par Ransonnet. J'ai mis du Clapton car NL le connait de l'Aca d'Eté et sait qu'il aime ce musicien. Les voilà. Je laisse Jean-Pierre guider Jean-Paul et je les filme de l'atelier alors qu'ils discutent entre les totems au bord de l'étang. Aucune idée de ce qu'ils racontent. Puis apéro dans l'atelier. Le contact passe bien avec Jean-Paul; Ai préparé des courgettes farcies. On descend 4 bouteilles de vin. Et on discute de la future galerie. Jean-Paul me demande 15 jours pour faire les plans mais il faudra au moins 3 mois pour le Permis de bâtir. Il me dresse déjà un croquis. Il me demanderait 10% au lieu du tarif 12 à 14% pratiqué par les architectes pour des transformations mais il veut une oeuvre en compensation

Ils partent vers 17h00

 

Samedi 29 novembre

Un article sur André Neuberg, le père d'Eric qui a fondé le Musée en Piconrue de Bastogne. Je le connais. Voir ci-dessous

 

Dimanche 30 novembre

Je vais chez Anne-Marie Klenes à Prouvy

 

Pendant qu'elle cuisine avec Alain S., je lui dis " Anne-Marie j'ai pensé à toi en me disant qu'il valait mieux faire son art dans une carrière que de faire sa carrière dans son art" (Elle sculpte ses oeuvres dans des carrières de schiste)" "Entièrement d'accord avec toi" me répond-elle ! Très bon repas avec eux deux puis Alain s'en va et je vais me promener dans le brouillard avec Anne-Marie. On va voir son étang. Elle va faire un ruisselet et des chutes d'eau. Mes plantes aquatiques semblent avoir repris, même le Nymphea

Je me tire vers 17h30

Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Bio 290 - Novembre 2003
Partager cet article
Repost0
Published by Christian VANCAU - dans Ma BIOGRAPHIE
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 09:57
Nu aux pleux crevés, ça c'est du LARD !!!
Nu aux pleux crevés, ça c'est du LARD !!!

Nu aux pleux crevés, ça c'est du LARD !!!

Mercredi 1er octobre

Lettre de Flo. Ne comprend pas la séparation entre NL et moi. Elle m'invite à Paris-Pigalle. Oui mais Plume??

 

J'allume mon premier feu ouvert

 

Je crains l'hiver après un été bien rempli qui m'a permis de ne pas trop souffrir, de m'étourdir

 

Il pleut enfin !!! Mais pas assez et je suis obligé de laisser couler le tuyau d'arrosage toute la nuit dans le grand étang pour sauver les poissons. Dans les 4 étangs d'ailleurs et dans le ruisseau c'est limite

 

Pas un mot de Thierry Dion depuis le début de l'année. Quant Marie-Odile est partie, j'étais là pourtant

 

Jeudi 2 octobre

Obligé de continuer à creuser et sortir des boues. J'en suis à 23.137Kgs

 

Vendredi 3 octobre

 

Céline me téléphone et me parle d'une expo Morandi à Bruges. Mais comment faire avec ma chienne Plume???

 

Une énorme truite de 46 cms, retrouvée morte au pied du premier barrage du ruisseau

 

Je suis effaré de tous ces gens qui n'arrêtent pas de me téléphoner. Où trouvent-ils le temps???. Moi je ne téléphone à personne. Et en plus ce sont des conversations qui oscillent entre 45 minutes et une heure trente

 

Un article sur Vresse-sur-Semois, village d'arts. Voir ci-dessous

 

Samedi 4 octobre

 

Haïko demanderait entre 3 et 4000 euros pour l'armoire (le vaissellier)

 

Coup de fil avec JPC qui est à Middelkerke

 

Je suis seul depuis des mois. Pas d'autres femmes

 

Dimance 5  octobre

Annie Gaspard accepte d'être de la Fondation. Elle est toujours dans son association de femmes "Méridienne"

 

Holy Smoke de Jane Campion

 

Lundi 6 octobre

 

J'achère Le Magazine Littéraire sur Blanchot

 

Appel de Thierry Dion

 

Le Notaire Champion ici à 11 heures. Tour du proprio. Bon contact. On jette les bases de la Fondation Vancau

 

Mardi 7 octobre

Je téléphone chez le Notaire Ghigny. Ils ont reçu la provision de NL début septembre mais ils nont pas vu ce virement de 120 euros. Bravo ! Je devrai signer une procuration à Valérie et il  faut modifier l'acte

 

Le notaire Champion me retéléphone. Valérie a droit à sa réserve héréditaire de 50% et on ne peut rien faire. Il faudrait que Valérie laisse tomber ses droits éventuels sur la maison en faveur de la Fondation

 

Lettre de mon frère Etienne. Mon Oncle Jean-Pierre Duesberg est hospitalisé. Problèmes au cerveau. Mon frère me demande de lui téléphoner. Voir ci-dessous

 

J'essaye de l'atteindre à ma Clinique à 15h50. Je laisse sonner longtemps. Personne ne répond???

 

Chez Valérie le soir. On discute de la Fondation et puis Haïko arrive avec son projet Impeccable. Il est d'origine hollandaise et anversoise. J'attends plan définitif avant de verser 20% d'acompte

 

Mercredi 8 octobre

Quatre poissons rouges morts dans le petit étang

Article sur le livre de Nadine Trintignant "Ma fille Marie" Voir ci-dessous. EIle en vend 20.000 exemplaires par jour

Renaud va avoir une moto et me dit qu'il pourra venir me voir plus souvent

 

Samedi 11 octobre

Un article sur le Centre Culturel de Bastogne qui emménage à l'ancien cinema Patton . Voir ci-dessous

Un autre sur la maison de Marie Howet qui va être acquise par la commune de Libramont. Voir ci-dessous

 

Dimanche 12 octobre

Coup de fil de Thierry Dion. Il travaille au plus haut niveau théatral et est débordé. A recommencé à peindre. Son amie va bien. Sa fille vit à Madrid où elle enseigne le français. A La Seyne, les totems sont toujours bien vivants. Il pense à moi pour les repeindre (Idem Rossignol). Aucune nouvelle de Dominique Bechet. Thierry a 57 ans

 

Mercredi 15 octobre

En relisant mon journal de 2002 je me suis aperçu que j'avais aussi offert à NL, son feu ouvert à 2 sorties avec vitres spéciales. C'est probablement ce qui m'a permis de rester en grâce jusqu'u début 2003

 

Eric Neuberg ici. Vient me montrer ses encres de Chine

 

Sans arrêt des messages de Céline

 

Jeudi 16 octobre

 

Je fixe date avec l'Etude Ghigny. Ce sera le mardi 4 novembre à 11h00

 

Un article sur l'Assassinat d'André Cools. Voir ci-dessous

Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003

Vendredi 17 octobre

J'élague un hêtre au-delà du 2e potager, le long de la haie Est car il prend tout le soleil

 

J'ai remis à Bernadette via son mari, une K7 video avec les enfants; Mais c'était une LP et Bernadette n'a qu'un magneto SP. Je lui refais une K7 SP. Elle est furieuse parce que les cultos on fait raser les haies près de chez elle. Un vrai massacre. Elle me dit que les cultos se foutent de la nature." Je sais ", que je lui réponds

 

Samedi 18 octobre

J'ébranche le grand saule situé dans la Haie Ouest, au coin, près du ruisseau

 

Dimanche 19 octobre

GEL à moins  10°

Un Drücker avec Giraudeau. Nom de Dieu ce mec non seulement est beau mais en plus il est doué pour tout. On parle aussi de la rupture des Depardieu. Voir ci-dessous

 

Lundi 20 octobre

Un article sur les Ormes, victimes de la Graphiose apportée par les scolytes. Voir ci-dessous

 

Je n'ai toujours pas reçu mes fameuses lunaisons promises mar MHN???

 

Le soir devis d'Haïko = 3.917, 80 euros. Je verse l'acompte de 800 euros

 

Je lis "Stupeurs et Tremblements" d'Amélie Nothomb

 

Mercredi 22 octobre

Rendez-vous à Tilff sur la place avec Ransonnet à 9h20. Il m'emmène dans sa maison  en travaux. Une veranda annexe avec une terrasse a été construite et cela a provoqué d'importants changements dans toute la maison

 

Je filme puis on discute devant une bouteille de Beaujolais. Il m'explique que Dany Nyst est morte il y a 4 ans, qu'elle était la seule héritière et que l'oeuvre de Jacques est sans acquéreur. Personne n'en veut. C'est plus que pénible. Puis il m'annonce la mort des époux Clareboudt, il y a 3 ans, à Istambul. Accident de voirure. Pas d'enfants. Son oeuvre est vendue en Vente Publique. J'ignorais tout de cela

 

JP avait oublié que ma soeur était morte. ll confondait avec mon frère Marc

 

JP me donne divers catalogues qu'il a en double

 

On quitte vers 14h30. JP va chercher sa fille Clara chez sa belle-mère pour la conduire ensuite au cours de danse, au quartier Londoz à Liège. Je vais avec lui et vois Clara pour la première fois. JP me reconduit à ma voiture sur la place et je retourne à Moircy. JPR m'a dit qu'en venant à Moircy il avait senti une cohérence dans mon travail et que j'avais une "oeuvre"

 

JPR m'a reparlé de la surélévation de mon garage, pour en faire une galerie. Il me dit qu'il viendra en décembre avec Jean-Paul Laixhay, architecte (et peintre) pour en parler, voir si c'est possible

 

Ai reçu une invitation à l'expo de Bernard Gaube. Ce que j'en pense. C'est n'importe quoi. Voir ci-dessous "Nu aux pneux crevés, ça c'est du LARD !" Et je le connais en plus. Type pas sympa du tout

 

Vendredi 24 octobre

 

Première Neige

 

Un certain Roger La Croix est exposé à la Vieille Cense à Marloie. Né en 1933 à Angleur. Son père, résistant a sombré dans l'alcoolisme tandis que sa mère mourait d'un cancer, alors qu'il n'avait que quinze ans. S'inscrit à l'Ecole d'architecture de St Luc à Liège mais ne termine pas ses études; Il est alors engagé dans des bureaux d'architecte et commence une oeuvre personnelle en 1956, comme autodidacte. Abstraction géométrique puis lyrique. Il décède dans le dénuement en février 1984

Roger La Croix (de son vrai nom Roger Lacroix), né à Angleur (Liège) le et mort le (à 50 ans), est un peintre et un sculpteur liégeois, dont l’œuvre a été remise en lumière à la suite d'un reportage réalisé par André Dartevelle, « Tableaux dans un grenier » diffusé sur ARTE en 2004.

Biographie

Artiste autodidacte, il commence une carrière de dessinateur dans un bureau d'architecture (après une formation partielle à l'Institut d'Architecture Saint-Luc à Liège). Il travaille l’huile mais aussi le collage, la gouache et pratique la sculpture. Il fut cofondateur du groupe « Figurations non-figuratives » et fondateur du groupe « Anim'Art » auquel participa également Annie Palisot, sculpteur. Son œuvre n'a, à ce jour, pas fait l'objet d'un catalogue officiel et se retrouve principalement dans des collections privées. Une analyse de l'œuvre de Roger La Croix est présentée par François Jacqmin: « On peut voir en Roger La Croix, enlevé à l'âge de cinquante ans, un de ces peintres pour qui la liberté en soi se confondait à la liberté d'expression…. Il sait donner de la robustesse à un nuage ; il rend son caractère fugitif à la roche... La volonté de sonder les états et les distances intérieurs, apparaît dans son traitement et dans la conception des couleurs... Il a la conscience qu'à une certaine profondeur de la vie intérieure, ce ne sont plus tant l'exploration intrépide ou la virtuosité chromatique qui résolvent l'interrogation de l'artiste, mais l'humilité et l'acceptation lucides de la domination du mystère ».

Dimanche 26 octobre

Visite de Laura Coenen, fille de mon vétarinaire, 18 ans, première année de Design à St Luc, qui veut m'interviewer. Dix questions. Reviendra dimanche prochain

 

Lundi 27 octobre

Une rétrospetive du peintre de Moircy (l'autre) Benoit BELGES

 

Mardi 28 octobre

Chez mon toubib. Prise de sang. Il n'a rien su de mes "Portes ouvertes" le Dr Marechal???

Une lettre de Jacques Spitz de Verviers à propos de Maurice Pirenne. Voir ci -dessous

Je retravaille des autodafés sur des livres ouverts (annuaires téléphoniques)

 

Mercredi 29 octobre

Enfin je reçois le projet d'acte d'affectation hypothécaire sur Pontaury. Je vais à Libramont faire légaliser ma procuration à Valérie. Ensuite je vais porter le projet d'acte chez Valérie, lui en explique le contenu. Elle va se trouver devant NL, cela ne va pas être marrant; Mais pour hériter de 50.000 euros, cela vaut la peine

 

Vendredi 31 octobre

Pour le prochain Jehay, une lettre de Philippe Hoornaert. Voir ci-dessous

Et aussi une missive de Jean-Pierre Collignon

Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Bio 289 - Octobre 2003
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:54
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy

Lundi 1er septembre

Une invitation déposée dans ma boite par une dame de Vesqueville, venue ici. Il s'agit de sa fille qui expose à Neufchâteau, Valérie Dion

 

Mercredi 3 septembre

Une lettre de l'avocat Dalemans m'invitant à passer à Bastogne pour discuter d'une éventuelle future fondation Vancau. Voir ci-dessous

Un article sur le Château de Mirwart, à l'abandon et régulièrement saccagé. Il avait été construit en 955 par le Comte Etienne de Chauvency

 

Jeudi 4 septembre

Jean-Pierre Ransonnet à Moircy. Tour du territoire. Aime mes broux de noix qu'il ne connaissait pas. Il m'a apporté ses gravures exposées à Daverdisse. Je flashe et j'achète (400 euros). Il part vers 17h00. Très belle journée. On s'est complètement retrouvés

 

Coup de fil de Philibert Delécluse qui veut passer avec un copain Jacques de Bakker,(ex-élève de Marthe Wéry) originaire de Tilff mais habitant Thieulain (Mons). Ils sont collègues à Tournai. On mangera dans l'atelier. A minuit ils repartent sur Bièvre. Belle soirée et de l'humour

 

Voici donc 3 nouveaux visiteurs mais Philibert était déjà venu deux fois dont une avec ses parents.

 

ll me laisse un poème de Maurice G Dantec. Voir ci-dessous

 

Samedi 6 septembre

Bernadette Jacquemin, institutrice frebelle de Moircy et épouse de mon garagiste me téléphone pour prendre RV pour emmener ici les enfants de l'école de Moircy. Vendredi prochain pour les primaires (7 à 12 ans) et le jeudi 18 avec les petits. Une quarantaine de personnes en tout

 

Anne-Marie Klenes vient chercher des plantes aquatiques que je lui ai préparées, en fin de journée et soupe avec moi dans l'atelier. Excellent dialogue. Elle me parle d'on oiseau qui vient boire dans son étang. Elle me le décrit et je lui dis que c'est un Geai. J'ajoute "Normal c'est un Geai d'Eau". Ensuite à propos d'Enelle qui ne repeint toujours pas, elle me dit "c'est facile quand on veut peindre, on le fait n'importe où et à n'importe quel prix"

Elle a toujours un atelier rue Fond Pirette à Liège, à 50 mètres de mon ancienne maison

 

Dimanche 7 septembre

La récolte d'haricots continue =10Kgs 100

 

J'envoie un message à France Debray qui n'est pas venue à mes Portes ouvertes

 

Lundi 8 septembre;

Je suis blessé  à deux doigts de ma main droite et on m'apporte 6 cordes de bois. heureusement Eric viendra les ranger cet après-midi sous la pluie. Je recommande 3 cordes pour demain

 

Mardi 9 septembre

Mes 3 cordes supplémentaires rangées par Eric

RV avec l'avocat Dalemans le 16 septembre prochain à 16h00

 

Jeudi 11 septembre

Je fais de la soupe aus orties. Douze litres

 

Un article sur le conflit Bernard Cantat et la famille Trintignant. Voir ci-dessous

 

Les grands absents de ces portes ouvertes: Karine et Boris-Françoise Lambinet-Bob Verschueren-Blandy Mathier-France Debray- le couple Dacremont-Lhost-Mieke Billau-Le couple Champion-Bô Simon, Maryse Sampaix et Vincent Funken du Centre culturel de Rossignol, bravo..c'est le bouquet

 

 

Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy

Vendredi 12 septembre

Les enfants de l'Ecole de Moircy ici à 13h30. Ils sont trente-deux. Emouvants, curieux de tout. Je leur ai joué de la guitare et du piano. Les deux institutrices très chouettes. Larmes aux yeux quand je referme le portique latéral

 

Chez Valérie le soir. Je suis allé faire ses courses au GB. Elle me demande combien elle me doit, Je réponds "Rien". Elle "Mais non Papa, sinon je n'oserais plus jamais rien te demander" et je réponds "Eh bien justement". Eclat de rire...

 

Je lui parle de la future Fondation dont elle devra faire partie. Elle semble interloquée

 

Samedi 13 septembre

A Jamoigne en fin d'aprem. Expo Mahoux et Marie Hainaut. Anne-Marie a glissé dans l'étang en y mettent une nymphea et a attrapé la crève pendant 48 heures. On me présente Marylène Daussin dont j'ai vu l'expo ainsi que son compagnon gantois. Ils viendront dans 2 semaines à Moircy. Je tombe sur une Californienne et son mari d'Habay-la-Neuve ainsi que sur son cousin qui est du Colorado, de père chinois, et qui vit en Espagne à Valence. Ils assistent Alain Schmitz pour la fête des artistes à Chassepierre. Voir ci-dessous

 

On se retrouve tous chez Marizza, la romaine. Mahoux est à côté de moi. Bon dialogue avec lui qui est avec sa jeune femme et sa petite fille (Il est remarié) Anne-Marie me dit " je tombe quelques minutes dans mon étang et j'attrape la crève et toi tu es resté dans le tien pendant 2 heures, en maillot dans une région plus froide que la mienne et dans un étang alimenté par l'eau courante d'un ruisseau et tu n'as rien ". On pourrait ajouter qu'elle a 43 ans et moi 65.  C'est de ma faute, je lui avais dit de planter la nymphea à l'endroit le plus profond, donc à un mètre, avec des pantalons imperméables et des bottes. Mais elle a glissé sur le plastic de fond. L'eau a coulé dans ses bottes et elle s'est retrouvée le derrière dans le trou, en tenant sa nymphea à 4 tiges en l'air pour ne pas l'abîmer. On revit ce moement car je raconte l'épisode à toute la table en disant qu'Anne-Marie croyait que les plantes aquatiques poussaient sur le plastique et que c'est moi qui lui avais dit de mettre de la terre au fond

 

Alain S qui gère donc son entreprise de spectacle au Grand Duché, vient me dire à l'oreille "il faudrait que tu m'expliques un peu la comptabilité car je n'y comprends rien" Je lui dis que je ne suis pas comptable; Mais il a un comptable indépendant. Alors pourquoi cette question??? Peut-être pour que je lui explique comment comprendre la comptabilité de son comptable???

 

Très belle soirée, nuit superbe. Je reviens par Suxy et les routes de forêt. Couché à 1 heure

 

Dimanche 14 septembre

Plus de 21 tonnes de boues

Promenade avec Plume sur le plateau d'en haut jusqu'à 20h15. Je filme le coucher de soleil

 

Lundi 15 septembre

Coup de fil de Bernadette Jacquemin, institutrice. Très contente de son après-midi ici avec les gosses. Elle va entamer un travail avec eux sur mon territoire avec des objets récupérés

 

Coup de fil d'Annick Blavier. Regrette de ne pas être venue. Je lui raconte un peu

 

Mardi 16 septembre

Je passe en fin de matinée chez Eric Neuberg à Longwilly et en ramène la réponse écrite de Christian Bobin. Voir ci-dessous

 

L'après-midi chez l'avocat Dalemans pour parler de la future Fondation Vancau. ll accepte d'en devenir un des administrateurs et me conseille le Notaire Champion à Bertrix pour passer l'acte de Fondation. C'est le frère du "Blanc" de Saint-Hubert, Marc. Michel Dalemans est aussi Président du Centre culturel de Bastogne

 

Ensuite j'ai RV au Bistro avec Eric N. et Isa. Manifestement Eric a bu et Isa n'est pas contente. Donc elle s'en va en disant qu'elle ne veut pas d'Eric chez elle. Eric "tu n'as pas d'argent Christian?" Il n'a jamais d'argent. Il a un langage destructeur et suicidaire. Je lui dis qu'il va finir comme de Staël ou comme Pollock. C'est insupportable. On s'en va

 

Mercredi 17 septembre

Un reportage sur l'Eglise de Saint-Pierre à Libramont

 

Je songe à mon futur conseil d'Administration. Je téléphone au Notaire Champion qui est très intéressé. Il n'y a aucune fondation d'art contemporain dans la province de Luxembourg. Il viendra voir le territoire le lundi 6 octobre.Je lui dis que je voudrais que tout soit réglé au printemps 2004

 

L'après-midi je réalise que chez mon voisin, le chien est en train de poursuivre les poules. Il en a une dans la gueule. Je suis en maillot, franchis la clotûre barbelée, reprends la poule au chien, elle vit toujours, la mets dans mon jardin, aperçois le Coq, la tête dans la haie, le derrière en sang, chasse le chien à coups de pied, 3 autres poules se sont réfugiées au bout du jardin. Je rentre, téléphone chez les Mignon qui n'ont rien vu. La poule et le Coq sont finalement sauvés. Le chien a brisé sa corde et moi j'ai perdu mes lunettes dans la bagarre. Toute la famille Mignon fais le rateau pour les retrouver. Sans succès. Je les retrouve à 19h00, dans la haie et téléphone aux voisins. Je n'ai aucune blessure, ni du Coq, ni du chien, un berger plutôt balèse pourtant

 

Jeudi 18 septembre

Travaux, je comble une dépression en amont du ruisseau, au niveau du premier barrage, avec les boues du ruisseau. J'ai dépassé les 22 tonnes. Voir croquis ci-dessous

Encore une cueillette d'haricots = 10 Kgs 600

 

Vendredi 19 septembre

Les gosses de l'école sont ici à 13h30. Ils sont 10 et ont entre 3 et 6/7 ans. Aucun ne sait encore nager. Bernadette en reconduira cinq à 15h00 et me laissera les cinq autres. Belle confiance !

 

Le soir Marianne Poncelet au téléphone accepte de faire partie de la Fondation. Elle a une fille, Camille

 

Samedi 20 septembre

Je contacte Anne-Marie pour la Fondation. Demande quelques jours de  réflexion

Willy Dory, dit oui tout de suite

Boues =1321 seaux=22.455 Kgs

Temps toujours magnifique

 

 

Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements
Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements

Les deux visites de deux classes de l'école de Moircy, les 12 et 19 septembre 2003. Ensuite la carte collective de remerciements

Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy

Dimanche 21 septembre

Une virée à Jehay-Bodegnée où je retrouve Céline et Etienne Devresse. Parc magnifique mais expo minable

 

Ensuite nous allons à Liège au Parc de la Boverie. Je visite seul l'expo car Céline et Etienne l'ont déjà vue. Sol Lewitt, Bram Bogaert, Appel-Alechinsky-Van Velde, Corneille et quelqes oeuvres de Juliette Roussef, épouse Guy Vandeloise. Très beau travail

 

Ensuite du bord du quai de la Boverie, on regarde le Quai Mativa et la maison de mon enfance au n°22. Emotion car je me revois sur le balcon avec ma soeur Danielle

 

Enfin, on file rue Fabry. C'est la deuxième fois que je vois ce lieu. La première fois Pierre était en voyage. Belle maison mais surtout beau petit jardin. La table est dressée. On attaque au Bourgueil. Céline a fait un tian. Musique d'Elvis Costello. Je suis gâté. Hélas ça dégénère avec Céline qui a trop bu. Des attaques contre les Devresse. C'est très gênant. Des commentaires à Etienne "Christian et moi, on est dans la peinture. Ah bon ? Toi tu es musicien mais tu ne fais rien" Et il fait très chaud. Etienne m'initie un peu à son ordinateur car je n'y connais rien. Ca fait râler C. On visite toute la maison. Peinture à l'étage. Aussi de Ransonnet et de moi. On a également tripoté quelques guitares mais Etienne ne chante plus, ce que C.lui reproche

Je quitte à 22h20 et me plante. Au lieu d'aller sur Marche je vais vers la Baraque Fraiture

 

Lundi 22 septembre

Courrier de José Bedeur qui me parle d'un certain Manuel van Thienen, qui a travaillé sur des arbres brûlés par un incendie dans la commune de Lafarre, dans le Vaucluse "ART SAUVAGE"

Voir ci-dessous

 

France Debray, à Moircy, vers 17h00, avec sa chienne Nina. Elle a 57 ans, est gaumaise, et a une fille, Fabienne, je crois. Elle m'a apporté quelques "Nouvelles" à elle. Je la pressens pour la Fondation. On parle du pianiste Bernard Lemmens (son ex). Elle part à 21h20 avec ses deux seaux de plantes aquatiques. Elle cherche un emploi et me donne son curriculum vitae. Culture littéraire

 

Mardi 23 septembre

Une exposition sur Queneau et André Blavier mon ami décédé depuis peu. A Bruxelles, Liège et Verviers

 

Mercredi 24 septembre

Coup de fil de JP Ransonnet pour préparer ma venue à Cortil. Quand j'irai, j'essaierai de combiner avec l'expo Simenon à Liège. Il me demande si je ne crois pas qu' NL reviendra. Je lui dis que je ne l'attends plus

 

France va prendre RV avec Alain Schmitz. Elle accepte pour la Fondation, sans hésiter

 

Marylène Daussin et son compagnon viendront samedi à 15h00

 

Vendredi 26 septembre

Alain S. n'a rien proposé à France, juste de s'inscrire au CPAS

Mon beau-fils se fait enlever ses dents de sagesse à Arlon

Pas de réponse de Lieve Givron pour la Fondation

Un article sur mon ami Guy Ducaté, peintre depuis 50 ans

 

Samedi 27 septembre

 

Avec Jipé et Valérie nous allons voir le menuisier Haïko d'HOOGE à Houffalize pour lui demander de faire une immense armoire que j'offre à Valérie pour ses 40 ans. Son entreprise s'appelle SCULFO. Valérie veut non pas une armoire de salle à manger mais un wagon de 4mètres de large, 2,20 de haut et 0,60 de profondeur. On discute. J'attends le devis car aucune idée du prix. L'armoire sera en Orme, simplement huilé. Il y a 6 chats

 

Céline et Etienne vont manger chez Eric Neuberg à Longwilly. Aï, aïe, aïe

 

Les Daussin seront ici de 15 à 20h00

 

Lieve téléphone le soir. C'est OK pour la Fondation

 

Ensuite souper chez Valérie. Jipé s'endort mais a bien supporté son intervention dentaire

J'ai enregistré la soirée d'hommage à Jacques Brel. Voir ci-dessous

 

Dimanche 28 septembre

 

Anne-Marie K. a un vernissage à la galerie Monos à Liège. En principe Etienne et  Céline y vont. Moi pas mais je lui téléphone pendant le vernissage. Tout se passe bien

 

Mort d'Elia Kazan à 44 ans

 

France Debré a décroché un contrat de 3 mois à Rochefort

 

Lundi 30 septembre

 

Nouvelles de Céline. Il se sont laissé embarquer chez la mère d'Isabelle à Bastogne, puis dans le clandestin de Madame Renée. Ils devaient loger chez Isabelle. Voyant la tournure que prenaient les évenements, Céline a pris un taxi pour aller rechercher sa voiture à Longwilly, puis repasser prendre Etienne à Bastogne et rentrer à Liège à 2h30. Céline a remarqué ce manège que j'ai vécu, se faire payer à boire et à manger par les autres. Je lui conseille de prendre ses distances

 

Une cinquantaine de visiteurs ce mois-ci alors que les Portes ouvertes étaient fermées depuis le 31 août

 

Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Bio 288 - Septembre 2003-Portes ouvertes- Ecole de Moircy
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 14:08
Région de Crcassonne. Carte d'Annie Gaspard
Région de Crcassonne. Carte d'Annie Gaspard
Région de Crcassonne. Carte d'Annie Gaspard

Région de Crcassonne. Carte d'Annie Gaspard

Vendredi 1er août

Enorme déversement de grosses pierres devant mon portique. Eric Simon, je suppose

 

Mort de Marie Trintignant à 10h20 à l'Hopital de Neuilly. C'est Annie Gaspard qui me le téléphone. 41 ans-quatre fils de trois pères différents. Cantat risque 15 ans de réclusion criminelle. L'autopsie de Marie a révélé une hémorragie cérébrale déclenchée bien avant la chute. Voir mon article détaillé sur ce blog

http://www.christianvancautotems.org/article-remember-marie-trintignant-il-y-a-9-ans-deja-11175886

 

J'ai récolté jusqu'ici 4Kgs 600 d'haricots

 

Samedi 2 août

 

Je repeins tous les rouges de mes totems

 

Message de mon ex-belle-soeur. Est du même avis que moi. Elle a écrit à Jipé. Valerie et lui doivent aller chez une psy

 

Ceci dit, elle a acheté un nouveau piano Yamaha et elle en est folle. A aussi fait 5 ans de Violoncelle et ira peut-être voir José Bedeur à Rossignol

 

Dimanche 3

Et c'est le jour de l'inauguration. J'ai le pouce abîmé par les dernières retouches des totems. Donc un bandage. Désormais je serai un peintre à l'index. Céline et Etienne, ici à 12h30. On mange dehors. Etienne m'offre 3 Cds, Loos et Catoul, Clapton et Louise Attaque

 

A 15h05 nous sommes à Rossignol à 2 voitures. La cata, une dizaine de personnes. Aucun de mes élèves d'il y a 10 ans, ni les familles. Mais l'Instituteur Monsieur Pecheur est là. Benoit Piedboeuf l'échevin qui vient me féliciter et puis s'en va. Valérie, Jipé et Sacha sont venus. Voir Valérie et Sacha photographiés au bord du grand totem. Dominique Marx absent. Alain et Anne-Marie sont là mais partent à un vernissage à St Hubert??? Quant à NL....

 

Je parle avec Joseph Remacle, l'autre peintre exposant qui me remet le bonjour de Denyse Willem. Ses installations électriques sont intéressantes

 

Discours de Vincent Funken. Une question de la seule habitante du village "Monsieur Vancau, qu'est-ce que ça représente pour vous??"Madame cela fait des dizaines d'années qu'on ne pose plus cette question en matière d'art (Etienne Devresse pouffe à mes côtés). Aucun journaliste. Aucune liaison faite avec le Gaume Jazz Festival qui va démarrer dans quelques jours. Seul Etienne Devresse prend des photos

 

On ne passe pas la K7 que j'ai filmée, montée et amenée (moi au travail sur le chantier). Cela devait se faire sur un grand écran. Pas d'écran. Ca commence à bien faire. Je vais au bar et dis à Maryse "alors on offre un verre aux artistes?? Maryse ..euh." Moi "Mets-moi un Orval. Elle" Y a pas". Alors tu nous offres quoi?? Elle "Je n'ai que du blanc et du rosé. Moi "Je n'aime que le rouge mais fais-moi goûter le rosé. Pouah, pas bon. Montre-moi le blanc". Le voici ! J'arrache la bouteille et vais la mettre sur la table de Valérie et Cie. Valérie qui, pour une fois qu'elle vient doit être fiére de la manière dont on remercie son père. Hors de question de payer bien entendu

 

C'est alors que je réclame mes défraiements et le remboursement de l'argent de mes couleurs. Maryse me dit qu'elle ne sait pas. J'ai pourtant remis ma note. Je me fâche, fais venir le Directeur Vincent Funken qui finalement ouvre la caisse et me paie. L'ambiance est électrique. Il était temps, j'allais tout casser

 

Très bon dialogue avec Etienne Devresse

 

Je rejoins Jipé et Valérie à St Hubert, en terrasse du Coin gourmand. Un monde fou et j'apprends à ce moment qu'il y a une exposition à travers la ville (Art et Campagne-Roodkapje), organisée par un certain AL SHARIF, que je connais mais qui ne m'a pas sollicité alors que je suis en plein dans mon fief. (C'est lui qui avait pris les photos du mariage de Valérie et c'est un ami de J-L Brocart) Il y a même un totem sur la place de l'Abbaye en face de ma terrasse. A cette exposition, Anne-Marie Klenes participe. Une installation devant l'Eglise St Gilles, à 2 pas de chez ma fille. Manifestement un coup monté. Céline a en effet beaucoup fréquenté cette famille après notre séparation et a dû y distiller son venin. Je suis consterné et triste

 

Voir les photos ci-dessous

 

C'est la deuxième fois que l'on me fait ce coup fourré à St Hubert (Notaire Verruggen au Fourneau St Michel)

 

 

Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol

Lundi 4 août

J'ai récolté 5 Kgs 700 d'haricots

Je retravaille des autodafés

 

Mardi 5 août

Je rédige la lettre commune à NL et à moi, à envoyer au notaire. J'ajoute une annexe pour NL "Je ne veux plus entendre parler de cette affaire. Sursaturé." J'ai exigé une réponse pour le 31 août et ai dit que ce serait Valérie qui viendrait signer

 

Début des Portes ouvertes samedi prochain et aucune nouvelle de Karine Roumache qui doit guider les gens

 

Coup de fil de MHN, mon ex-belle-soeur qui veut bien me faire mon thème astrologique, enfin ma lunaison. Scorpion, ascendant Gemeaux, elle ne savait pas. Mon Saturne en Poissons l'intrigue et lui fait déjà comprendre certains aspects de notre relation. Nous nous connaissons depuis 1962 et en plus elle a été la femme de Jean-Pierre Ransonnet

 

Elle me raconte une anecdote de son père mourant, une de ses dernières phrases, en regardant le crucifix "Alors quand est-ce qu'on va me décrocher cet acrobate" le tout en wallon. Mon beau-père Louis Nassogne était socialiste et athée

 

Mercredi 6 août

J'apprends par Anne-Marie que Dominique Marx se défile pour guider les gens chez moi (Je ne puis guider et être à l'intérieur de ma maison pour parler avec d'autres gens qui sont dans mon atelier et surveiller tout de même d'un oeil discret. Donc pas de Dominique Marx alors que je suis allé à ses portes ouvertes et à son expo au Mont St Martin et même installer à sa place, son expo à Virton

 

Autre défection, celle de Blandy Mathieu qui m'avait donné son accord pour les 3 jours du 15 août. Ah ils sont chouettes ces artistes

 

En 1976 nous étions 5 milliards d'habitants dans le monde. En 2003, nous sommes 6 milliards 500 millions. En 2015, nous sommes 7 milliards 300 millions

 

6kgs 600 d'haricots récoltés jusqu'ici

 

Funérailles de Marie Trintignant "Ne pleure pas celle que tu as perdue, au contraire réjouis-toi de l'avoir connue" C'est une lettre anonyme que Jean-Louis Trintignant a reçue

 

Je refais un des ponts. Nouvelles poutrelles que j'ai traitées. Aucun risque à prendre lors des portes ouvertes surtout dans un lieu aquatique. Et comme d'habitude personne pour m'aider parmi mes amis et autres artistes

 

Ai reçu une très gentille lettre d'Andrée Blavier, épouse Yellow, fille d'André et d'Odette. Elle habite à Crisnée près de chez MHN

 

Jeudi 7 août

Encore des seaux de boue. J'en suis à 20.332 Kgs (1196 seaux). Vingt tonnes

 

A nouveau, la canicule

 

MHN me téléphone régulièrement (6 fois)depuis l'affaire Trintignant. Me parle de Curtis, photographe des Indiens et de Marie Boyne (cantatrice du Nord de la Norvège). On parle de littérature américaine. Carver- Ellroy. Je lui conseille Hillermann-Salinger-Irving. Elle aime "Le Dahlia noir" d'Ellroy, comme moi. Nous sommes très proches depuis toujours, avons les mêmes recherches. Elle doit avoir 58 ans

 

Vendredi 8 août

Je téléphone à TV Lux. Mon film est monté mais on ne sait pas si on pourra le programmer cette semaine

 

7Kgs 400 d' haricots

 

Je retravaille des autodafés

 

Coup de fil de Karine. Ne pourra venir, a un anniversaire. Je lui dis "tu me mets dans la merde. C'est toi qui avais fixé la date et l'avais inscrite dans ton agenda. La moindre des choses eût été de me prévenir à temps. Je te remercie beaucoup" et je raccroche

 

Eric Neuberg expose à Spa

 

Samedi 9 août

La canicule continue. TV Lux n'a pas passé le reportage. C'est le début des Portes Ouvertes. J'ouvre mon portique à 14h00. A 15h00 il n'y a toujours personne. A 15h45, j'aperçois une famille au fond du jardin et me précipite. Un couple de Neufchâteau avec 3 gosses, puis un 2e groupe, Jean-Marc Salmon et sa femme de Bastogne, 3 adultes du Grand Duché et d'autres enfants. Miss Salmon me dit "Moi aussi je fais des totems mais ils sont nuls à côté des vôtres. Lui me dit " Je n'aurais jamais cru qu'il y ait un endroit comme celui-ci dans la Province"

 

Dans l'atelier il y a 4 couples et une femme seule qui lisent mes articles de presse sur la grande table

 

La petite fille à la robe rose. Elle est pleine de taches rouges dans ses cheveux blonds. Je pense à la peinture fraîche des totems et m'apprête à laver ses cheveux avec du White Spirit mais sa mère, une géante me dit mais non, c'est le coiffeur ce matin, elle a voulu qu'il lui mette des taches rouges dans les cheveux. Ouf !!

 

Dimanche 10 août

Deuxième journée des Portes Ouvertes. Toujours la canicule. Je vais avoir 14 visiteurs. Timmermans l'ex-Directeur du Delhaize qui m'apporte 6 bouteilles de Châteauneuf du Pape alors que las d'attendre dans la chaleur, je suis en train de nager dans l'étang. Puis Dominique Marx et sa compagne Sylviane(avec sa perpétuelle moue de désapprobation. Cette femme ne m'aime pas), Valérie et Cie. Michèle Laveaux et Vital Lahaye. Michèle qui m'offre un superbe cadeau. De blanches petites sculptures à elle. Oh merveille. Voir ci-dessous les 20 "Little Buddhas". Longue conversation avec Vital Lahaye

 

En 1995 au mois d'août j'avais eu 161 personnes

 

Les gens de Ciney avec leur lévrier Bos qui n'aime pas l'eau mais qui tombe dans l'étang en voulant marcher sur les lentilles d'eau. Mais il nage très bien ce chien

 

José Bedeur joue à Rossignol ce soir

 

Lundi 11 août

Huit Kilogs et 100 grammes d'haricots. Excellent WE. Les gens sont fascinés par le décor et parlent entre eux, même quand ils ne se connaissent pas

 

Mardi 12 août

Etienne Devresse m'écrit et m'envoie les photos de Rossignol

 

Le soir je vais à Engreux voir le Parcours d'artiste de Jaminon. Voir ci-dessous

Je tombe sur la serveuse qui s'appelle Katleen et est Docteur en Philosophie, habitant Liège, Quartier Nord. J'entame une longue discussion avec elle. Ensuite je commence le parcours en entrant chez un certain Scheirlinckx, une céramiste flamand d'Alost, habitant à côté de l'Eglise

 

Voir le croquis du parcours ci-dessous

 

Après quoi Jacques m'accompagne et on fait le tour du circuit. Rencontre d'un habitant très sympa qui travaille à la Banque et m'offre des prunes de son verger. (Jacques Labranche, 34 Engreux )Après le circuit, je reviens à l'Auberge d'Engreux et je commande une salade à Kathleen qui vient me rejoindre et nous parlerons encore pendant 2 heures. Jaminon suit notre conversation d'une autre table et se marre, alors qu'au début il m'a traité de chiant (mon refus d'entrer à la Confrérie). On finira par s'entendre de mieux en mieux au fil de la soirée. Il est vrai qu'on se connaissait à peine. Dire que je suis en pleine forme et commande un pinot noir glacé dans un seau à Champagne. Kathleen fonctionne à fond. D'origine bourgeoise? Ne veut pas mettre d'enfant au monde dans un monde de merde. Bravo ! Elle a fait sa thèse sur William James, le frère d'Henry. Elle n'a pas d'enfant. On a beaucoup parlé de Marie Trintignant. Femme très intéressante qui travaille dans l'Horeca pour l'instant

 

Et puis surgit Philippe Hoornaert, l'ex-responsable du Musée de Plein Air du Sart-TIlman et commissaire d'une expo à Jehay-Bodegnée. On refait un tour du circuit dans la nuit, puis on retourne à l'Auberge pendant 2 heures. Philippe est venu chez moi à Libramont en 1976, au-dessus de la Banque; Il exposait à Rochehaut et je l'avais rencontré à son exposition. Par la suite il a obtenu ce poste important au Musée de Plein Air du Sart-Tilman et a fini par être viré pour des raisons politiques. On a beaucoup parlé de cette affaire

 

Bref magnifique soirée

 

 

 

In fine Vital Lahaye et moi. Juste avant les sculptures offertes mar Michèle Laveaux, la compagne de Vital
In fine Vital Lahaye et moi. Juste avant les sculptures offertes mar Michèle Laveaux, la compagne de Vital
In fine Vital Lahaye et moi. Juste avant les sculptures offertes mar Michèle Laveaux, la compagne de Vital
In fine Vital Lahaye et moi. Juste avant les sculptures offertes mar Michèle Laveaux, la compagne de Vital

In fine Vital Lahaye et moi. Juste avant les sculptures offertes mar Michèle Laveaux, la compagne de Vital

Mercredi 13 août

Magnifique lettre de Vital Lahaye. Voir in parte ci-dessous. Vital est de Chassepierre et professeur de français. Il a fait partie du Journal "R" et est ami avec Bô Simon

 

J'ai récolté 8 kgs 750 d'haricots dans mon jardin

 

Longue conversation téléphonique avec MHN le soir

 

Jeudi 14 août

Renaud revient de son Jamboree au Portugal aujourd'hui

 

Annie téléphone. Elle part à Carcassonne avec son amie. Elle a un oncle à Uzès qui loue (la famille Trintignant y a une maison de campagne)

 

Mieke Billau qui avait proposé de venir comme guide le 17 n'a pas refait signe

 

L'Avenir du Luxembourg n'ayant rien publié pour les Portes ouvertes, je cherche en vain à atteindre Andrée Verbeke et cette fois je monte à l'assaut. Je suis abonné à l'Avenir et ça va barder. Je téléphone à Arendt, à Arlon, qui me passe Henkinet. Je lui dis que s'ils ne font rien pour leurs lecteurs dans une opération d'animation culturelle qui touche toute la province, je résilie mon abonnement et ils se couvriront de ridicule quand la télévison en parlera pendant 3 jours, ce WE. Et votre directrice à Marche que je connais depuis 30 ans est inatteignable (Bien sûr qu'elle a peur après les propos infâmes qu'elle a tenus sur mon compte). Je désire être recontacté par quelqu'un de compétent et d'efficace. Et j'attends leurs explications

 

Le soir à St Hubert où je parle de l'affaire Al Sharif à plusieurs personnes, afin de lui faire sa pub à ce salaud

 

Vendredi 15 août

Troisième jour de Portes ouvertes. Une catastrophe. 4 personnes. Rudy Van den Bossche, sa femme et son fils et Eric Neuberg

 

En compensation, le soir TVLux diffuse son reportage tourné à Moircy. OK c'est pas trop mal. Deux minutes quinze mais cela passe toutes les heures, jour et nuit

 

Samedi 16 août

Quatrième jour. Sept personnes en tout. Lamentable. La famille Delécluse, Willy Dory, Leon Pirenne et son fils qui viennent de Liège avec leur triumph orange décapotable. Leon est juge et a 5 enfants. Nous avons fait notre Droit ensemble, à Liège

 

Le petit Delécluse est tombé dans l'étang et 5 minujtes plus tard c'est le chien Douglas qui a suivi. Je dis "quelle famille mais évidemment quand on s'appelle Delécluse...) Rires

 

Dimanche 17 août

Cinquième jour. Enfin de la pluie

 

Anne-Marie Klenes à 14h05 ici, la pauvre, après 3 jours de cours de stage sur le travail du schiste.

 

Surviennent 3 personnes de Neufchâteau. lls ont vu à la télé et comme ils n'avaient rien d'autre à faire. Puis c'est Jacky Felix et sa compagne et le jeune chien Ato, puis les Bourdon et leurs deux enfants et des amis de Bastogne, Didier Leroy et Pascale Baijot, un grand jeune hollandais Haïko Dhooghe et en finale Jean-Pierre Bissot (Jeunesses musicales) et Manu Piron, peintre. Cela fait 16 personnes aujourd'hui et 57 depuis le début. Anne-Marie est restée à mes côtés jusqu'au bout

Je parle longtemps avec Jean-Pierre Bissot qui organise le Gaume Jazz Festival de Rossignol qui va commencer et lui reproche qu'aucune liaison n'ai été faite avec la rénovation des totems. Il est d'accord

 

Lundi 18 août

Plume a 13 ans

Jean-Pierre Ransonnet au téléphone. Il m'apportera les 5 gravures pour que je les voie

Eric Neuberg m'emmènera à son expo à Spa ce mercredi

 

Lettre de JP Collignon

 

Le Jazz à fond dans la Province. Voir ci-dessous. Rossignol et Gouvy

 

Mardi 19 août

Je réattaque L'Avenir puisque je n'ai reçu aucune nouvelle. J'ai le fils Mottet au téléphone et lui raconte tout et il me dit "C'est invraisemblable ce que vous me racontez là. Vous avez eu des problèmes avec Madame Verbeke ?" Je réponds "Eh bien oui justement. Un problème de calomnie  où je n'ai pas voulu porter plainte pour ne pas léser d'autres personnes, engagées dans ces calomnies

 

Bernard Mottet me retéléphone à 11 heures. Andrée Verbeke partirait en vacances demain. Il me passe un autre journaliste Jean-Marie Derlet qui a vu le reportage à la télé. Rendez-vous pris pour ce jeudi. En attendant on sait au journal que Andrée fait interférer sa vie privée dans sa vie professionnelle

 

Le soir Eric Simon vient décharger un énorme lot de pierres

 

Mercredi 20 août

En route pour SPA avec Eric Neuberg et Isabelle Goffinet. Derrière le Pouhon. Belle galerie 1900 et très belle expo Retour ici à 18h30

 

Jeudi 21 août

Arrivée du Journaliste Derlet à 10h00. Très bon contact. Il me raconte une anecdote vécue hier au Journal. Après mon coup de fil, Bernard Mottet lance à la cantonnade " Il y a t'il quelqu'un qui connaisse Vancau??? Et Derlet de dire "Oui, moi, c'est un des artistes les plus importants de la Province"; Eh bien alors lui dit Mottet, tu n'as qu'à y aller. Sinon on m'envoyait le correspondant local à Libramont, un certain Danloy (qui viendra lui aussi en 2005 ou 2006)

 

Voici ci-dessous l'article qui sortira dans les jours qui suivent "Vancau ou la recherche d'une éternité naturelle"

 

Derlet me dira d'Alain Schmitz "Vous savez comment on l'appelle à l'Avenir? Le Grognon. Il n'est pas agréable, ni diplomate pour un sou"

 

L'après-midi je vais voir Philibert Delécluse à Bastogne à l'Orangerie. Un monde tout en cercles. Très curieux. Un côté Watteau. Je suis séduit. Voir ci-dessous

 

Les Moiny, patrons du Miami sont passés à Moircy pendant mon absence. Voir ci-dessous

 

Un article sur Alain Schmitz patron de Chassepierre. Voir ci-dessous

 

Vendredi 22 août

Une virée à St Hubert au Miami puis chez Valérie. Jipé va chercher des frites et pour moi un cervelas en plus mais en remontant, il fait une chute et le contenu de mon paquet tombe dans l'égout. Le paquet de Valérie est quasi vide, quelques frites et un bout de saucisse. Nous interrogeons Jipé. Qu'as-tu fait?? "Mais la dame m'a donné le paquet comme ça" "Eh tu rigoles ". Tu es tombé, tu t'es battu??? "Mais non pas du tout. Ou alors je ne me souviens plus...." Bon on a compris. Je me tire

 

Samedi 23 août

 

Sixième jour de Portes ouvertes

 

Vingt personnes. Des gens de  Marche, de Bertrix, de Tony, de Ste Marie-sur-Semois, Nicole et Marianne Poncelet de Carlsbourg et puis Philippe Delécluse et ses deux parents qui veut m'inviter à souper à Bièvre. Impossible. pas le temps. Trop fatigué

 

L'article de l'Avenir a paru ce matin

 

Total des visiteurs = 78

 

Dimanche 24 août

Septième jour. A 14 heures, couple Neuberg comme guides et couple Céline et Etienne. Puis une file ininterrompue de 14h05 à 18h20. Au moins 120 personnes, je n'ai pu tout compter. Donc un total de 210 (contre 83 en 1995 après le même nombre de jours). Même des gens de Moircy pour la première fois

 

Eric est présumé accueillir les gens à l'intérieur mais il s'avère qu'il passera une bonne partie de l'après-midi à se saouler...avec quoi???? Mais je le prends sur le fait avec un verre de pastis à la main, essayant de se dissimuler. Isabelle ne veut pas qu'il reprenne le volant. J'aurais dû le poster à l'extérieur mais il ne connaît rien au niveau botanique

 

L'avocat Daelemans me dit que je dois faire une Fondation

 

Lundi 25 août

Youki, le frère de Plume et fils de Craquotte est mort

Photos de mon territoire

 

Dans le petit carnet vert où je suggérais aux gens de laisser des traces comme je l'ai toujours fait, je découvre des choses merveileuses:

"Un grand merci pour la visite, félicitations pour ce splendide travail " ( St Hubert)

"Mon enfance a resurgi, merci c'est merveilleux" ( Jacqueline de  Paliseul)"

"Surprenant, déroutant, la nature préservée est source d'inspiration " (L'ex-institutrice de Vesqueville??)"

"Exposition motivante et pleine d'idées " (Dominque Collin)

"C'est exceptionnel, les petits jardins, les étangs, tout l'environnement ainsi que l'esposition intérieure (Madeleine Claude de St Pierre-Libramont) "

"Bravo à l'artiste qui se sert de son âme pour rendre une vie superbe aux délaissés de la société de consommation "

"En un seul mot "Magnifique" (Judith S ) etc...etc... Voir d'autres commentaires ci-dessous, dans les illustrations

 

Mercredi 27 août

Une longue missive de Bô Simon. Voir un extrait ci-dessous

 

Un article de presse sur la Canicule 2003, due surtout à un anticyclone resté très longtemps au-dessus de l'Europe occidentale

 

Un article sur le Tellurisme à St Hubert au niveau de la Basilique, dans le choeur à l'endroit où l'on trouve un soleil au centre blanc et aux rayons noirs dans un carré noir. Un autre soleil à quelques mètres séparé du premier par une tête de mort

 

Une annonce du passage de Christiane et Jean-Jacques Symul de Grandmenil. Lui je le connais un peu. Il a 50 ans, photographe et prof à l'Académie des Beaux-Arts de Liège. Ils vont rester 2h30. Il s'est cassé la jambe l'an dernier et a une broche

 

Jeudi 28 août

Une carte d'Annie Gaspard qui est dans la région de Carcassonne

 

Vendredi 29 août

Je vais à Jamoigne. Expo Daussin. Marylène que je ne connais pas encore mais qui me touche. Voir ci-dessous. On ne tardera pas à se rencontrer. Ses parents habitent Bertrix. Ensuite je file sur Prouvy où Anne-Marie a fait un étang devant son atelier. Je lui donne quelques conseils. Mais des visteurs doivent venir chez moi à 17h30, les Saussu de St Vincent-Bellefontaine. Véronique est peintre. Ils vont rester 2 heures

 

Samedi 30 août

Huitième jour. Visite de Filippo du CACLB. Et puis 35 personnes défilent jusqu'à 18 heures. Total= 240 personnes en 8 jours contre 92 en 1995 et ceci en dépit du fait que les medias ne se sont manifestés qu'en dernière minute

 

 

Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol

Dimanche 31 août

Neuvième jour Le Post-VERNISSAGE

JP Collignon me téléphone de la gare de Libramont. Il va faire du stop et filmera avec ma camera. Et c'est la foule jusqu'à 20h30. José Givron joue de la clarinette et du synthé dans l'atelier en début d'aprem. Bruno Picard qui retrouve son ami musicien Etienne Devresse. Bruno et son fils Quentin. L'Atelier est noir de monde. Les Givron, les Bedeur, les Neuberg. Eric Simon et sa compagne ainsi que son collègue Moiny, ouvrier au Fourneau St Michel, Les Laveaux-Lahaye, Renaud. Le garagiste Jacquemin et Bernadette son épouse, Institutrice à Moircy, Stephane Poncin et Marie-Claire, Jipé et Valérie en toute dernière minute

 

En tout au minimum, 120 personnes

 

Et un dernier carré qui va souper au Crétois à Libramont. Alain et Anne-Marie, Etienne et Céline, Eric et Isa, JP Collignon et moi, les deux célibataires. Voir photos ci-dessous

 

On peut donc dire au minimum 360 personnes en 9 jours, donc 40 personnes par jour en moyenne

 

Eric Simon m'a offert une bouteille de Bourbon et Etienne Devresse un agrandissement encadré de la photo de Sacha au pied du totem de Rossignol

 

Au souper, Isabelle m'a dit "Christian, tout le monde est amoureux de toi" Eric, son compagnon m'avait dit la semaine dernière "Christian, les gens t'aiment"

 

Non, non pas tout le monde. Je suis lucide et puis ce serait mauvais signe

 

Je dirais que 90% des gens ont été avertis par l'Avenir du Luxembourg (presse écrite), 8¨pat la télévision TVLux et 2% par le fichier du Centre d'Art Contemporain du Luxembourg belge. Bilan provisoire car les visites vont continuer en septembre

 

Ci-dessous quelques photos de ce post-vernissage du 31 aoûtt

Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye
Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye

Dernières photos Vital Lahaye et Christian Vancau en dialogue. Voir ci-dessous Vital Lahaye

Vital Lahaye est un écrivain belge né en 1937.

 

Biographie

Vital Lahaye naît le 17 janvier 1937 à Chassepierre, petit village au bord de la Semois dans la province de Luxembourg, cinquième d’une famille de sept enfants. Sa mère tient l’épicerie du village, son père, d’origine liégeoise, est peintre en bâtiment. Il fréquente le collège de Stavelot puis celui de Virton. Sensible aux inégalités sociales, il poursuit de 1956 à 1960 ses études à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège. Face aux événements de cette époque, fin de la colonisation belge au Congo, guerre d’Algérie et dénonciation de la torture par Henri Alleg, il se rapproche de la voie communiste et rencontre plusieurs leaders liégeois.

De 1960 à 1970 Vital Lahaye devient professeur dans l’enseignement libre à Arlon. S'interrogeant sur la fonction de l'enseignant, il s'engage dans le travail manuel en 1970 et 1971, chez un horticulteur, dans une scierie puis dans une brasserie de Bruxelles. Il part en septembre 1971 enseigner en Algérie au lycée de Sour El-Ghozlane (Wilaya de Bouira) où Conrad Detrez est également professeur.En 1973, année de la naissance de son fils Ugo, il rentre en Belgique, enseignant de 1973 à 1993 à Libramont, à Bastogne et à l’Athénée Royal de Bertrix.

A sa retraite en 1993 Vital Lahaye s'installe à Liège, dans le quartier cosmopolite de Coronmeuse, avec son fils, fauché en juin 1995 par un automobiliste qui s'enfuit. En 2002 il revient se fixer à Florenville, par amitié pour Michèle Laveaux, la mère d’Ugo, peintre et bouquiniste.

Bibliographie

Poésie
  • Le Fil d'Ariane, La Dryade, Vieux-Virton, 1963.
  • Cran d'arrêt, La Dryade, Vieux-Virton, 1965.
  • Mon secours est dans leurs noms, De l’autre côté du miroir, Florenville, 1996.
Prose
  • Catalogue de textes dits lors du vernissage d’expositions organisées à la galerie «De l’autre côté du miroir», Florenville, 1996.
Ouvrages généraux
  • Anthologie des poètes français du Luxembourg belge, de 1930 à nos jours, choix de textes, introduction et notices par Roger Brucher, Académie luxembourgeoise, Arlon, 1978.
  • Echo 1, anthologie de la création poétique en Lorraine, au Luxembourg belge, au Luxembourg et en Sarre, Æncrages & Co et Serpenoise, 1991.

L'œuvre de Vital Lahaye, qui composerait plusieurs volumes, est dispersée dans des revues, notamment La Dryade, L’Essai (Liège), Les publications du groupe Vérité (Florenville), Les Midis de la poésie, Tribune poétique, Triangle, Silex, L’Aconique, Pollen d’azur. Vital Lahaye a de plus collaboré entre 1974 et 1982 à la revue engagée R (comme Résistance), à Pour, à La Parole au Peuple et à la République.

Sources
  • Vital Lahaye, Poète, prosateur (avec la complicité de Georges Jacquemin) sur le site du "Service du Livre luxembourgeois" [1].

 

Et enfin quelqus pages de mon carnet de TRACES avec les commentaires de quelques visiteurs

Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Bio 287 - Août 2003-Inauguration Portes ouvertes à Moircy et à Rossignol
Partager cet article
Repost0