Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 


LE BLOG TOTEMS DE CHRISTIAN VANCAU


 


POUR TRADUIRE MON TEXTE DN ALLEMAND OU EN ANGLAIS CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

Site traduit en Allemand :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/de/index.html

 

Site traduit en Anglais :

http://fp.reverso.net/christianvancautotems/3733/en/index.html


Sur cette photo, Christian Vancau dans son jardin avec quelques uns de ses totems et sa guitare à la main


Présentation

  • : le blog totems par : Christian VANCAU
  • : Il s'agit de la réflexion d'un peintre de 78 ans, au départ d'un territoire peint et sculpté par lui, au coeur de l'Ardenne et dans lequel il vit en solitaire, tout en y accueillant de nombreux visiteurs!
  • Contact

Profil

  • Christian VANCAU
  • Journal quotidien d'un peintre de 81 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.
  • Journal quotidien d'un peintre de 81 ans qui a créé un territoire naturel et artistique au centre le forêt ardennaise belge. Aussi écrivain, musicien et photographe, sans compter le jardinage 6 mois par an. Et voyageur... et adorant les animaux.

Carte mondiale des Blogueurs

J'habite dans le Sud de la Belgique, à 10 Kms au Nord de Libramont, 50 Kms au Nord  de Sedan et 75 Kms au Nord de Longwy. Sur cette carte, la Belgique au Nord de la France et au Sud, une flèche noire indiquant mon village, situé au Nord de LibramontUne autre perspective. Moircy encadré, Bastogne 30 Kms Nord-Est, Luxembourg- ville au Sud-Est, Carte-Prov.Lux2-jpgSedan et Carte-Prov.Lux-jpgCharleville au Sud-Ouest

Recherche

<a href=

Mon adresse-mail est la suivante:  christian.vancau@base.be


" C'est d'abord un combat contre les parents et ensuite un combat contre les maîtres qu'il faut mener et gagner, et mener et gagner avec la brutalité la plus impitoyable, si le jeune être humain ne veut pas être contraint à l'abandon par les parents et par les maîtres, et par là, être détruit et anéanti "
( Thomas Bernhard, écrivain autrichien décédé en 1989 )

Ma biographie c'est ce combat et rien d'autre




Je suis un homme de 74 ans retiré dans un tout petit village des ardennes belges,  un endroit magnifique au bord de la forêt. J'y vis seul . J'ai une fille de 46 ans et deux petit-fils de 21 et 6 ans, qui vivent tous les trois à 10 Kms de chez moi.. Je suis donc un homme d'avant-guerre (1937), né à Gand en Flandre, de père gantois et de mère liégeoise (Gand et Liège sont les deux villes rebelles de Belgique ). Je suis arrivé à Liège en 1940 avec ma mère et ma soeur, alors que mon père s'était embarqué pour l'Angleterre, dans l'armée belge et y exerçait son métier de chirurgien orthopédiste. Je n'ai donc réellement rencontré mon père qu'à l'âge de 8 ans, après la guerre, en 1945. Mis à part 2 années à Bruxelles et une année en Suisse à Saint-Moritz, j'ai vécu à Liège et y ai fait toutes mes études, humanités gréco-latines chez les Jésuites et Droit à l'Université de Liège. Je me suis marié en 1962, ai eu une petite fille Valérie et ai cherché une situation, muni de mon diplôme de Docteur en Droit. J'ai trouvé un emploi dans la banque. Je n'aimais ni le Droit ni la banque, je ne me savais pas encore artiste, je voulais être journaliste. Ma famille bourgeoise m'avait dit "Fais d'abord ton droit" !  En 1966, j'ai commencé une psychanalyse qui a duré 5 anset demi. En 1967, j'ai commencé à peindre. En 1971, ma Banque m'a envoyé créer un réseau d'agences dans le Sud de la Belgique, ce que j'avais déjà fait dans la province de Liège. Je me suis donc retrouvé en permanence sur les routes explorant village après village, formant les agents recrutés et les faisant "produire". Il ne m'aurait jamais été possible d'être un banquier enfermé. Je ne tiens pas en place. Pendant 8 ans j'ai vécu au-dessus de ma banque à Libramont, créant mon réseau. En 1975, j'ai été nommé Directeur et Fondé de Pouvoirs. En 1978 j'ai acheté une maison en ruines à Moircy, mon territoire actuel. Je l'ai restaurée et y suis entré en 1979. En 1980, ma banque a été absorbée par une banque plus puissante et l'enfer a commencé. En 1983, mon bureau a été fermé. Je suis devenu Inspecteur, puis Audit en 1985 avec un réseau de 140 agences couvrant tout le Sud et l'Est de la Belgique. Dans le même temps je transformais mon territoire, creusais des étangs, installais plantations et totems et peignais abondamment. En 1989, j'étais "liquidé" par ma Banque avec beaucoup d'autres, pour des raisons économiques. Ma femme est partie.Je me suis retrouvé libre avec 28 mois de préavis et puis ensuite chômeur. Mais j'ai  intenté un procés à ma Banque. Ca a duré 4 ans et j'ai gagné. Quelle jouissance de pouvoir écraser une banque (à suivre)
.

Archives

<a href=

  

J'ai commençé à exposer en 1976 et celà a duré jusqu'en 1995, le temps de réaliser que le monde de l'Art  n'était pas plus reluisant que celui de la Banque. Je n'avais en outre, nul besoin de vendre et encore moins d'être célèbre. A chercher l'argent et la gloire, on est sûrs de perdre son âme, tôt ou tard (et de toutes façons, la réputation monte quand le cercueil descend ). J'ai donc quitté les mileux de l'art. J'ai encore peint jusqu'en 2002. Celà aura tout de même fait 35 ans. Je n'ai plus besoin de la peinture. Elle m'a permis de survivre psychologiquement et de me chercher. Pour moi l'Art est ce qui doit rendre la Vie plus belle que l'Art
Je suis un HOMME LIBRE, un sauvage, proche de la nature et des animaux, misanthrope, profondément rebelle, tout d'une pièce, physique, violent contrôlé à savoir positif dans ma violence, agnostique. Je ne crois absolument pas à l'avenir de l'Humanité. L'Homme est indécrottable. Il est UN LOUP pour l'Homme. Aucune leçon de l'Histoire ne lui a servi
Je ne crois pas à la politique. J'ai le coeur à gauche, instinctivement du côté des défavorisés, contre toute exploitation et abus de pouvoir, contre tout racisme, mais je ne suis pas de gauche, ça ne veut plus rien dire ! Et encore moins de droite, celà va de soi !
Je pense que si l'homme n'arrive pas à créer le bonheur dans sa vie personnelle intérieure, il est incapable de le créer pour les autres. La meilleure chose que l'on puisse faire pour les autres est d'être heureux soi-même !
Je préfère nettement les femmes aux hommes. Je me sens de leur sensibilité, je m'efforce de faire fleurir les mêmes valeurs qu'elles
Je pense que réussir sa vie, c'est réussir l'amour. Toutes les autres formes de "réussite", sont des ersatz qui ne "comblent "pas
Je suis né un 1er Novembre, suis donc Scorpion, Ascendant Gemeaux, Milieu du Ciel en Verseau, Mercure en Scorpion comme le Soleil, Mars et Jupiter en Capricorne, Saturne en Poissons, Uranus en Taureau, Neptune en Vierge, Pluton en Lion, Vénus en Balance, ainsi que la Lune, j'ai mes Noeuds lunaires ( sens de ma vie, mon destin ici bas ) et Lilith (la lune noire) en Sagittaire. Du Scorpion, j'ai l'agressivité, le côté piquant, le côté rebelle. Du Gemeaux, j'ai le goût des langues , de l'écriture, des voyages, et l'incapacité à rentrer dans des hiérarchies ou dans des groupes,
quels qu'ils soient, et à me soumettre à une autorité
Dans mes jeunes années j'ai pratiqué beaucoup de sports: tennis, natation, cyclisme, ping-pong, ski, boxe et karaté. Aujourd'hui toute mon activité physique est concentrée sur les travaux d'entretien de mon territoire. Je suis jardinier 6 mois par an.
En dehors de la peinture, je pratique d'autres activités: 1) Lecture (romans, polars compris, poésie, théâtre, ouvrages de philosophie et de psychologie, mythologies etc..) 2) Ecriture (Un journal quotidien depuis 1980, comptant à ce jour 45.000 pages ), 3) Musique (Guitare et piano). Toutes les musiques m'intéressent, blues, jazz, rock, chanson française, musique classique et contemporaine. 4) Photo et Video. 5)Jardinage et rapport constant avec le monde animal. 6)Et enfin l'informatique, activité nouvelle que je pratique depuis3 ans et qui a abouti à la création de ce blog

Articles Récents

  • Bio 311 - Août 2005 - Portes ouvertes à Moircy Fondation Vancau
    Quelques photos de l'Inauguration de la Fondation Vancau, à Moircy (Belgique), en juin 2005
  • Je termine "L'Ombre de la Bête" de Patrick...
    Je termine "L'Ombre de la Bête" de Patrick GRAINVILLE. Livre remarquable. Un livre qui me concerne profondément. Un… https://t.co/C104t2zpz9 Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Je termine "L'Ombre de la Bête" de Patrick GRAINVILLE. Livre...
  • Extrait de ma bio 1985.
    Extrait de ma bio 1985. Jean DUBUFFET est mort. C'est intolérable. La nouvelle tombe ce mercredi 15 mai mais il est… https://t.co/qGjtC2a6oe Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de ma bio 1985. Jean DUBUFFET est mort. C'est intolérable....
  • Deux grenouilles mâles (plus petits que les...
    Deux grenouilles mâles (plus petits que les femelles) sur le dos d'une femelle l'étreignent dans un combat furieux,… https://t.co/b7UWPmaubF Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Deux grenouilles mâles (plus petits que les femelles) sur...
  • Henri Michon mon ami bourguignon, celui qui m'a...
    Henri Michon mon ami bourguignon, celui qui m'a amené Christian Bobin à Libramont en 1976, m'envoie une analyse gra… https://t.co/smBKKB8MGB Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Henri Michon mon ami bourguignon, celui qui m'a amené Christian...
  • A Anvers ces 21 et 22 mars 1985, en stage...
    A Anvers ces 21 et 22 mars 1985, en stage informatique au Centre Ordinateur de ma banque Ippa. Tout un parc indusri… https://t.co/HbDhrrVvhw Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 A Anvers ces 21 et 22 mars 1985, en stage informatique au...
  • Je reçois une lettre de ma mère, pour la...
    Je reçois une lettre de ma mère, pour la première fois depuis 4 ou 5 ans. Ma mère vient d'avoir 71 ans. On dirait q… https://t.co/XZnwmSfi3h Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Je reçois une lettre de ma mère, pour la première fois depuis...
  • Extrait de mon journal 1985
    Extrait de mon journal 1985 "A 2 Kms de Buzenol, en pleine forêt, ce jeudi 28 février à 12h00, avec mes tartines e… https://t.co/wDClG9OTHJ Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de mon journal 1985 "A 2 Kms de Buzenol, en pleine...
  • Extrait de ma bio 1985.
    Extrait de ma bio 1985. Jean-Luc Godard à la Télé à propos de la sortie de son dernier film "Je vous salue Marie" q… https://t.co/kWvID4Ny9E Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de ma bio 1985. Jean-Luc Godard à la Télé à propos...
  • Extrait de ma biographie-1985.
    Extrait de ma biographie-1985. Il fait soleil, les glaces dégèlent tout doucement en cette fin février, mais on ne… https://t.co/a8QjtQCsVl Christian Vancau (@VancauChristian) November 18, 2018 Extrait de ma biographie-1985. Il fait soleil, les glaces...

Texte Libre


-->
<

Texte Libre

Texte Libre


Jetez un oeil dans mes LIENS sur Richard OLIVIER, BIG MEMORY, mon ami Richard, Cinéaste belge, étant sur un gigantesque projet: Filmer tous les CINEASTES BELGES, morts ou vifs. Enfin, un artiste qui s'intéresse à ses pairs !http://www.bigmemory.be

Texte Libre

COHEN Eveybody Knows
Tibetan Song

Je suis sur les blogs pro-tibétains:

www.candle4tibet.org
www.ning.com

VENEZ M'Y REJOINDRE !

Christian VANCAU

18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 06:49
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau

Mardi 1er février

J'achère un harnais pour Canaille car il paraît que le cou des Cortals est très fragile. Je l'appelle "Joséphine de Beau Harnais"

 

Mercredi 2 février

RN chez Annie à Arlon pour rédiger le texte du dépliant de la Fondation. J'y suis à 11 heures. Personne. J'attends 45 minutes sous la pluie puis largue mon dossier dans la boite à lettres. Je vais prendre un verre et repasse. Annie descend en colère "Mais qui est-ce qui insiste comme cela???". Elle m'aurait téléphoné au moins 5 fois depuis hier 19h00 pour tout décommander (comme d'habitude). Son PC est en panne et le réparateur est là. Elle se calme peu à peu et je l'emmène au Greco en mordant sur ma chique .Deux heures de route pour rien

 

Jeudi  3 février

Je contacte AVES. Je m'inscris et leur commande le CD" Chants d'Oiseaux"

 

RV avec Ransonnet à l'Auberge St Remacle à Stavelot à midi. Jean-Pierre est là avec un certain Callas responsable de la Maison du Mal-aîmé" à Stavelot ( à savoir Guillaume Apollinaire, qui y vécut). On fait la fête puis on part au Triangle Bleu. Francine et Marie-Claire Goosse nous accueillent. Je rencontre un certain Clip, collectionneur de Bruxelles et qui est le frère du Clip, restaurateur à Transinne, que je connais

 

D'autres personnes dont la femme ou la fille d'un otho-rhino de Stavelot, très intéressante (Goeders)

 

Francine et Marie-Claire viennent nous rejoindre à la buvette de l'Abbaye. Marie-Claire n'a jamais eu de problèmes avec ses parents. C'est rare d'entendre cela

 

J'ai filmé les peintures de Ransonnet

 

Jean-Paul Laixhay s'est décommandé

 

Je repars à 17h40

 

Samedi 5 février

Timmermans ici tout l'après-midi. J'apprends des tas de choses ce qui ne veut pas dire que tous less problèmes soient résolus

 

Annie G. a perdu la farde de la Fondation que je lui avais remise à Arlon. Elle la retrouvera heureusement

 

Dimanche 6 février

Je retrouve AMK, Alain et Jean-Paul Couvert à un vernissage à Bertrix au Foyer culturel. On fixe l'inauguration au 4 juin. Un verre avec les couples Couvert après le vernissage. Une fois de plus beaucoup d'affinité et d'humour avec Jean-Paul qui pourtant ne viendra pas, ni à l'inauguration, ni après. Très étrange

 

Marc Renwart a fait une rupture d'anévrisme

 

Lundi 7 février

Un courrier d 'NL avec 3 photos d'elle, d'Olivier et d'Anne-Julie. Voir ci-dessous

 

Mardi 8 février

Encore deux invitations à deux vernissages, à l'Orangerie Bastogne pour la St Valentin et à Liège "arslineandi" pour les Neuberg. Voir ci-dessous

 

Et les coordonnées de Jean-Paul Couvert ainsi qu'une illustration du livre "Cinq Immortels" qu'il vendait à Bertrix mais qui était beaucoup trop cher pour moi (60 euros)

 

Jeudi 10 février

JPR m'annonce la mort de Marthe Wéry. Choc !

 

Mon ex-agent Jean-Marie Leonard m'annonce qu'il va signer un contrat avec Eural la semaine prochaine. Il avait envoyé tout un dossier avec ma lettre de recommandation

 

Patrick Germain expose à Engreux. Voir ci-dessous

 

Annie a retrouvé ma farde et va la porter à Alain et à Anne-Marie à Pouvy pour qu'ils s'en occupent à sa place (il s'agit de la confection du prospectus de la Fondation dont elle voulait s'ocuper seule, ainsi que du Logo  qu'elle voulait faire réaliser par Dany Octave)

En outre c'est moi qui dois convoquer tout le monde pour la réunion du 26

 

Vendredi 11 février

Au vernissage à l'Orangerie. Jean-Pierre Ruelle est d'accord pour prendre les photos du dépliant; Il passera prochainement. C'est un pro. Aussi beaucoup parlé avec Dalemans. Egalement avec Roger Remacle, ami avec Denyse Willem, rencontré à Rossignol lors de son expo. Il habite Lasnes et c'est bien sa femme qui est de Libramont et avec qui j'ai parlé chez Marizza après l'expo Constant-Volkenaer. Originaire de Vielsalm, il est né en 1940. Nous avons parlé de nos souvenirs de guerre. A propos de la Fondation il m'a dit "Si je comprends bien, tu prépares ton cercueil"

 

Et tout le monde parle de Marthe Wéry qu'on en terre demain

 

Tous au resto au Leo mais ça ne vaut pas Marizza à Pin et Alain râle parce que Willy n'a pas été capable de nous trouver un lieu comme celui de Marizza. Je dis à Anne-Marie "Je vois qu'Alain est aussi râleur que moi". Je n'allais pas la rater celle-là

 

Dimanche 13 février

Neige à gogo

Ordinateur

Je tape les invitations pour le Conseil d'Administartion

Voici Timmermans à 14h50 jusque 17h30 mais il y a encore des problèmes

 

Lundi 14 février

J'écris à Annick Blavier. Voir ci-dessous

Eric m'envoie par mail une photo de son expo à Herstal. Voir ci-dessousus

Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau

Mardi 15 février

 

Décès de Pierre Bachelet à 60 ans

 

Ai envoyé un dossier à Jean-Paul Couvert. Sans réponse je téléphone. Il a eu des ennuis familiaux et pis il n'aime pas l'ordi. Plutôt décevant

 

Je me tracasse pour le crépi que je devrais faire faire sur les murs extérieurs de la galerie mais je suis à sec, fauché par un lieu qui m'a coûté déjà beaucoup plus cher que prévu. Mais grands dieux, que m'a t'il pris???

 

Jeudi 17 février

Leonard a signé chez Eural. Je l'invite à l'inauguration. OK ! Il me dit:" je vous revaudrai cela"

 

Arthur Miller est mort

 

Samedi 19 février

Beaucoup de problèmes avec l'ordi, que Timmermans ne parvient pas à résoudre

 

Deux messages. Anne-marie K m'invite à participer à une expo de groupe en été à La Grange, avec des français et Annie qui a fait une chute sur le verglas et doute de plus en plus du projet du Pont d'Oye

 

Je continue à lire de "Fred Vargas". "L'Homme aux cercles bleus"

 

Ci-dessous le mail d'AMK, concerant l'exposition "Nature détournée"

 

Je suis arrivé à  entrer en contact avec Mariette Devresse pour avoir les coordonnées de Jean-Pierre, son fils. Elle m'a dit que Céline lui avait téléphoné pour lui dire qu'elle en avait marre d'Etienne, son autre fils, et de sa passivité et pour lui reprocher la façon dont elle l'avait éduqué. Mariette lui a répondu qu'elle n'avait qu'à mettre Etienne dehors et que ce n'était pas son problème. Et tac !

 

Deux évidences "La rivière trouble en amont ne sera jamais claire en aval". J'en sais quelque chose et "Les veuves vivent plus longtemps que leurs maris"

 

NL me téléphone qu'Eric lui a téléphoné pour venir la voir avec Isabelle. Le malheur est que NL n'en a rien à foutre d'Isabelle

 

Lundi 21 février

Jean-Pierre Devresse me téléphone et m''apprend qu'il n'a jamais été viré de la Discothèque Nationale de Belgique à Liège pour avoir emprunté de l'argent dans la caisse pour une nuit, comme Céline l'a raconté partout mais simplement parce qu'il ne s'entendait plus avec le Directeur Jean Vanesse, ce que je peux imaginer. J'ai tendance à croire Jean-Pierre que je connais depuis 1978. Ce serait donc une nouvelle calomnie de Céline

 

Son fils Malcolm est anthropologue et va partir en Chine. Du coup je le baptise le Sinanthrope, sachant qu'il est à côté de son père. Je n'ai plus vu Jean-Pierre depuis 7 ans. Je lui raconte la Fondation et il n'est au courant de rien. Il vient d'écrire un roman qui est publié chez Labor. Il est au chômage. L'histoire racontée par Céline est notée textuellement dans mon journal "Jean-Pierre a puisé dans la caisse un vendredi soir, un emprûnt jusqu'au lundi- ce n'est pas la première fois- et malheureusement un inspecteur est passé le vendredi soir et il a été viré seance tenante"

 

Ceci m'a été dit devant son frère Etienne, il y a un an et demi. Je n'en ai pas fait un drame sinon je n'aurais pas essayé de le recontacter à tout prix. J'avais une mauvaise adresse-mail et j'ai donc fini par téléphoner à sa mère qui habite Libramont

 

Guy Mathot, le Ministre Agusta, est décédé. Cancer-63 ans

 

Une carte de Jean-Paul Laixhay, qui est à Marrakech

 

Mardi 22 février

Un "ça se discute" sur la maladie d'Alzheimer qui serait une dégression dans le sens où le malade redevient foetus. On ne sait rien de cette maladie qui peut parfois avant 50 ans frapper la boite crânienne qui se rétrécit lentement et n'est pas nécessairement héréditaire. On garde la mémoire d'un passé lointain, mais pas du reste. Je pense à Alex et à ses dernières années, loin de me douter que sa veuve Brigitte D. viendra me voir bientôt

 

Un mail de Jean-Pierre Devresse, le premier. Seulement un extrait. Voir ci-dessous

 

Le 13 février-j'avais oublié-j'ai envoyé la convocation pour la réunion du CA de la Fondation le 26 février. Voir ci-dessous. J'apprends que Marianne ne viendra pas, elle a une trachéite. Je sais que Marianne ne se sent pas dans le coup et ne comprend pas l'utilité de cette fondation

 

Mon couriel Outlook tombe en panne sèche. J'essaie en vain d'atteindre Timmermans. J'en ai ras-le-cul

 

Ci-dessous quelques photos de l'hiver neigeux d'il y a quelques jours. Une vraie tempête

 

Vendredi 25 février

Jean-Pierre Ruelle vient photographier mais d'abord je vais chercher chez Eldi ma nouvelle télé en remplacement de celle qui a été foudroyée. Jean-Pierre est ici à 14h55, super-équipé avec fish-eye etc...Mais ça va me coûter un os. Tout se passe bien

Lieve est malade et ne viendra pas

 

Je rappelle que c'est la réunion qui prépare le lancement de la Fondation

 

Samedi 26 février

JPR à 8h30 au téléphone. ne pourra pas venir. Il doit aller à Stavelot pour une visite importante. Que dire ???

 

Deuxième coup de fil. Dalemans a la grippe. Il donnera une procuration à Willy Dory

 

On ne sera donc que quatre. Heureusemnt Lieve vient tout de même conduite par son mari. Nous serons donc cinq car bien sûr je n'ai aucune nouvelle de la vice-présidente, en l'occurence, ma fille, qui ne se sera même pas excusée

 

Arrivée de Lieve qui prend des photos et de José qui a amené 2 bouteilles de Bergerac

 

Début de la réunion à 14h00. Ca va carburer ferme jusqu'à 17h30. On décide de faire imprimer 10.000 dépliants et autant de cartes postales. On fera une expo inaugurale en juillet avec la classe de JPR à l'Académie d'Eté. Prochaine réunion le 23 avril

 

Les dépliants seront imprimés chez Pire à Florenville. AMK va demander un devis

 

Yolande Moreau triomphe aux Césars

 

Dimanche 27 février

Un mail d'Annick Blavier. Voir ci-dessous

 

Coup de fil d'NL. Je crois comprendre qu'elle voudrait renouer avec moi. Je tombe de la lune. Pas question. Non il ne faut pas venir à l'inauguration du 4 juin. On croit rêver, il faut oser tout de même. Voudrait-elle se décharger de sa dette matérielle et morale????

 

Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Bio 305 - Février 2005. Première réunion officielle de la Fondation Vancau
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 06:00
BIO 304 - JANVIER 2005

Samedi 1er janvier

Dans son coup de fil d'hier NL m'a dit que Boris n'avait rien à voir dans l'affaire des médisances de Valérie la concernant. C'est le fils, Philippe, de sa meilleure amie de La Courbeure qui aurait fait ces révélations à sa mère Jacqueline sur le récit que Valérie aurait fait à sa mère Céline d'un détournement de succession opéré par NL. Ce qui est évidemment faux. Qui est ce Philippe et comment a t'il pu colporter une conversation entre Valérie et sa mère???

 

JPC me dit qu'il a une amie de 81 ans, une admiratrice de son billet hebdomadaire à la radio "L'Indispensable Monsieur Jean-Pierre". Il m'envoie en annexe, un billet sur le Tsunami, émis par deux touristes rapatriés, et voulant de faire rembourser . Voir annexe ci-dessous

 

Le "Tsunami" figurera bientôt en tête de tous les restos sud-est asiatiques. Un plat composé ded échets de bungalows, d'écume de mer, de slips de pédophiles etc..Ce sera la fin du Tiramitsu

 

Mardi 4 janvier

Le fils aîné d'NL, Olivier passe à Moircy à 8h30, en route pour Aubignan. Trois heures de conversation intense. Emotion et affinités. Après son départ je téléphone à NL qui fond en larmes. Olivier a 31 ans. Je n'ai jamais eu une telle conversation avec ma fille qui en a 41

 

Mercredi 5 janvier

Par Annie G, j'entends très souvent parler des Nothomb et surtout de l'ancien Ministre Charles-Ferdinand, que je connais. Voir article de presse ci-dessous. Il y est évidemment question d'Amélie, fille de Patrick Nothomb, ex-ambassadeur de Belgique au Japon

 

Je commence à lire le "Da Vinci Code"

 

Jeudi 6 janvier

Une carte d'Annick Blavier déplorant la mort de Derrida

 

De gros ennuis avec mon PC. Je téléphone au fils de Timmermans, l'ex-directeur du Delhaize à Recogne qui m'a dit que son fils était spécialisé en informatique. Il passe le soir mais a oublié son disque XP professionnel à son bureau, à La Clairière à Bertrix. Il reprend donc mon ordi avec lui

 

Vendredi 7 janvier

Sans nouvelles, je téléphone à Timmermans à 18h30. Non son CD Pro ne suffit pas. il lui en faut un autre qu'il espère trouver. C'est mal barré ! Et c'est le WE ! J'ai heureusement sauvegardé une grande partie de mes données sur des CDs

 

Samedi 8 janvier

Dans le Da Vinci, analyse de la dernière Cène. L'apôtre à la droite du Christ serait une femme

 

Coup de fil avec Richard Olivier. Il part fin du mois, en Afrique du Sud avec Carla

 

Dimanche 9 janvier

Timmermans a trouvé le disque réparateur. Il va travailler aujourd'hui. Il est ici vers 17h00 et tout fonctionne. On a pu sauvegarder toutes les données. Il refuse que je le paie car je suis un ami de son père. Chapeau ! En fait il est analyste financier

 

Lundi 10 janvier

Une carte d'Annie qui est à Colmar

 

Le Professeur Choron est mort. Hara-Kiri, Charlie-Hebdo. 75 ans. Je ne l'aimais pas. L'ai croisé près de la Sorbonne en 2000, avec NL

 

Vendredi 14 janvier

Une lettre du Comité de parrainage de la cité Berthe et de ses enfants à La Seyne (mes totems dans la Baie de Toulon début des années 1990). Ernest-Pignon-Ernest est aussi dans le comité de parrainage

 

Un envoi de Thierry Zeno  Voir ci-dessous

BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005

Dimanche 16 janvier

Promenade avec Canaille dans "Les Champs d'en Haut", situés au-dessus de la route de Remagne, à 2 Kms de chez moi, altitude 550 mètres. Voir photos ci-dessous

 

"Quand on est Parents, quoiqu'on fasse c'est raté (Freud) cité par Boris  Cyrulnik

 

Lundi 17 février

JPR me parle du testament que je dois faire. Sinon la Fondation n'a aucun sens

Il a raison

Je continue à graver des Cds pour sauvegarder les documents que je scanne

 

Un petit mot de Thierry Zeno qui lui aussi est en train de créer une Fondation Rops

Voir ci-dessous

 

Un film de Téo Van Gogh le réalisateur hollandais, assassiné le 2 novembre dernier par un islamiste radical. Il était né en 1957. Ce film "L'interview" est remarquable avec une comédienne célèbre aux Pays-Bas et excellente, KATJA SCHUURMAN. Voir ci-dessous

 

Mardi 18 janvier

Un coup de fil du père Timmermans, un révolté comme moi. Il paraît que je suis très mal vu à la commune. Normal je suis apolitique. Ma commune dans laquelle je vis depuis 1971 n'a jamais rien fait pour moi au niveau artistique. Mais bien sûr je n'ai jamais rien demandé. Il me suggère de verser tout de même quelque chose à son fils. 125 euros ce qui est un prix en or, paraît-il. Et je m'éxécute, c'est plus clair comme cela

 

Je lis Fred Vargas, la policière ou la polarienne "Debout les Morts" C'est ce que j'ai envie de dire aux administrateurs de ma Fondation

 

Vendredi 21 janvier

Un mail d'Annick Blavier qui revient de Paris. Exposition Giacommetti-Cartier Bresson. Voir ci-dessous

 

Samedi 22 janvier

Coup de fil d'Anne-marie K. Ils ont un vernissage le 28 mai, il faut donc changer la date du vernissage de la Fondation. Comme coup de main, c'est fameux. Notre date était fixée à la dernière réunion et confirmée dans le PV que j'avais rédigé avec Annie

 

Annie G. elle aussi est surchargée. Voir son mail ci-dessous

 

La connerie est l'anti-dépresseur du pauvre comme le dit Bedos

 

Dimanche 23 janvier

Visite d'Eric N.. Contact très chouette sauf une remarque "Ma mère est formidable, c'est elle qui va me payer mon amende de 1500 euros (conduite en état d'ivresse et rébellion contre les forces de l'ordre )" Et je lui réponds "Eh bien elle te rend un bien mauvais service. Tu ne crois pas qu'il serait temps que tu assumes tes conneries sans Maman...

 

Il me prête "Louise Amour" de Bobin

 

Lundi 24 janvier

Il neige

Sacré Bobin. Ce mec a une anima en forme de Madonne, un côté mystico-Sainte Thérése qui m'irrite. Une espèce d'impuissance sublimée en mysticisme, un côté Dante. Une culpabilté qui l'empêche de prendre la chair en compte. Mais grande sensibilité, pureté du regard et les mots pour le dire. J'ai envie parfois de lui dire à l'instar des Inconnus "Christian (Ingrid) est-ce que tu baises". Pour lui, seules quelques femmes d'exception et résolument vierges sauvent la mise, rayonnantes de pureté à la porte d'un tabernacle entr'ouvert. Il devrait lire le "Da Vinci Code"

 

Au téléphone, JPR me dit qu'Alex Jacquemin, mon ex grand ami, est mort d'Alzheimer, il y a près d'un an. Je suis bouleversé. Même si à vingt-trois ans il m'a pris la femme que j'aimais et l'a épousée. Professeur d'Economie à l'Université catholique de Louvain. Prix Franqui. Conseiller de Jacques Delors. Beau, intelligent et drôle. Il devait avoir 66 ans

 

Voir sa photo ci-dessous "In Memoriam". Je suis bouleversé. Ne l'avais plus vu depuis la banquet de rétho à Saint-Servais, en 1956

 

Je lis "Robert des Noms propres" d'Amélie Nothomb

 

Mardi 25 janvier

Je suis invité chez Nicolas Rozier (Plasticien français) à Daverdisse et le retrouve à 11h30 devant l'Eglise. Route très difficile à cause de la neige. Dialogue très intense. Sa compagne rentre à 16h50 avec ses deux fils de 13 et 10 ans. Je quitte à 17h30. Route périlleuse dans le noir

 

Je commence Eric Emmanuel Schmitt "Petits crimes conjugaux"

 

Une lettre de l'avocat Dalemans lui aussi hyper-occupé. Voir ci-dessous

 

Jeudi 27 janvier

Au rayon charcuterie du Delhaize, je demande une tranche de pâté que la dame met sur la balance devant sa collègue et comme cela tarde un peu, elle dit"allez mon bébé". Puis elle l'emballe et me la tend et je dis "Merci mon Bébé". Ce qui la fait pouffer de rire en même temps que sa collègue

 

Je lis Marc Lévy "Et si c'était vrai"

 

Toujours des problèmes avec mon PC et surtout avec mon serveur Télé2. J'attends Timmermans qui doit me faire une restauration

 

Aucun contact de Valérie depuis son absence à la première réunion qui m'a dégoûté

 

Mort de Jacques Villeret

 

J'attends toujours des nouvelles de la date de l'inauguration

 

Samedi 29 janvier

 

Lâchage de Valérie et de France Debray, pas de réponse de Dory ni de Dalemans, pas de réponse d'Anne-Marie. Ne suis soutenu que par Annie et JPR. Annie me dit de laisser tomber. J'offre un lieu, une galerie, j'achète et expose les autres et personne ne semble concerné, chacun continuant ses activités et en plus je paie tout de ma poche. Je suis en pleine crise et prêt à tout laisser tomber. J'en parle à Lieve au téléphone. Je ne parviens pas à rédiger mon texte sur la Fondation

 

Je lis Alexandre Humboldt "Ce qui va contre la nature est injuste, mauvais, et ne résiste pas au temps"

 

Je lis "Rue de la Soif' de Michel Lebrun, de l'Oulipo qui a obtenu "Le grand prix de Littérature policière" en 1956 et le Prix paul Féval pour l'ensemble de son oeuvre en 1987

 

Eric N m'envoie le texte d'une chanson qu'il vient de composer. Voir ci-dessous

 

Dimanche 30 janvier

Enfin un coup de fil d'NL qui ne va pas bien du tout. Je lui parle de son autodestruction et elle admet. Et j'ajoute "c'est pour cela que tu as bazardé notre couple". Elle pleure et dit "J'ai envie de te revoir"

 

Un message d'AM Klenes. Eh oui le 28 mai il y a bien un vernissage à La Grange à Jamoigne, ce qui n'était pas encore décidé lors de la dernière réunion de la Fondation. Et alors, c'est à eux à s'adapter, pas à moi. Elle me propose de faire l'inauguration ce même 28 à partir de 11 heures. Pas question car c'est tout un WE qui avait été prévu pour la Fondation et ici le vernissage de la Grange va tout couper. Je refuse un vernissage à la va-vite pour la Fondation. Nous ne sommes pas une galerie de plus à insérer dans un circuit de courses à pied (Tout ceci s'échange par mails). En plus le 27 il y a un autre vernissage à l'Orangerie à Bastogne. Elle et Willy sont dans le Conseil culturel du Centre d'art contemporain tout en étant administrateurs de la Fondation. Ils n'avaient qu'à veiller à ce que nos deux programmes ne se chevauchent pas

 

Je conclus que l'on rediscutera de tout cela lors de la réunion du 26 février mais que je n'ai plus l'âge, ni les épaules pour me taper tout, tout seul et que si on ne joue pas "ensemble", je laisse tout tomber

 

Non seulement aucune aide mais en plus des bâtons dans les roues

 

Lundi 31 janvier

Anne-Marie me téléphone. On s'explique. Ils sont prêts à déplacer leur vernissage ou alors on fait l'inauguration le premier WE de Juin, ce qu'on fera

 

JPR au téléphone. Je lui parle d'NL. Il me dit "elle n'a qu'à te rembourser, elle sera moins malade"

 

Timmermans me propose restauration samedi et dimanche prochain. Apparemment ce n'est pas si simple que cela même pour un informaticien professionnel

 

Un mail d'Eric N. via l'ordi d'Isabelle Goffinet. Voir ci-dessous

BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
BIO 304 - JANVIER 2005
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 08:34

Oui, MOIRCY (Commune de Libramont-Belgique) c'est là que je vis et ce territoire je me le suis fait de" a" jusqu'à" z". Il n'y a pas de miracle, et il me ressemble, à moi, l'Indien.

Je ne suis pas allé dans l'Himalaya, je l'ai  fait venir chez moi !!!

Joseph Delteil aurait pu faire mon épitaphe :


"Moi c'est à poil que je veux entrer au ciel et la tête de Satan au poing ! Bleu de sang, bavard d'aise, énormément sexueux- Entrer quoi !!!"

Moirci-Libramont-Belgique-Propriété Christian Vancau-Ruisseau de la Houssière-TotemsHimalaya2Himalaya34-1Himalaya5Himalaya3Ci-dessus on perçoit aussi ma chienne Canaille qui est une chienne tibétaine (comme celles du Dalaï Lama), en arrêt sur le plateau de 550 mètres qui surplombe Moircy sur la route de Remagne et qui me fait penser aux plateaux situés au pied de l'Himalaya mais qui eux sont perchés à 4000 mètres d'altitude

Et voici l'autochtoneVancau Juin 2009

 

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:46
Anniversaire d'Alain Schmitz à La Grange à Jamoigne avec l'ânesse Hélène et Anne-Marie Klenes

Anniversaire d'Alain Schmitz à La Grange à Jamoigne avec l'ânesse Hélène et Anne-Marie Klenes

Mercredi 1er décembre

Un article sur l'Exil forcé de Charlélie Couture qui est parti à New-York pour être reconnu comme peintre

J'ai acheté à Annie son livre "Les maladies de l'environnement réalisé par son Asbl STOP-POISON-SANTE" sur les métaux lourds. Voir ci-dessous

Mon imprimante est en rac. Je passe chez Studio Ray et il réalise qu'il m' a vendu une cartouche d'encre Epson qui n'est pas appropriée; Les miennes ont un hippocampe en couverture

 

Jeudi 2 décembre

Un mail d'Annie G.

L'OTAN????...en emporte le vent

 

Vendredi 3 décembre

Un reportage sur STORARO le directeur de la photographie du Dernier Tango de Bertolucci, l'Ultima Tango a Parigi, qui est tombé sur une peinture de Bacon lors de la rétrospective que j'avais vue à Paris avec Jipé Ransonnet. Il est tombé sur un tryptique qui représentait excatement le film qu'il allait tourner. Au centre le couple qui fait l'amour, à gauche le scénariste avec le texte et à droite la camera, et un fond orange qui sera le décor de tout le film, l'orange bouddhiste psychédélique, couleur des années septante. C'est Trintignant et Dominique Sanda qui devaient assurer le rôle

 

La scène de la sodomie avec la motte de beurre avait été préméditée par Brando et Bertolucci et Schneider n'était pas au courant. Ses gémissements et ses colères de protestation sont donc réelles et Bertolucci a été déchu de ses droits civils et politiques pendant 5 ans, pour obscénité. Schneider et Brado condamnés à 2 mois de prison avec  sursis. Toutes les copies de ce passage devaient être détruites. Le film qui est sorti aux USA a eu un succès phénoménal. Il a été interdit dans toutes les dictatures. Voir ci-dessous

Analyse du film: L'ULTIMA TANGO A PARIGI

Le film naît à la suite d'un fantasme du réalisateur Bernardo Bertolucci. Ce dernier a fait le rêve de rencontrer une femme dans la rue et d'avoir avec elle un rapport sexuel sans connaître son nom.

 

Le rythme de tournage fut très éprouvant. Le tournage dura douze semaines à raison de quatorze heures par jour. Le film incarne une époque de transition. Pour le réalisateur, la relation entre les deux protagonistes reflète la révolution sexuelle, féministe et des mœurs. En fait, plus globalement, l'histoire est une allégorie du passage d'une époque « classique » à une époque « moderne » voire « post-moderne ». On y voit la construction de la tour Montparnasse au milieu des vestiges du vieux Paris qui semble à bout de souffle. On y sent également l'atmosphère de l'après-mai 1968 et l'imprégnation de la culture pop.

 

Mais Le Dernier Tango à Paris est avant tout un film sur l'incommunicabilité entre les êtres et l'amour impossible. Plus ce dernier semble être fort, moins la communication est possible. Ce film est une peinture désespérée et lucide sur les rapports humains. Une impasse devenant mortifère et/ou criminogène lorsqu'on s'entête à vouloir goûter à ce qui n'est pas de ce monde : le bonheur à deux.

Faire preuve de douceur en amour, c'est utiliser du beurre pour sodomiser sa compagne et la seule véritable intimité qu'on peut avoir se résume à deux doigts dans le rectum, semble dire Bertolucci. Toute histoire d'amour est résumée par la sentence lapidaire des gamins dans le jardin :
« - Hey, qu'est-ce que vous faites là ?
- Nous ? On chie.
- Filme ça, filme tout ! »

Film à scandales

Le film fut très critiqué, et même attaqué, lors de sa sortie en salles en 1972. De nombreux pays européens classèrent le film comme X, dont la France qui l'interdit aux moins de 18 ans. Associations familiales et critiques cinématographiques se déchaînèrent contre le film et le qualifièrent de débauche pornographique. En Italie, dont Bertolucci est natif, le film fut tout simplement interdit de diffusion et le réalisateur fut déchu de ses droits civiques.

 

La scène considérée comme la plus choquante, et donc la plus célèbre, est la scène de sodomie, dans la cuisine, où du beurre sert de lubrifiant. Cette scène a été préparée par Marlon Brando et Bertolucci, à l'insu de Maria Schneider. Bien que l'acte soit simulé, les larmes de Maria Schneider sont bien réelles car elle fut extrêmement choquée par le jeu brutal de Marlon Brando. Des années plus tard, elle déclarera à ce sujet qu'elle assimilait cette scène à un viol et qu'elle n'a jamais pardonné à Bertolucci. Ce dernier, lors de la disparition de l'actrice en février 2011, dira avoir regretté de ne pas s'être excusé avant sa mort.

 
Brando dans son personnage

Avant que le rôle échoie à Brando, Bertolucci l'a d'abord proposé à Jean-Louis Trintignant, héros de ses précédents films dont Le Conformiste. Mais ce dernier refusa par pudeur. Bertolucci le proposa successivement à Jean-Paul Belmondo et à Alain Delon, mais les deux refusèrent. On lui suggéra alors Marlon Brando qui, après avoir essuyé de nombreux échecs en salle, renoue avec le succès grâce au triomphe du Parrain de Coppola.

 

Durant le tournage, Brando ne cessa de modifier les dialogues du personnage car il trouvait le texte de départ peu intéressant. Schneider déclarera que Marlon s'était aussi impliqué dans la réalisation car Bertolucci semblait peiner à le faire.

 

Devant la polémique que souleva le film, Brando reniera son personnage de peur que son image ne soit durablement dégradée auprès du public et de la critique. Il a, par la suite, toujours refusé de le revoir.

 

Mardi 7 décembre

J'ai depuis le début numérisé  1425 documents. Une vraie folie

 

Canaille s'est roulé dans l'engrais azoté des voisins. Incroyable ce qu'elle pue. Je dois la laver deux fois dans deux shampoings différents

 

NL a eu une thrombose et a été en clinique pendant 8 jours. Elle qui avait mis toutes ses maladies sur mon dos, c'est raté car cela fait 22 mois qu'on ne s'est plus vus

 

Jeudi 9 décembre

 

Anne-Marie me sollicite pour l'anniversaire d'Alain : jouer une chanson de Brassens qui s'appellerait Hélène qui est le prénom de l'ânesse qu'elle va offrir à Alain. Je dis oui bien sûr," Les Sabots d'Hélène", mais il faut que je la réapprenne d'ici samedi.

 

La fameuse Pauline REAGE qui a écrir Histoire d'O s'appelle en réalité Dominique AURY, Secrétaire de la NRF et travaillant Chez Gallimard. Faisait partie du comité de lecture avec Queneau, Camus, Arland etc...Elle a vécu 10 ans avec Jean Paulhan est c'est pour lui qu'elle a écrit ce livre. Mais Dominique Aury ne serait pas non plus son vrai nom. Elle a écrit ce livre la nuit et au crayon pour ne pas tacher les draps

 

Vendredi 10 décembre

Ransonnet prépare son expo au Triangle Bleu à Stavelot

 

Samedi 11 décembre

Anniversaire d'Alain Schmitz à la Grange à Jamoigne. J'arrive à 19h10 avec 2 bouteilles de vin et la photo encadrée d'Alain et de moi, prise par Annie à Chassepierre. Une dizaine de personnes en plein préparatif car il y a un buffet organisé par Anne-Marie. La compagne de Célestin Pierret qui s'appelle Colombe et est la fille de Felix Roulin, le sculpteur belge chez qui il a travaillé pendant 4 ans. Le frère d'Anne-Marie, André Klenes, le compositeur. René Cabodi qui  vient de Verviers, Willy Dory et Georges Fontaine, Dominique Marx, Deremiens, le couple Symul, Jean-Pierre Ruelle, le couple Angeli, le couple Lannoy et le couple Dominique Collignon.

 

Et voici Annie à 19h45. Anne-Marie fait un discours et Alain arrive, au courant de rien. La plupart des assistants ont un masque représentant le visage d'Alain qui dit bonjour à tout le monde sans reconnaître les gens, ce qui semble assez angoissant.

 

Et puis c'est l'entrée d'Hélàne l'ânesse qui glisse avec ses sabots sur le carrelage et moi derrière qui entame la chanson de Brassens au moment où Anne-marie offre l'ânesse à Alain, qui est surpris de me voir jouer de la guitare. Benoit Piedboeuf est là, retour de Chine. Je lui parle de mes totems à Rossignol, envahis par les campeurs. Il me promet d'intervenir énergiquement ! Il y a aussi Jean-Pierre Bissot et la montreuse de Marionnettes, l'une de celles-ci étant Alain Schmitz lui-même. Il y a Corinne la Directrice de la maison de la Culture à Marche. Je présente beaucoup de monde à Annie qui ne connait pas grand monde dans le milieu de la peinture.

 

Il y a aussi l'amie d'Anne-Marie, Michèle Cluysters et Maurice Owen son compagnon et professeur d'Histoire de l'Art à Porstmouth. Et puis un concert, la fille d'André Klenes qui chante, Cabodi à la Cornemuse, Dory à la Clarinette, Klenes à la Contrebasse, Owen au saxo. On mange à des tables séparées où l'on veut car c'est un buffet Et puis tout le monde danse et la montreuse de Marionnettes me dit que Jean-Pierre Bissot lui a dit en me montrant! "Tu vois ce type-là, il va mourir". Tu le connais??Je lui ai dit que tu n'avais vraiment pas l'air d'un mourant." "Bien sûr que je le connais."Je vais le trouver en lui disant "Il paraît que je vais mourir" et il me dit "Bien sûr tu mourras un jour". Manifestement il est pété

 

Annie a tenu le coup mais je ne l'ai guère vue. Je la reconduis à sa voiture à 1h40

 

Je retourne à la Grange. La marionnettiste vient me parler. Elle habite rue Pierreuse à Liège et connait bien Mireille Rainchon, la danseuse-chanteuse, que j'ai connue en 1989. Son compagnon est responsable des étangs de Virelle et occupe un poste important aux "Réserves Naturelles". C'est un biologiste écolo qui aurait beaucoup de points communs avec moi. Elle va l'amener à Moircy (Non elle ne le fera pas). Elle s'appelle Chantal De Wilde. Elle m'invite à danser mais après deux slows langoureux, je me tire car il est 2h40. Je vais juste embrasser Alain et Anne-Marie

 

Lundi 13 décembre

Trois hommes frappent à la porte mais je mange. Ils vont vers la galerie. Je pense que ce sont des gens du Cadastre. Mon revenu cadastral et donc mon précompte immobilier vont évidemment être augmentés. Ils ont réévalué sans entrer sans la maison

 

Un article sur les funérailles de Raymond Goethals. Juste une messe de funérailles et public non souhaité par la famille

 

Mercredi 15 décembre

A 9h30 mon ex-agent Leonard et sa femme chez moi, en pleine panique. La Banque Record veut fermer leur agence et ils me demandent de les défendre. Je téléphone à Dalemans et obtiens un RV pour demain.. L'après-midi je téléphone à la Direction de Record à Gand, et atteins un certain Bruylandt. Ils veulent venir tout embarquer après-demain et fermer l'agence. Bref je fais une plaidoyer énorme en faveur de Leonard et le type me dit " OK je réunis mes collaborateurs et prends contact avec l'agent". Je préviens Leonard qui est à Martelange. Il n'en revient pas. Le seul problème c'est que je ne sais pas pourquoi on veut le virer. Toujours mon côté Don Quichotte

 

Je suis en train d'installer RecordBank afin de pouvoir faire mes virements par Internet. J'ai mon digipass et je crée mon code secret

 

Jeudi 16 décembre

Toute la journée à m'occuper de l'affaire Leonard qui a pris comme avocat Maître Julien Pierre, l'ex-avocat de Dutroux car Record a décidé de venir tout de même non demain mais mardi prochain pour fermer l'agence. Leonard aimerait que je rencontre Maître Pierre

Un mail d"Annie. Elle a parlé à Bissot qui lui dit qu'il va me téléphoner, ce qu'il ne fera pas; Cette histoire restera équivoque. Voir mail ci-dessous

 

Vendredi 17 décembre

Enormes problèmes avec Record pour pouvoir installer mon banking (la banque à domicile) dont j'ai absolument besoin puisque mon agence va être fermée et les clients laissés en plan. Je menace, dis qu'ils se démerdent et que je vais contacter Bruylandt. Eliminer un agent c'est une chose. Laisser une clientèle walonne en plan c'est autre chose. Je menace de retirer tous mes comptes. A 15h54 j'ai gagné. Mon banking fonctionne

 

Coup de fil de Nicolas Rozier. S'excuse de ne pas être encore venu à Moircy. Je lui propose de venir à Stavelot avec Annie et moi après-demain et de passer à la maison avant d'aller à Stavelot à trois, à une voiture

 

La nuit j'enregistre un documentaire sur Bataille

 

Echanges de mails avec Annie. Voir ci-dessous

 

Dimanche 19 décembre

Il neige un peu

J'attends des nouvelles de Rozier qui devrait venir ici à 13h30. Mais Annie est incertaine car elle craint la neige. Nicolas est ici peu avant 14h00. on fait le tour mais c'est beaucoup trop court car nous devons rejoindre Annie au parking d'Amberloup à 14h45

 

Nous sommes à Stavelot à 15h45. Céline et Etienne D. sont là, complètement perdus. Jean-Pierre Ransonnet dédicace son livre fait avec Alain Delaunoy. Du monde. Toujours les mêmes amis aussi André Leto, Bernard Herbecq et sa femme, Boulanger, Jacques Charlier, Marthe Wéry, Jean-Paul Laixhay, André Romus et sa femme, Jean-Marie Mahieu, Belgeonne et sa femme(Editions Tandem) qui me demande où se trouve l'Orangerie. Je lui réponds que c'est là où son mari vient d'exposer à Bastogne. Quant à lui qui ne me dit pas bonjour, je vais le coincer un peu plus tard en m'avançant vers lui et en lui disant : "Bonjour Gabriel, tu me reconnais? Oui ! "Tu sais que je t'ai acheté une peinture?" Mais oui, mais oui !!!Tu viendras au vernissage de la Fondation le 28 mai? "Oui du moment que je le sais à l'avance" Ok j'ai compris. Il ne viendra évidemment pas. Vraiment sympas les artistes

 

Ensuite j'embrasse Martine Doutreleau sans dire un mot en la regardant droit dans les yeux

 

Et on se tire. Annie reprend sa voiture à Amberloup et file sur Arlon. Nicolas Rozier revient à Moircy et voit la Galerie de nuit. On communique très bien

 

Une dédicace de Jean-Pierre dans mon exemplaire "CV ou not CV, that is the question" Enigmatique ! Voir ci-dessous

 

Céline plus que paumée qui vient me demander "Qui c'est Belgium?" Je lui dis que c'est Belgeonne et le lui montre de loin, ce monsieur si aimable.....

 

Mardi 21 décembre

Un mail d'Annie suite à Stavelot et à la rencontre avec Nicolas Rozier

 

Je fais mes premiers virements par Internet. En principe les gens de Record descendenr chez Leonard demain. Julien Pierre s'active

 

Vendredi 24 décembre

Aucune nouvelle de Leonard

Soirée de réveillon calme et solitaire. mais vive le silence !

 

Samedi 25 décembre

Je téléphone à NL. Son fils Olivier arrive justement. Elle me le passe. Je pleure. Il me dit qu'il pense souvent à moi, puis me parle de Placebo. Je lui dis qu'on s'entend bien parce que nous sommes des rebelles. Il me dit Oui. Viendra me voir

 

Et NL qui a toujours dit que je ne prenais pas ses enfants en considération

 

Fugue de Canaille l'après-midi. Je la retrouve dans les bras d'une belle blonde en voiture rouge. Elle et son mari ont trouvé Canaille à la Grand'route et se sont mis à interroger les gens du village. On lui a dit " C'est la chienne du type qui a un MUSEE"

 

Après cet incident j'ai le moral dans les talons. Mais tellement content d'avoir retrouvé ma chienne. Je débouche une bouteille de champagne

 

Le soir je téléphone à Richard Olivier. Lui raconte Fondation, France Debray, mon nouveau statut d'internaute. C'est lui qui m'y avait poussé il y a un an

Le soir NL retéléphone. je lui dis qu'elle doit repeindre si elle veut résoudre quelques unes de ses multiples maladies

 

Dimanche 26 décembre

Solitude normale d'un homme sans amour et sans famille, en ce WE de Noël prolongé qui n'en finit pas 

 

Mardi 28 décembre

J'ai la secrétaire et  belle-fille de Leonard au téléphone. La gestapo de Record a tout repris. Pas un mot de français de cette banque flamingande. Les clients sont envoyés dans une agence de la Grand Rue complètement inefficace. Ils vont quitter Record c'est évident

 

Mercredi 29 décembre

Catastrophe en Thaïlande. Les pédophiles sont en deuil. Dans le Sud à Phuket. Un Tsunami. On parle de 120.000 morts. Voir les cartes ci-dessous

 

Jeudi 30 décembre

Coup de fil d'Aurore. Je lui dis que je l'apprécie beaucoup mais que je ne suis pas amoureux et que je ne veux pas jouer avec elle. Elle comprend et elle accepte. Elle me donne son adresse-mail mais me prévient qu'elle n'écrit pas car dans son orphelinat, comme elle était gauchère on lui a lié la main gauche chaque fois qu'elle écrivait et en plus le béguines la frappaient. Elle a refusé d'écrire de la main droite et donc elle ne sait pas écrire. Terrifiant !

 

Vendredi 31 décembre

Je suis au 120e tome de mon journal. J'ai écrit 2600 pages en 2004. J'en avais écrit 2974 en 1997 et 2674 en 2003. La Galerie est construite La Fondation est créée. Je suis informatisé. J'ai rédigé ma biographie de 1937 à 1964 dans des grands cahiers. C'est une terrible année que 2004. Il y a aussi eu la mort de Plume et l'arrivée de Canaille

 

Réveillon seul avec des gambas et Canaille. Je ne parviens pas à entrer dans la fête

 

Un mail-pétition de JP Collignon sur mon ordi. Voir ci-dessous

 

Couché à minuit

In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"
In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"

In fine le livre d'Annie Gaspard "Les maladies de l'environnement"

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:41
Bio 302 - Novembre 2004

Lundi 1er novembre

Mes 67 ans

Trois appels téléphoniques avant 10h25. J'avais pourtant annoncé que je ne voulais pas de souhaits d'anniversaire. Je débouche le champagne et j'allume le feu. Quatrième appel, je décroche, c'est NL qui fait de la couture et non de la peinture. Très étonnée que je n'ai jamais revu Mieke.....

 

Le soir j'entame "Les Poèmes à Lou" d'Apollinaire

 

Valérie semble ne pas vouloir venir à la réunion. Elle n'est pas libre ! Je lui ai répondu que je comptais sur elle de plain-pied. J'attends sa réponse

 

Mardi 2 novembre

Un reportage sur Theo Van Gogh, le rebelle d'Amsterdam, arrière petit-neveu du peintre, assassiné par un islamiste

Theo van Gogh (réalisateur)

 

Theo van Gogh
TheoVanGogh.jpg

.

  
  
  
  
  
  
  
  

Theo van Gogh, né à La Haye et mort assassiné le à Amsterdam, est un réalisateur néerlandais. Son meurtre par un islamiste a provoqué une émotion considérable aux Pays-Bas et un questionnement sur la politique d'immigration menée par les autorités.

Parcours

Theo van Gogh est né à La Haye, arrière-petit-fils de Théodore van Gogh, le frère du peintre Vincent van Gogh. Son père, Johan van Gogh, faisait partie des services secrets néerlandais.

Il abandonne l'école et débute dans le cinéma en produisant son premier film Luger (1982). Deux de ses films furent récompensés par un Gouden Kalf (l'équivalent néerlandais d'un césar ou d'un Jutra) : Blind Date (1996) et In het belang van de staat (Dans l'intérêt de l'État, 1997). Il a aussi été acteur dans De noorderlingen (Les Habitants, 1992, d'Alex van Warmerdam).

Controverses

Ses propos sur « la préoccupation juive autour d'Auschwitz » provoquent une vive indignation de la part de nombreux intellectuels juifs. Critiqué par l'historienne juive Evelien Gans, il écrit dans le magazine Folia Civitatis : « Je pense que madame Gans fait des rêves érotiques où elle se fait baiser par Josef Mengele ». En 1991, il est condamné à une amende pour son film Moviola dans lequel il parle d'« étoiles jaunes copulant dans la chambre à gaz » et l'« odeur de caramel » qu'il sent alors qu'on brûle des juifs diabétiques. En 1995, une autre plainte suit un éditorial dans lequel il reprend la formule de l'écrivain Robert Loesberg qui qualifie Jésus de « poisson pourri de Nazareth ».

Vers la fin de sa vie, ses provocations s'attaquent principalement à l'islam et aux musulmans qu'il surnomme des « baiseurs de chèvre ». En 2004, il réalise, en collaboration avec Ayaan Hirsi Ali, sur la base d'un scénario de celle-ci, Submission, un court métrage dénonçant la soumission des femmes dans l'islam. Ce film leur a valu de nombreuses menaces de mort pour avoir montré une femme nue et sur laquelle des phrases du Coran étaient imprimées.

Assassinat de Van Gogh

Article détaillé : Assassinat de Theo van Gogh.
 
La statue De Schreeuw.

Le , Mohammed Bouyeri, un Néerlandais musulman d'origine marocaine, blesse Van Gogh avec une arme à feu dans un lieu public, puis l'achève en tirant de nouveau. Huit balles auront atteint le réalisateur. Le jeune homme l'égorge, le décapitant presque. Puis, il lui plante deux couteaux dans la poitrine dont l'un porte sur la garde une lettre adressée à Ayaan Hirsi Ali.

Theo van Gogh avait réalisé deux mois plus tôt un court-métrage intitulé Submission avec Ayaan Hirsi Ali. Cette première partie montrait des femmes passant d'une soumission totale à Dieu à un dialogue avec lui sur un ton de défi. Elles regardaient franchement Allah et lui avouaient que si la soumission à sa loi était source de tant de malheurs, s'il n'intervenait pas, elles cesseraient de se soumettre.

En souvenir de Theo van Gogh, une statue appelée De Schreeuw (le Cri), œuvre de Jeroen Henneman, a été dévoilée le . Elle est placée dans les jardins du Oosterpark, dans le quartier Watergraafsmeer d'Amsterdam.

En 2006, Ian Buruma écrit un livre On a tué Theo Van Gogh : Enquête sur la fin de l'Europe des Lumières, dans lequel il s'interroge sur les raisons des tensions politico-religieuses aboutissant au crime du 2 novembre 2004.

 

Mercredi 3 novembre

BUSH est élu président des USA. Les américains sont des cons et cela va se savoir. 58 millions de voix contre 54 millions à Kerry

 

Mon frère Etienne ici et m'apportant des photos de famille que je scanne pour ma biographie. Ma grand-mère maternelle, ma marraine, est morte à 73 ans en 1955. Elle est donc née en 1882 soit 2 ans avant mon grand-père Jules Duesberg. Ils avaient donc 18 et 20 ans en 1900. Mon grand-père mesurait 1m 93 et était un anatomiste célèbre, professeur et Recteur de l'Université, ami du Roi Leopold et Ministre de l'Instruction publique.

Mon oncle Jacques aurait été précepteur des enfants du Roi Léopold, Baudhuin et Albert, en 1940. Il serait parti avec eux en Allemagne. Il aurait giflé Baudhuin, ce qui expliquerait sa tête à claques.

 

En remuant la boite de mon frère remplie de photos, nous dégageons un médaillon en or ouvrable. J'ouvre. A l'intérieur une montre avec un cadran vide. Cela semble être anglais. Il est écrit Watch. Etienne n'avait pas vu cet objet. Mystère total

 

Yasser Arafat est en train de mourir à l'Hopital américain à Paris

 

J'ai imprimé 115 pages de ma biographie, plus les illustrations

 

Jeudi 4 novembre

Jean-Paul Laixhay expose à Liège, rue des Clarisses dès le 18 novembre

 

Un article sur Armel Job et Alain Bertrand, écrivains de la province de Luxembourg

Voir ci-dessous

 

Samedi 6 novembre

Je laisse un message à Valérie en lui disant qu'en effet je me demande si elle doit venir à une réunion d'une Fondation qui ne l'intéresse en rien, comme tout ce que fait et est son père

Coup de fil enfin de France Debray. En entendant son discours, je la vire allez disons que j'accepte sa démission avec enthousiasme, ce qui provoquera le soulagement et le contentement de tout le monde car elle avait été très mal perçue lors de la signature de l'acte. Je n'aurai plus jamais de contact avec elle. Au diable les impuissants problématiques et non fiables

 

Lundi 8 novembre

Une lettre de Valérie. Consternante. Non elle ne viendra pas. N'est pas forcée de s'intéresser à la peinture et cela ne l'intéresse pas comme s'il s'agissait de cela. Donc totalement à côté de la plaque. Je laisse tomber, c'est trop minable

 

Marianne me téléphone. Elle ne viendra pas, elle est à Milan. Et voilà !!!

 

Mercredi 10 novembre

Il neige

Coup de fil d'Aurore qui revient des Canaries. "Il y a toujours une place pour toi dans mon coeur" me dit-elle. On se reverra le 25 novembre

 

Coup de fil de Dalemans. Il ne viendra pas à la réunion, il est à Paris, mais il passera ici le mardi suivant. il pense à un triangle Moircy-Jamoigne Caclb-Centre Culturel de Bastogne

 

C'est la 4e défection. Tout va bien

 

Jeudi 11 novembre

Arafat est mort

 

Le Goncourt à un certain Louis Gaudé pour "Le Soleil des Scorta". Voir ci-dessous

 

Je travaille sans arrêt à l'Ordinateur. Je sauvegarde tous mes documents sur CDRoms

 

Une vague d'incendies criminels à Bastogne. Voir article

 

Samedi 13 novembre

Première réunion de travail de la Fondation. On devrait être six, sans vice-présidente et sans secrétaire

 

Jean-Pierre Ransonnet un peu plus tôt. Je lui raconte NL pour la 1ère fois

 

Je préside. Démission de France Debray enregistrée à la satisfaction générale. Je ne sais comment j'explique l'absence de Valérie. On est bien six. Il faut créer un prospectus de la Fondation et un Logo. Inauguration fin mai 2005

 

Je vais prendre un abonnement ADSL pour être connecté à Internet. 30 euros par mois. Annie m'offre un livre sur Brassens pour mon anniversaire

 

Réunion positive. Voir rapport ci-dessous

 

Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004

Mardi 16 novembre

Anne-Marie Klenes prépare l'anniversaire d'Alain Schmitz pour le 11 décembre. Elle projette de lui offrir une ânesse.(Cela en fera deux) Voir lettre ci-dessous

 

Vers 16h15, Michel Dalemans, ici. Pour voir la Galerie d'abord. Je le mets au courant de la réunion. Dialogue très franc. Il souhaite que je vienne chez lui à Bastogne en décembre. On boit le champagne dans l'atelier

 

Mercredi 17 novembre

Je téléphone à Télé 2 pour avoir un accès à Internet. J'ai un modem intégré et un fil de raccord avec le téléphone dans mon carton (je l'ignorais). Mais ça ne fonctionne pas. On me passe alors un certain Jérôme Peres, un français, qui acomplit toutes sortes de manipulations. A midi je suis connecté car il m'envoie un e-mail et j'introduis mon adresse mail. Il m'envoie un mail mais je ne le reçois pas. Par téléphone je demande à Annie G. de m'envoyer un mail en lui donnant mon adresse. Mais rien ne vient

 

J'ai décidé d'aller au vernissage de Jean-Paul Laixhay à Liège et lui ai dit que je ne viendrai pas pour lui faire la surprise. JP Collignon est au courant, sous le sceau du secret. Je téléphone à Anne-marie pour qu'elle vienne; J'ai aussi contacté Lieve Givron pour qu'elle vienne également. Après tout Jean-paul est l'architecte de la Fondation

 

Un article sur Jacques Herbet que j'ai connu lorsque je m'occupais du Centre Dramatique ardennais fin des années 1970. Il était le collaborateur engagé par Michel De Paepe, mais dont il se méfiait, à juste titre. Il était communiste à l'époque

 

Jeudi 18 novembre

Lieve me téléphone qu'elle viendra au vernissage de Jean-Paul. J'irai la chercher à la Gare des Guillemins

 

A 10h45, j'ai Jérôme. Je n'ai pas reçu son mail. Il cherche. En effet quelque chose cloche, ma boite mail ne fonctionne pas. Il me retéléphonera demain puisque je pars à Liège ce midi

 

Je relis la lettre de Valérie qui est vraiment lamentable à tous les niveaux

 

Je pars à Liège dans le brouillard et suis à 14h45 devant la gare, trop tôt. Suis alors accosté par une femme qui me demande 3 euros en me disant"je suis gênée". Je lui en donne 5 et on va boire un verre devant la gare. Elle est de Porquerolles. Son mari est un ardoisier liegeois et elle a un fils de 3 ans; Elle a été virée de son apart. Je lui demande si elle se drogue? Oui même les drogues dures. Elle s'appelle Mireille METERO. Jolie mais abîmée. Elle boite. Je refuse de lui donner de l'argent pour sa métadone. On se quitte

 

Et voici Lieve qui sort de la gare. Elle va rentrer dans ma voiture mais est accostée par Mireille qui lui dit qu'elle me connait depuis 15 minutes et Lieve comprend depuis 15 ans. Elle va dans son porte-feuille, comme moi. Ensuite direction Ste Marguerite chez Jean-Pierre Collignon. Il est là avec son fils Antoine, dans son apart deux-pièces et le contact avec Lieve est très bon. On démarre à 17h30 mais avant il contacte son ex Thérèse Guissart (qui sort avec Lambert Rocour, le sculpteur) pour lui dire de nous rejoindre. Je ne l'ai plus vue depuis 20 ans

 

Jean-Pierre me parle de Brigitte Closset chez qui il s'est retrouvé avec les Vandeloise l'autre jour. Fille très chouette qui est avec un noir berbère qu'elle va retrouver en Afrique. Je lui dis que je la connais, qu'elle est venue à Moircy avec Laurent Jacob

 

A la galerie à 18h00. Jean-Paul totalement surpris. A vu Jean-Pierre Collignon une fois seulement. Mais arrivent ensuite, Thérèse, Lieve et Anne-Marie. C'est une très belle expo mais il vend trop cher.et l'éclairage-neon est défectueux. Thérèse et moi sommes contents de nous revoir. Elle me présente Lambert Rocour que j'ai croisé en 1991 chez José Strée. Je croise aussi Jacques Izoard.

 

Je reconduis Lieve enchantée au train de 20h00 et suis à Moircy à 21h00

 

Vendredi 19 novembre

Toute le journée au téléphone avec Jérôme pour essayer d'en sortir. Je ne parviens pas à lui envoyer un mail à l'adresse qu'il m'indique. J'essaie aussi d'envoyer un mail à Collignon. Enfin Jérôme reçoit mon mail vers 17h30. J'ai du mal à comprendre qu'il ait fallu 3 jours à ces spécialistes pour me connecter à Internet. ???

 

J'ai Annie le soir. Elle m'envoie un mail et je le reçois ainsi que celui de Collignon. OUF!. Voir ci-dessous

 

Et pendant ce temps Ingrid Betancourt

 

et un article sur Annie G. et son organisation Stop-Poison-Santé. Voir ci-dessous

 

Dimanche 21 novembre

Coup de fil de Jean-Paul qui me remercie. Il n'a rien vendu chez UHODA et il s'inquiète. Je lui donne mon adresse-mail

 

Michèle CEDRIC s'en va "Dites-moi". C'est dommage !

 

Un nouveau mail d'Annie. Elle m'appelle "Mon Cerf Volant". C'était le nom du resto de Michèle Laveaux dans lequel j'avais exposé en 1980. Mais je ne connaissais pas Annie

 

Mardi 23 novembre

Le  Shi-Tsu, ancêtre de Canaille est le CHIEN-LION. Le griffon belge vient d'un croisement qui fut opéré jadis entre un Shi-Tsu et un Griffon Corthals

En matière de Chie-dessus elle est en effet très marquée

 

Ma boite mail est à nouveau en panne

 

Un article sur mes amis Marc et Joelle Champion dans leur boucherie célébrissime de Saint-Hubert

 

Mercredi 24 novembre

A 8h00 je téléphone à Télé 2 à un certain Detaille. Vingt minutes d'essais sans succès. Je lui demande d'en discuter avec Jérôme et que celui-ci me retéléphone

 

Il a gelé et il ya du soleil. J'attends Aurore.? A 10h30 elle me téléphone. Elle est sur la 4 bandes de St Hubert avec son chauffeur et ils sont perdus. Je leur explique la route via Vesqueville. Dix minutes après elle est ici. Mika son chauffeur viendra la rechercher à 21h00

 

Aurore connait le grand amour. Elle m'aime, un point c'est toute et ça me fout les jetons. Ses filles voudraient qu'elle change de métier et reprenne le fonds de commerce d'un resto à Gedinne. J'aime beaucoup cette femme mais n'en suis pas amoureux. Ce n'est pas la première fois (Dominique arrivée après Danielle en 1991, en France). Peut-être c'est moi qui n'y crois plus à l'amour. Elle n'y est pour rien

 

Fugue de Canaille

 

Jeudi 25 novembre

Je grave mon premier CD audio. Cheval-Mouvement de Kat Onoma

 

Samedi 27 novembre

Le Sida. De plus en plus de femmes atteintes. Huit mille morts par jour dans le monde

 

Philppe de Broca est mort d'un cancer. Voir ci-dessous

 

Coup de fil de Thierry Dion en fin d'aprem. Je lui donne mon mail. Enfin me dit-il mais il ne s'en servira quasi jamais par la suite. Mes totems sont toujours en place. Il est toujours avec son amie. Je le trouve bizarre, refroidissant ???

 

Je relis une phrase de la lettre de ma fille "Tu me dis que cela te fait du mal que je ne m'intéresse pas suffisamment à ce que tu fais mais il faudra que tu comprennes que l'on ne demande pas à quelqu'un qu'il s'intéresse ou qu'il ne s'intéresse pas à quelque chose ou à quelqu'un" et elle ajoute...Cela se fait naturellement ou cela ne se fait pas"

 

Sympa non ? Ni la chose, la peinture de son père, ni le quelqu'un, à savoir son père en tant qu'être humain, ne l'intéressent

 

Et justement visite de Stephane. On parle de Renaud. Oui il fume et il doit le voir à ce sujet (Stephane ne fume pas et moi non plus, par contre Valérie..). Pris de doute je lui dis qu'il ne fume pas que du tabac et que j'en ai parlé avec lui et lui ai même enregistré la K7 d'une émission à ce sujet. Et Stephane me dit "Ah bon il fume de la drogue??? Valérie ne m'a rien dit. Mais comment lui dis-je, lors du dernier coup de fil que j'ai eu avec elle, elle m'a dit te voir le lendemain à cause de ce problème du hash, découvert dans une grosse boite sous le matelas de Renaud..???.

OK il va voir Renaud ce soir

 

En attendant il m'installe mon anti-virus et remet de l'ordre dans mes logiciels

 

Je suis ahuri tout comme Stephane. Valérie qui m'avait annoncé sa réunion de "parents"avec Stephane à propos des problèmes de Renaud, a oublié de dire qu'il se droguait. Et à moi elle le dit. De plus la direction est au courant et Stephane va recevoir une lettre disant que Renaud fume du Canabis. Il serait même un tantinet dealer, ce qu'expliquerait la grande quantité trouvée sous son matelas

Ceci me confirme le manque total de mâturité de ma fille, qui a tout de même 41 ans

 

Lundi 29 novembre

Annie qui a en fait accepté de reprendre la fonction de secrétaire de France Debray qui ne l'a jamais assumée et a démissionné avant même d'avoir participé à quoi que ce soit, une femme de parole comme on peut voir, vient ici. Nous travaillons sur le problème du Logo de la Fondation. Nous établissons aussi à l'ordi un rapport de la dernière réunion. Une page et demie. Voir ci-dessous.

Je lui lis des passages de ma biographie. Puis on essaie d'envoyer des documents qu'elle m'a demandé de scanner , vers son ordi à Arlon. Le premier docu passe mais pas les autres. Je suis à nouveau bloqué dans ma boite d'envoi. Echec mais je vais m'acharner jusqu' à 1h45, après son départ et je parviens à lui envoyer tous les docus qu'elle apercevra le lendemain "Cri cri, mon beau Cerf! Performance voilà. J'ai tout dans ma machine. Tu t'es donc acharné. Bisou. Machu

 

Mardi 30 novembre

Un émission sur Gombrowicz

Un article sur Vaya con Dios et Dani Klein voir ci-dessous

Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Bio 302 - Novembre 2004
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:37
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée

 

Vendredi 1er octobre

Le hérisson est mort

14 litres 600 de soupe aux orties

Je suis hélé par mon jeune voisin, celui qui a construit un petit chalet. Originaire de Nassogne. ll est déjà venu visiter le jardin et je lui montre l'intérieur. Très réservé. Se met au piano. A fait un voyage en Russie pendant un an après ses humanités. Il me débloque mon imprimante via le Panneau de Configuration qu'il me fait découvrir

 

Il s'appelle Fredéric DIEZ et il a 25 ans. Bientôt il disparaîtra après avoir vendu son chalet et le grand hangar à mon ami Gauthier Pierson. Je me souviens qu'il voulait faire l'horticulture

 

Le soir, je vais à Bastogne, à l'Orangerie, au vernissage de Nicolas Rozier qui habite Daverdisse. Il a quitté Reims pour s'installer avec une fille de Daverdisse. J'achète le livre sur Guillevic (poète breton) qu'il a illustré. Il a 33 ans; Je lui dis que je ressens  quelque chose d'Ernest-Pignon-Ernest dans ses dessins. Il me dit qu'il l'a justement rencontré récemment

 

Je parle aussi longuement avec le photographe Jean-Pierre Ruelle. Il connait très bien Eric Neuberg

 

Dalemans me dit qu'il est temps d'organiser une réunion de la Fondation. N'étant pas connecté sur Internet, j'ignore comment je puis convoquer 9 personnes

 

Dimanche 3 octobre

Je retrouve Annie G. au parking d'Amberloup à 10h30. Nous allons à Pecrot chez José Bedeur pour fêter ses 70 ans. Annie ne le connait pas. On sort à Corroy-le-Grand, puis direction Florival-Pecrot. On arrive à 12h05 et nous sommes les premiers. Accueillis par José, Mirela et Delphine. Le frère roumain de Mirela est très sympa Les gens arrivent vers 13h30. Quelques beaux concerts. Journée magnifique; Mirela chante, ce que j'ignorais. José me vend un de ses Cds avec Antoine Cirri. Nous sommes de retour à Moircy à 20h30

 

Mercredi 6 octobre

Canaille et moi sommes attaqués par les tiques. J'achète un nouveau collier pour Canaille. Rien pour moi...

 

Frédéric Diez vient une nouvelle fois me dépanner pour l'ordi. On grave même un CDrom. Heureusement que je l'ai

 

Dalemans devait me téléphoner lundi et ...rien

 

Un article sur Catherine Allégret parlant de son beau-père Yves Montand

 

Mon ami le substitut du Procureur du Roi, Raymond Buren à Neufchâteau avec lequel dans les années quatre-vingt j'ai passé de bons moments. Il a préfacé une réédition du livre de Maurice des Ombiaux

 

Jeudi 7 octobre

Je me fais vacciner contre le tétanos, valable pour 10 ans

 

Vendredi 8 octobre

Reçois un pli de José Bedeur avec 2 photos prises avec Annie à Pécrot avec en pièce jointe, un CD pour Annie. Celui du pianiste Brad Meldan

 

L'électricien Zune ici à 8 heures. Les spots me paraissent énormes. Ils installent les galeries électriques. Tout est terminé à 14h00. C'est la fin de cette redoutable aventure qui avait commencé le 30 avril.

Esthétiquement c'est valable. Il y a des spots de 300 watts qui alternent avec des 75 watts, plus trois neons. Pour bien juger il faut que j'attende l'obscurité, mais ce soir j'ai un vernissage Neuberg à Arlon à Ara Lunae et je passe chercher Annie, rue Porte Neuve à Arlon à 18h30.

L'expo d'Eric est magnifique et écrasante pour les autres. Vernissage désert et sans ambiance. Eric est rond. Dans la rue on essaie de le consoler. Isabelle l'attend au resto. On va l'y conduire. Spectacle pénible. On se tire avec Annie et on va manger au Greco

 

Ma cousine Béatrice ma annoncé par lettre que ma tante Madeleine Fisher, soeur de ma mère, vient de mourir à 96 ans. Son frère Jacques Duesberg était mort à 95 ans et son autre frère Jean-Pierre, il y a peu

 

Samedi 9 octobre

JPR au téléphone me raconte le vernissage de Marthe Wéry hier, à Stavelot

 

Jean-Paul Laixhay à Moircy à 18h30. Comme moi il est étonné par la lourdeur de la structure. Il téléphone à Zune. Non ils ne reprendront pas le matériel. JP fait un réglage des spots et on arrive tout de même à quelque chose de convenable

 

Une discussion avec Jean-Paul. J'affirme que la peinture n'a pas besoin de mots, ni de titres, ni d'ajouts poétiques écrits. Le silence est une des spécificités de la peinture et c'est pour cela que si peu de gens s'y intéressent. Jean-Paul n'est pas d'accord avec moi

 

Dimanche 10 octobre

J'accroche les peintures dans la Galerie, soit 19 peintures. Voir les photos ci-dessous

 

Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée

Voici les photos de la Galerie, complètement terminée. Elle a de la gueule ! Même la nuit !

Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée

Lundi 11 octobre

Un reportage sur une certaine Evelyne Axelle, artiste pop belge "Le frisson de la vie, née à Namur en 1935, tuée dans un accident de voiture en 1972, épouse de Jean Antoine. Un fils, Philippe Antoine. Réalise son chef d'oeuvre  en 1968 "Le joli mois de mai". Amie de Pierre Restany. A écrit avec Dominique Rolin "Le Crocodile en peluche" réalisé par J. Antoine pour la télé belge.. A voyagé au Guatemala en 1972 avant sa mort. Son intérêt pour Tarzan. Tombe blanche au cimetière de Ronquières

Evelyne Axell
 
Evelyne Axell
Evelyne AXELL, 1972.tif

 

Evelyne Axell, née Evelyne Devaux le à Namur et morte le d'un accident de voiture à Zwijnaarde, est une peintre belge, et l'une des principales figures du Pop Art en Belgique.

Biographie

Formée à la céramique à l'École des Beaux-Arts de Namur (1953), puis au Conservatoire d'Art Dramatique de Bruxelles, elle entame une carrière de comédienne de 1955 à 1962 ; elle vit à Paris et joue dans de nombreuses dramatiques pour la télévision. Elle épouse en 1956 le réalisateur belge Jean Antoine. En 1963, elle s'installe à Bruxelles où elle se consacre à la peinture. Elle meurt dans un accident de voiture en 1972

Filmographie

Elle joue un rôle dans deux longs métrages.

  • 1961 : Il y a un train toutes les heures, réalisateur André Cavens
  • 1963 : Le Crocodile en peluche, réalisateur Jean Antoine.

Œuvres

  • 1970 :
    • Joli mois de mai, au Musée provincial d'art moderne, à Ostende.
    • Le peintre (autoportrait), collection Plasticarium, à Bruxelles.

Références

Bibliographie
  • Un frisson de la vie. Evelyne Axell et les années '60 - Het ruisen van het leven. Evelyne Axell en de jaren '60, catalogue d'exposition, Musée d'Ixelles, 1997 et Provinciaal Museum voor Moderne Kunst d'Ostende, 1999.

 

 

Et Lieve n'est toujours pas venue chercher son Ransonnet, depuis le 2 septembre

 

A la Fondation j'ai une vice-présidente, ma fille, une secrétaire, et un trésorier. Aucun d'entre eux n'est jamais venu voir les travaux de la galerie, ni non plus la galerie terminée. Ca me dégoûte

 

Je vois ma gueule après toutes ces épreuves. Toujours pas vraiment dégonflée, quasi inmontrable, avec des bosses sur le visage, des poches sous les yeux (en 40-45 j'avais dejà des Boches sous les yeux), des yeux rouges. Le Quasimodo de Moircy. En plus, une énorme croûte sur le crâne

 

Canaille a bouffé un tube d'huile rouge. Je dois la nettoyer au White Spirit

 

J'apprends par Annick Blavier que Derrida est mort samedi dernier !!! Elle me dit : " Mais il avait tout de même 74 ans". Je lui réponds "j'espère que j'irai bien plus loin (j'en ai 78 en réécrivant ceci), sinon cela veut dire qu'il me reste 7 ans à vivre. "Oh excuse-moi" dit-elle en réalisant sa gaffe

 

Elle m'a envoyé, une rélisation d'elle et de Caroline Lamarche, Place Flagey, à Bruxelles, en plein bordel de chantiers bruxellois. Voir ci-dessous

Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée

Mercredi 13 octobre

Valérie au téléphone. Je lui dis mon dégoût de la Fondation. Car elle non plus n'est jamais venue voir les travaux . Réponse "On viendra mais le WE prochain, on va à Torgny". C'est drôle ils vont tous partout sauf ici. Et ils se sont tous engagés en venant signer en tant qu'administrateurs, chez le Notaire Champion. Et puis il y a Haiko qui va venir. Comment ce n'est pas encore terminé avec ce cave.?? Et en plus c'est moi qui l'a payé ce Haiko, rubis sur l'ongle et j'en ai quoi en retour????

 

Tout de même un administrateur Willy Dory, ici à 15h00. Ca se passe très bien. Il n'en revient pas de la Galerie. On parle d'Eric et de son expo à Arlon. Pour lui, il n' a rien à faire là-bas et devrait arrêter d'exposer à deux....Et Ara Lunae ça se loue,  750 euros pour 3 semaines. Tiens où il va les chercher Eric, lui qui n'a jamais d'argent???

 

Après son départ, excédé je téléphone à NL. J'ai une superbe galerie mais cela n'intéresse personne, j'ai vu ta fille à Chassepierre. Ah, sa fille n'a rien dit. Elle était persuadée que j'étais avec une femme"'du moins c'est ce qu'elle dit. Je lui dis "Faux, je n'ai plus confiance"

 

Dimanche 17 octobre

"Il faut écrire ses mémoires avant de ne plus en avoir "(Tristan Bernard)

 

Lundi 18 octobre

Anniversaire de Canaille, Elle a un an. Promenade avec elle dans les bois. Voyez comme je suis entouré, tout seul dans ma nouvelle galerie. Douze ans plus tard, cette galerie est devenue principalement une bibliothèque superbe avec encore quelques peintures et quasi aucun visiteur parce que je n'aime plus les visiteurs, mises à part de très rares exceptions

 

Un livre sur le peintre Charles Delaite que j'ai un peu connu en 1976, nous exposions ensemble aux fêtes de Wallonie à Libramont. Type humain et sympa. Voir ci-dessous

 

Je reçois la douloureuse de l'électricien Zune qui dépasse toutes mes espérances. 4311 euros. Car la Fondation c'est Bibi qui paie tout évidemment. Les autres profitent. Et moi éternel naïf !!!

 

Nouvelle fugue de Canaille ce qui accroît encore ma solitude. Je sors sur le seuil et pourquoi au lieu de crier Canaille, je crie Nuche, la femme d'Eluard et je me dis que j'ai peut-être une tête d'Eluard, de bourgeois intello. Mais qui connait Eluard dans tous mes entourages???

 

Encore NL au téléphone et je lui dis "Tout le monde a le droit de s'en aller, même en amour mais dans ce cas, on paie ses dettes". Cet argent je te l'ai prêté pour faire un couple avec toi. Tu l'as pris et tu t'es tirée. Ta situation financière s'est nettement améliorée, donc tu rembourses. C'est de la plus élémentaire des morales

Douze ans plus tard, j'attends toujours

 

Jeudi 21 octobre

Un article sur Daniel Seret avec lequel je n'ai plus aucun contact. Seret c'est un peintre-ouvrier. Et pourquoi pas ?. Mais il a beaucoup trop de langage autour de la peinture. C'est un peintre socio-cul. Voir ci-dessous

 

Le livre sur Jean Morette est paru avec une préface de Julos Beaucarne

 

Je travaille comme un dingue sur l'Ordi et je ne sais toujours pas ce qu'est Internet

 

Nouvelle fugue de Canaille

 

Vendredi 22 octobre

Je pars à 8h00 dans le brouillard pour piquer de Balsamines à Chassepierre dans la Semois, près des piliers de l'ancien pont, et je soutire 5 balsamines de petite taille. Rentré à Moircy à 9h30. Et je repique les balsamines dans mes 3 étangs. Eric me téléphone pour me dire que son expo va passer à la télé. J'ouvre mon poste mais le reportage est nul. On ne voit quasi rien des peintures d'Eric

 

Grande promenade avec Canaille

 

Je filme les 5 balsamines. La BALSAMINE ou IMPATIENTE, Glanducifera aux tiges atteignant 3 mètres, grande fleurs rouges, pourpres ou roses, originaire de l'Himalaya et naturalisée dans les sous-bois humides et au bord des cours d'eau

 

Personne ne vient voir la galerie, même pas Anne-Marie Klenes. Et c'est toujours le silence total du côté de France Debray

 

Samedi 23 octobre

 

Je retape ma biographie sur l'ordi mais problème de cadrage. Je téléphone à Annie G.et laisse un message. Je trouve la solution tout seul

 

Si personne ne passe je laisse tomber la Fondation. Je contacte Anne-Marie et elle me propose de passer ici avec Alain Schmitz à 20h15. Ils seront ici à 20h00. Emerveillés par la Galerie. Anne-Marie me dit de provoquer une réunion dans 3 semaines. On verra bien qui sera là. On parle aussi de cette lamentable exposition payante d'Ara Lunae avec des artistes qui paient le loyer de la Galerie

 

Dimanche 24 octobre

Je tape et imprime mes 9 convocations. Un mot annexe pour France Debray "Vu ton silence total, je fais ton travail à ta place et il a bien fallu que je me débrouille sans tes conseils. Tu es la seule à ne pas être venue ici depuis la création de notre Fondation le 27 mais (la seule avec l'avocat Dalemans). Alors est-ce que cette Fondation t'intéresse ou non???"

 

Voir convocation ci-dessous que je poste illico. Ce sera le samedi 13 novembre

 

Valérie au téléphone, bourrée de problèmes (avec Renaud notamment) et se défilant pour la réunion. J'exige qu'elle vienne. Elle est vice-présidente et la plus concernée par cette fondation. Grosse crise. Se plaint de ce que ses parents ne gardent pas ses enfants. Je l'arrête "Tu t'es créée la vie que tu voulais malgré mes réticences, c'est à toi à assumer et pas aux autres". Prends cette Fondation à coeur et si cela marche, tu pourras peut-être arrêter ton boulot à Valbois. Et dis-toi bien que si je disparais, tu auras de toutes façons, tout sur le dos, si tu ne t'appuies pas sur le conseil d'administration

 

J'en ai ras-le-bol et me souviens que Valérie m'avait proposé des cours d'informatique 3 fois par semaine et qu'il n'y rien eu du tout. Du vent !

 

Mardi 26 octobre

Je téléphone à Annie G. pour lui proposer de venir au Triangle bleu à Stavelot . OK pour jeudi avec moi, voir l'exposition de Marthe Wéry

 

Je continue à,travailler sur mon PC inlassablement

 

Mercredi 27octobre

Personne n'a encore décommandé la réunion du 13 novembre. Actuellement seulement deux administrateurs ont vu la Galerie

 

Jeudi 28 octobre

Avec Annie à Stavelot voir Marthe Wéry. Je ne suis pas emballé. On parle longuement avec Marie-Claire

Remontée superbe par Francorchamps, via" la Pierre levée". Fabuleux coucher de soleil. Voir photo ci-dessous et on redescend par la cascade de Coo. Il fait presque noir. Nous descendons les escaliers au bord des chutes. Je reconduis Annie à Bastogne auprès de son amie Colette Nicolay

 

Vendredi  29 octobre

Je reçois une belle carte de Véronique Arnould. Voir ci-dessous

 

Dans ma bio j'en suis à mon retour de Suisse (ST Moritz) en juin 1953, où je viens de passer ma 4e Latine

 

Curieusement je pense déjà à installer une bibliothèque basse dans la galerie, projet qui ne sera réalisé qu'en 2012 et en 2015 (deux bibliothèques)

 

Un article sur le fils de  Guy Goffette, un certain Vivian qui fait du cinema et s'occupe du Festival du Film européen à Virton

 

Une image me revient. Aux Portes ouvertes de l'an dernier, Valérie est venue péniblement le dernier jour. J'ai voulu la présenter à mes amies et amis alors qu'elle avait engagé une longue conversation avec son amie Anne Bourdon (qu'elle peut voir quand elle veut). Et Valérie m'a répondu "Mais je suis occupée" Je n'ai pu la présenter à personne

 

Dimanche 31 octobre

Leonard Cohen a fêté ses 70 ans. Il a donc 3 ans de plus que moi (1934). Voir ci-dessous

 

Changement horaire. En octobre on recule sa montre (on la règle une heure plus tôt) et en Avril, on Avance sa montre, on la met une heure plus tard

 

Valérie qui m'a dit que la Fondation ne marcherait jamais, je comprends maintenant: ". Comment un père nul avec une oeuvre picturale nulle, un territoire nul, une maison nulle, pourrait-il susciter un quelconque intérêt pour sa vie, ses choix, ses amours. Un père auquel elle n'a jamais rien compris, tant elle est bornée. Qu'elle reste dans son petit univers débile. J'aurais fait tout ce que j'ai pu

 

Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Bio 301 - Octobre 2004. La Galerie est terminée
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:32
Un totem de Vancau chez Jean-Paul Laixhay, à Hermalle-sous-Argenteau (Visé)

Un totem de Vancau chez Jean-Paul Laixhay, à Hermalle-sous-Argenteau (Visé)

Mercredi 1er septembre

Je vais acheter de l'huile pour parquet, de la 3V3, 5 litres, rentre et commence à huiler le plancher de la galerie en démarrant du pignon Est. Je pompe les 5 litres et ce n'est pas terminé. Je barricade la galerie pour Canaille

C'est l'été dehors

Je continue à scanner et classer des documents comme je peux avec de mutiples problèmes en cours de route; Quelqu'un me montrerait pendant une heure...N'ai- je pas un conseil d'admonistration Ils habitent tous loin, sont hyper-occupés ou n'y connaissent rien. Qu'est-ce que ma fille, qui pratique l'informatique dans son boulot, attend pour m'aider????

 

Jeudi 2 septembre

Je pars à 9h00 pour Cortil chez Jean-Pierre Ransonnet. Les ardoisiers sont chez lui et lui est allé chercher Lieve à la Gare. Les voici. Tour de la maison et du jardin et surtout de l'Atelier. On rit beaucoup pendant le repas et on se fait 3 bouteilles de pinard. Jean-Pierre veut me vendre une toile et il me fait un prix mais je n'ai plus aucune place pour la mettre, même dans ma nouvelle galerie. Elle est trop grande. Lieve achète une grande peinture que je ramènerai chez moi car Lieve est en train et en metro

 

Lieve et moi partons pour la galerie Monos où se tient une expo BOGART et y arrivons à 17h00. Constant et Volkenaer nous accueillent très gentiment. Je monte mon Bogart. Oui c'est un vrai et cette technique est une AQUAGRAVURE en 30 exemplaires. Pour eux elle vaut environ 400 euros ! On visionne un film sur Bogaert, un film d'André Romus de la RTB. Il passera demain sur Antenne. Le Bogart le plus cher se vend 90.000 euros dont 7500 pour les galeristes. Mais il ya aussi les agents qui doivent se sucrer

 

En regardant le film je réalise que Bogart va mal. C'est un hollandais naturalisé belge. Il marche avec une canne et est fou de Mondrian. Sa femme semble frappée, une rousse à  cheveux longs, grosse, probablement alcoolo. Bogart est interrogé par une gamine d'une dizaine d'années qui semble n'en avoir rien à foutre. Bref le film est raté et après 20 minutes on en a marre. On quitte, mals à l'aise. Ils m'ont proposé de participer à une expo de nichoirs transformés par des artistes et ils me fourrent un nichoir dans la main. Je leur dit que cela ne m'inspire pas et que je n'expose plus depuis 1995. On dirait qu'ils veulent me séduire. Après tout, je suis peintre et Constant m'a acheté une oeuvre, je dirige une Fondation et on me connait comme acheteur

 

On revoit aussi l'Atelier Nicolas Volkenaar

 

Ils ont de très beaux Pincemin mais c'est 3000 euros pièce. Trop cher

 

Jean-Paul Laixhay a eu jadis son atelier dans ce lieu. C'était une fabrique de montres appartenant à Monsieur Braive qui était le propriétaire de JP Ransonnet quand ils habitaient rue des Anglais à Liège

 

Je conduis Lieve à la Gare et suis rentré à 20h00

 

Un article sur Jean Morette que j'ai rencontér à Bastogne au Centre Culturel

 

Vendredi 3 septembre

En fin de journée chez Valérie. Comme j'ai acheté des CD Roms vierges, je demande à Jipé de me montrer comment on grave un CD. Il essaie de m'expliquer mais il n'y arrive pas. Valérie ne sait pas non plus

 

Samedi 4 septembre

Je téléphone à France Debray pour qu'elle vienne m'aider à l'Ordi. Impossible. Ne me demande même pas si j'ai acheté une souris. Une avalanche d'anecdotes que je coupe en disant "alors tu viens ou pas??? Je te rappelle que tu es secrétaire de la Fondation et que tu n'es même pas encore venue voir la Galerie de la dite fondation alors que tu habites à 20 minutes de chez moi. Là elle bat en retraite et dit qu'elle viendra la semaine prochaine

 

En fait le seul administrateur qui se préoccupe de cette fondation c'est Jean-Pierre Ransonnet, le seul à se poser des questions. La Galerie, c'est lui qui m'a amené Jean-Paul et a eu cette idée. Annie a tout de même été un soutien moral, il faut le signaler, mais les autres....le néant

 

Et il serait question que je lègue la moitié de mes biens à une Fondation comportant des administrateurs aussi peu concernés. Personne ne m'a soutenu pendant les travaux, personne ne m'aide à apprendre l'informatique, alors que je suis complètement isolé et dois au surplus assurer entièrement mon intendance et que je n'ai personne pour partager mes soucis quotidiens. Je suis septique avant même d'avoir commencé. Pour ces raisons je n'irai pas à Jamoigne aujourd'hui, et ne suis pas allé non plus à Bastogne

 

Je termine par une soirée à l'Auberge du Prévost avec Valérie qui ne va pas bien du tout. Et je ne vois pas d'issue à son problème. En plus, pas moyen d'avoir un dialogue avec Jipé, il refuse de parler avec moi

 

Un article sur la plasticienne Chantal Dubois, que j'ai croisée jadis

 

 

Lundi 6 septembre

 

Des expos d'Anne-Marie Klenes et de Matrhe Wéry à Tournai. Voir ci-dessous

 

Jean-Paul me téléphone. Rendez-vous lundi prochain à Angleur chez l'électricien.

 

Je lui dis que sans nouvelles de lui j'ai demandé à Alain Schmitz et à Anne-Marie K. de me trouver un éléctricien mais que je n'ai réçu aucune réponse, une fois de plus. Donc OK pour Zune d'Angleur.

 

Après vingt ans de mariage, JPL va quitter Hermalle et prendre un apart à Liège et peut-être même y installer son bureau d'architecte qui est à Visé. Décision difficile car il n'a rien à reprocher à sa femme et il a deux gosses Il se rappelle que je lui avais dit que j'avais pris un grand tournant à 51 ans et il en a 52

 

Je tire encore des seaux de boues. J'en suis à 14 tonnes.

 

Mardi 7 septembre

JPR aurait dit à Lieve que j'étais un égoïste mais que j'avais une attention aux autres, extraordinaire. Faudra qu'il m'explique ce commentaire apparemment assez contradictoire

 

J'accroche les 4 peintures de JPR (les étangs) dans la galerie. C'est magnifique !

 

Mercredi 8 septembre

Aucune nouvelle d'Alain Schmitz ni d'Anne-marie Klenes pour l'électricité, eux qui évoluent sans arrêt dans les galeries

 

J'imprime ma 1ère photo en A4 sur papier glacé. Photo de PLUME. Voir ci-dessous

 

Bedos qui se qualifie de MELANCOMIQUE

 

Vendredi 10 septembre

Pascale Ravet arrive à Moircy à 11 h00. Elle n'est plus venue depuis 1996. elle a 45 ans depuis le 1er mars, s'entend très bien avec Laurent et est contente d'avoir une fille: Petra. Voir photos ci-dessous. on se connait depuis 1980. Elle est reçue comme une princesse. Mais elle laisse la porte d'entrée ouverte et Canaille s'enfuit. Je la retrouve devant un tas de fumier chez Cop.

 

Pascale croyait que NL était morte l'an dernier. Je lui raconte la véritable histoire

 

On va retrouver Valérie vers 16h45 à une terrasse de café jusqu'à 18h00. Retrouvailles assez mornes. Elle est toujours aussi apathique. Ses projets 1. Peut-être repeindre un jour??? 2. Peut-être faire de l'exercice physique. Ah quel ecxercice? Je ne sais pas encore. Bref en résumé c'est "Je vais peut-être faire bientôt, je ne sais pas quels exercices" Programme d'une jeune femme dynamique

 

RV pour souper au St.Gilles avec JP et Sacha. J'y vais. Il n'y a personne. Je rentre chez moi

 

Samedi 11 septembre

Via le scannage je me constitue un dossier Presse sur mon ordi

Un envoi d'Annick Blavier. Voir ci-dessous

 

Dimanche 12 sptembre

J'attends Isabelle Glaise, la Bibliothécaire de Libramont. Elle arrive à 10h15. On ne se connait pas mais elle habite Moircy. Arrive à 10h15 avec une bouteille de Bordeaux. Sa soeur vit avec Patrice Baijot d'Awenne. Père motard à la BSR. A 33 ans. Verseau, ascendant Gemeaux. Son oncle et son cousin habitent ma rue. A été mariée 4 ans. Pas d'enfants; Enfin quelqu'un d'intelligent (mais Annie non plus n'a pas d'enfants et Anne-Marie non plus )

Quitte à 18h00. Bon contact

 

Lundi 13 septembre.

Retrouve Jean-Paul à Angleur au pied du viaduc, au Parking Klinkenberg. On va chez Zune et on discute ferme. C'est une grosse entreprise. Vincent Delahaut. Voir carte ci-dessous.

L'installation me coûtera 3600 euros Tvac

 

Ensuite chez Jean-Paul à Hermalle voir mon totem magnifiquement installé. Accueillis par son chien Leon.. Il me sert un fond de bouteille de rouge, du vin de Céret, acheté en cubi et mis en bouteille par lui. Pouah  Il est bouchonné. Je recrache le vinaigre. Il ouvre une autre bouteille et cette fois c'est buvable. Ensuite il nous cuit des pâtes en cinq minutes, des Capellini. J'en mange un petit peu. ..Voir photos

 

Ensuite à l'atelier de Jean-Paul en Amercoeur-Bressoux. Comment va t'il pouvoir vivre là-dedans??? Il y a de très belles peintures à lui et notamment trois beaux paysages horizontaux avec des verts et des bleus dont les croquis ont été réalisés à l'étang de Séviscourt mais d'autres que je n'aime pas du tout alors qu'il les croit bonnes. Il semble un peu interloqué. Je lui dis que je ne suis pas venu dans son atelier pour dire amen à tout

 

Jean-Paul prend aussi ds cours de chant lyrique. Il est baryton, je crois. Il veut s'ouvrir le plexus (Il passait un lied de Schubert dans l'atelier). Je lui dis"fais du Yoga"mais il en fait déjà. Je lui dis "Jean-Paul Laixhay, si vous me disiez plutôt tout ce que vous ne faites pas"

Ici à 19h00

 

Le père de Marc Champion est mort hier Voir ci-dessous

 

Mardi 14 septembre

En fin de journée je vais à la mortuaire du père Champion, rue de Freux à Vesqueville. Je croise Brocart et Muys, Aymé Vanesse, Jacky Felix et devant le cerceuil, je dépose la carte de mon territoire et embrasse Marc et son frère Bernard qui est le notaire de la Fondation Vancau

 

Mercredi 15 septembre

Je me construis une bibliothèque dans mon bureau pour pouvoir y mettre mon journal - 117 tomes - et mes K7 video. Elle est terminée à 17h20

Je prends des photos de la galerie, spécialement de la porte-fenêtre. Voir ci-dessous

Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique

Jeudi 16 septembre

Les fils Maquet ici pour refaire l'isolation du toit du garage. Le père Maquet adore cette maison et son contenu. "Je travaille tout le temps dans les vieilles maisons mais je n'en ai jamais vu une aussi bien arrangée que la vôtre. J'aime bien de venir ici" Il me le redira quand il reviendra construire la deuxième bibliothèque de la galerie, fin 2015. Voir ci-dessous

 

Je vis provisoirement avec la peinture de Ransonnet que Lieve a achetée et je ne l'aime pas. Jamais je n'aurais acheté cela. En plus elle n'est pas du tout typique de son style

 

Vendredi 17 septembre

Je continue à remplir ma nouvelle Bibliothèque que je viens d"ériger dans mon bureau. Voir photos ci-dessous

 

Samedi 18 septembre

Conversation téléphonique avec Anne-Marie Klenes. Pour l'éclairage elle me conseille d'en parler à Willy Dory. Je lui dis que tout est réglé avec Angleur et que l'électricité sera installée la première semaine d'octobre. Elle trouve comme moi qu'il ne faut pas inaugurer la galerie avant le printemps prochain (2005). Il faut préparer le coup. Je ne lui cache pas que je ne me sens pas du tout entouré même pas au niveau de mon apprentissage de l'informatique. Je lui dis que j'attends Jean-Paul Couvert et aussi son frère André Klenes

 

Une émission de Fogiel avec Brigitte Fontaine. Voir ci-dessous

 

Voir aussi une photo extérieure de la Galerie et deux photos de Canaille

 

Lundi 20 septembre

Annie est dans le Jury de Libr'art avec Ransonnet d'ailleurs. C'est le matin et puis elle vient manger ici à moins qu'on ne l'invite à Libramont. Et à 12h45 je lui téléphone. Elle mange là-bas. Ah? Et tu viendrais à quelle heure? Oh vers 15h00, enfin je ne sais pas, tu sais l'heure et moi....Je retrouve l'Annie d'antan. Et en plus elle doit repartir pour Arlon à 17h15. Elle est ici à 15h15. Je mords sur ma chique. Elle me montre quelques trucs à l'ordi et notamment du traitement de texte, toutes choses que Valérie ne m'a jamais montrées alors qu'elle fait cela toute la journée

 

Mardi 21 septembre

Maquet ici avec la marche en châtaigner, superbe. Il me la colle au silicone. C'est nickel

 

Mercredi 22 septembre

 

J'achète un siègel tournant pour mon ordi chez Outigros. 107 euros

 

Une expo annoncée à Arlon. Eric et Isabelle. C'est la galerie des Beaux-arts d'Arlon "Ara Lunae"

 

Jeudi 23 septembre

En fait j'esaie de commencer à rédiger ma bio sur Word et c'est là que j'ai des problèmes. Je téléphone à la Banco di Roma à Stephane et il cherche avec moi. Ca marche et je puis corriger et continuer ma Bio

 

Coup de fil, de sa voiture, de Jean-Paul; Il va au vernissage de Rolet et est pris dans un embouteillage

 

Il vient de signer son bail à Bressoux

 

Vendredi 24 septembre

Il y a une fente de 7 mètres entre le plancher et le mur de schiste. Je rebouche avec du mortier tout le long du mur et rejointoye entre les pierres dans le bas du mur

Soirée chez Valérie. Sacha malade, Jipé endormi sur le divan. Quelle ambiance !!!

Mort de Françoise Sagan

 

Samedi 25 septembre

Par téléphone Stephane qui est informaticien m'aide. Je puis enfin installer un clavier convenable avec accent circonflexe. Il m'explique aussi la touche Alt Gr afin d'obtenir le 3e signe qui se trouve sur certaines touches. Il n'en revient pas de tout ce que j'ai déjà pu réaliser. Quand il m'a apporté cet ordi, voyant que je ne connaissais rien à rien, il m'avait dit "Ce sera dur"

 

Un nouveau livre d'Armel JOB, un professeur de Bastogne avec une soirée à Maboge. Voir ci-dessous

 

Lundi 27 septembre

Une invitation au vernissage de Nicolas Rozier à Bastogne, le 2 octobre prochain. Voir ci-dessous

 

Je continue à souffrir de la rupture avec Enelle. J'ai arrêté mon Prévalon (Prostate)

 

Je ne parviens plus à imprimer et il me faudra un temps fou pour voir que je dois remplacer des cartouches d'encre et qu'il me manque les deux Cyan

 

Mercredi 29 septembre

Un hérisson malade au pied du Compost. Je le soigne et je le porte dans le potager n°2

 

J'attends le résultat de ma prise de sang et finis par téléphoner à mon toubib. PSA=2. C'est une victoire. Je ressuscite et j'aimerais que le hérisson fasse comme moi. Canaille aboie à côté de lui puis lui donne des bisous (sic)

 

Jeudi 30 septembre

J'ai Zune l'électricien au téléphone. Il viendra jeudi ou vendredi prochain

Je nettoie le garage

Le petit hérisson vit toujours et Canaille est près de lui. mais il ne s'est pas déplacé de la nuit ce qui n'est pas normal

 

Message de Willy Dory. Il faut vraiment que je vienne au vernissage de Rozier à Bastogne demain. Je retélphone et laisse le message suivant "OK je viendrai demain mais toi je t'attends depuis des semaines. Tu n'es pas venu voir les travaux, pas plus que Dalemans ni France Debré. Depuis un an malgré ce chantier que j'ai vécu seul, je me suis décarcassé pour être présent presque chaquefois que vous organisiez quelque chose Maintenant j'attends des retours. Si cette Fondation n'intéresse personne, je la dissous. Aussi simple...."

 

Aucune nouvelle de Lieve et la peinture de Ransonnet est ici depuis un mois

 

Ce matin, une lettre touchante de mon frère Etienne. Voir ci-dessous

 

Le petit hérisson ne bouge presque plus; Je le mets sur un lit de feuille. Il mourra demain le 1er octobre et je l'enterrerai près des chats et des chiens

Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Bio 300 - Septembre 2004. Mes débuts en Informatique
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:28

Dimanche 1er Août

 

Tout d'abord la Galerie dans son état actuel. Voir photos

 

Visite des parents D'Annie G. Lui a 79 ans et est ingénieur agronome. Son épouse a 74 ans. Ils sont à l'heure. Très sympas, curieux, ça fonctionne vraiment bien.Tour du territoire. Apéro Pineau des Charentes. Voir photos ci-dessous Ils m'invitent au resto après l'apéro. Au St Gilles à 13h25 .Le père commande une bouteille de Saumur

 

Je rentre et me tape 30 seaux (J'en suis à plus de 9 tonnes) de boues puis repart chez Valérie. C'est OK pour passer le 13 août à Moircy avec Flo et Cie. Jipé commence sa terrasse

 

La mère d'Annie me fait penser à Line Renaud. Ils vont écouter un concert du Juillet musical. Ils ont beaucoup d'humour. Très belle rencontre

 

Lundi 2 août

Mon chauffagiste me propose un radiateur 3 éléments pour la Galerie. Environ 600 euros. C'est OK

 

Puis dans les étangs. Je veux arriver aux 10 tonnes

 

Invité à Pécrot chez Bedeur. Y étais allé en 1996 de chez NL et avec elle, qui a fait obstruction de toutes les manières, jalouse notamment d'une chanteuse de jazz, noire, que je ne connaissais même pas. Vraiment pénible

 

Mardi 3 août

11.152Kgs de Boues

 

Je vais chercher mon Imprimante Epson au Studio Ray à Libramont puis passe chez Valérie après être allés faire des courses ensemble au Delhaize. Un gag à la caisse. Une jeune caissière se trompe sans arrêt; je regarde donc sur son écran ce qu'elle inscrit, lorsque je m'aperçois qu'elle me compte mes cigarillos à 267 euros au leu de 7 euros. Je réagis évidemment. Elle appelle une autre caissière qui vient corriger et lui dit "je me demande où tu es allée encore mettre ton doigt, mais c'est ton affaire" et j'ajoute "Oui c'est vrai et d'ailleurs cela ne nous regarde pas" (imitant Les Inconnus). La dame, pourtant assez coincée sourit. Valérie derrière moi rit comme une bossue. J'apprends ensuite que la caissière de secours est la mère de la fille

 

Mercredi 4 août

Je m'exerce à l'imprimante en scannant et en imprimant de vieilles photos de moi prises par Isabelle N. en 1998 "Le Gitan". Voir ci-dessous. Je précise que je ne suis pas encore connecté à Internet

 

Une carte de José Bedeur. Voir plus bas

 

Jipé a coupé ses poutrelles de terrasse trop courtes; Il est allé en rechercher de nouvelles , mais casse sa remorque. Valérie est au bord de la crise de nerfs

 

Il faut que j'aille aux 70 ans de José Bedeur d'autant plus qu'il est venu à mes 60 ans

 

Décès d'Henri Cartier-Brfesson à 95 ans

 

Vendredi 6 août

Retour à l'Imprimante mais j'ai pas mal de problèmes. Téléphone à mon photographe qui me l'a vendue mais il craint d'avoir trop de monde au magasin. Merci !

Nous sommes en pleine canicule

 

Samedi 7 août

Violent orage à 5h00 du mat. Je coupe l'électricité. Rallume en me levant mais il n'y a plus de télédistribution et il y a des coupures continuelles d' électricité. Rétablissement à midi. Retour des orages vers 16h00

 

Je suis à Jamoigne vers 16h50, vais voir Maryvonne Collot qui expose à l'annexe. Constant et Volkenaer (peintre et prof à St Luc) arrivent de Liège avec beaucoup de retard. Ils exposent dans leur Galerie Monos, Bram Bogart. Je leur dis que j'en ai acheté un à Guy Denis pour 225 euros. Ils me disent que ce n'est pas possible, qu'ils veulent voir cette peinture. Constant, lui, a acheté une de mes peintures chez José Strée en 1991

 

A table avec Maryvonne, son mari et ses parents qui sont d'Orgeo

 

Je rentre à 1h15

 

Dimanche 8 août

Malgré la fatigue je sors encore 36 seaux des étangs

Coup de fil de Jean-Paul L.

 

Lundi 9 août

Ma télé foutue avec l'orage

 

Marianne Poncelet ici à 16h00. Chaleur torride. J'apprends que le père de sa fille Camille (4 ans) est un romain. Il ne l'a pas reconnue mais la voit de temps en temps

Jacques le père de Marianne a 72 ans. ll a subi un sérieux pontage il y a 2-3 ans. Je vous rassure, il vit toujours en 2016

 

La Converserie appartient au Baron Coppée

 

Mercredi 11 août

Une émission "Carré Noir" à la télévision belge "Lettres d'un cinéaste à a sa fille". Un bijou ce film. Le type est belge et relié à Cuba. Il parle de Kafka et d'une expédition dans la Cordillère des Andes

 

Il s'appelle Erik Pauwels (Voir ci-dessous)

 

Vendredi 13 août

Flo Hebbelynck, Fréderic Laurent et Justin, ici  à 11h30. pour la 1ère fois depuis le 29 juillet 2001.

 

A 15h30, on s'en va tous chez Valérie. Mais le soir la police me téléphone. Ils ont ramassé Canaille dans la rue. Ma porte d'entrée est restée grand'ouverte, Fred l'ayant mal refermée. Je rentre dare dare. Le combi de la police est devant ma porte et Canaille est sur les genoux de l'un des policiers. Elle dort. Frayeur rétrospective. Et cette porte du Hall grand'ouverte

 

Delaet a déposé le radiateur

 

Samedi 14 août

Anne-marie Klenes vient avec ses deux stagiaires. Cédric de Pierpont et sa compagne. Ils resteront 2 heures. Elle est d'Hannut. Je leur joue du Brassens à tous les trois

 

Dimanche 15 août

Ouverture des J.O en Grèce

 

A Rossignol au Festival de Jazz. Je dois y retrouver Annie mais personne. En arrivant un choc. Des campeurs ont arrimé leur tente entre mes totems. Je laisse un message avec des cartes postales de mon territoire

 

Puis je vois Jean-Pierre Bissot et Jean-Pol Schmit, toujours avec Hélène.Tombe ensuite sur Muriel Huberty jamais revue depuis 1994. Elle me montre son 2e fils Tristan, le demi-frère de Cyriaque mais blanc. Elle est en partance pour Nîmes chez des amis

 

Le frère de Benoit Piedboeuf qui me présente sa compagne, une"Lesuisse" de Vesqueville. Ses parents sont venus à Moircy l'an dernier

 

Les Neuberg sont là. Aussi Patrick Germain et Jean-Paul Maka et le couple Marx

 

Alain Schmitz vient me dire qu'Annie est chez Viviane Bechoux dans le village. J'y vais et me retrouve dans une pièce avec 5 femmes dont Annie et Viviane que je connais toutes deux depuis 1993. Il y a aussi Colette grande amie d'Annie, une Air-Hôtesse islandaise, Carmen et une fille de Marbehan, Claudine qui me fait un cirque pas possible

 

On retourne tous au Festival mais c'est déjà la fin. Claudine me saute au cou veut m'entraîner au bar. Je m'enfuis et vais rejoindre Annie en terrasse jusqu'à 0h20

Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
ERIC PAUWELS
 
Cinéaste, écrivain et conférencier Eric Pauwels a commencé sa carrière avec ce qu'il appelle « mémoire du cinéma », un documentaire ethnographique. Il a obtenu son doctorat en images à Paris avec un documentaire sur les « possédés » en Indonésie. Par la suite, désireux de sortir de son rôle de spectateur, Pauwels commence à faire des vidéos de danse et les œuvres de fiction. Ces derniers sont ce qu'on appelle « moitié films - moitié fictions. Mais quelle distance entre un donjon et ses sujets ? La réponse des Pauwels est claire : éliminer la distance et de devenir un objet parmi vos sujets. Pour lui, cinéma et la vie devraient idéalement coïncider ; fiction devrait pénétrer documentaire.

º 1953, vit à Bruxelles (Belgique).

Les racines du cinéaste, auteur et réalisateur Eric Pauwels remonte à ce qu'il appelle « mémoire du cinéma »: le documentaire ethnographique. C'est où il finit par sortir une fascination pour l'acteur. Après une formation en direction de théâtre, Eric Pauwels a obtenu son doctorat en images de la Sorbonne (sous tutelle de l'ethnographe Jean Rouch). Il est un professeur de cinéma à l'IHECS (à Mons) et de l'INSAS (à Bruxelles).

Pauwels s'est demandé ce qui inspire un acteur et en cherchant une réponse à cette question, il a étudié des rituels des possédés en Indonésie pour deux-et-demi : dans ses propres mots « primitif » théâtre. Ce théâtre primitif n'implique pas les acteurs ou danseurs. Pauwels se réfère à eux comme « actants ». Le « actant » se trouve plus proche de la shaman : il est un danseur, ventriloque, clown, tragédien et son propre orchestre. Dans une tradition où les gens sont familiers avec les rituels et les cérémonies, la « performance » n'est pas l'objet reconnaissante de l'attention. Il y a aussi le public : les spectateurs qui observent les possédés. Comme le temps passait Pauwels sortit progressivement de ce rôle du spectateur et la façon de filmer qui est allé avec elle. Dans ses vidéos de danse, il crée une nouvelle relation entre lui et son sujet. Corps/danse, danse/cinéma. Ces deux dimensions sont retrouvent souvent ensemble dans l'histoire du cinéma : le corps comme souvenir/mémoire, l'image de l'écriture (écrire avec la lumière). Vérifier, poursuivant, tournage est toujours un acte assimilé avec un double objectif. D'une part c'est un acte de mémoire : un enregistrement afin que nous puissions rappeler ce qui s'est passé. En revanche, c'est une tentative de renouvellement dans l'écriture elle-même. Danse de tournage signifie souvent traitant de cette contradiction : affichage de la performance dans sa dimension chorégraphique, dans sa durée ; mais aussi réécrire le corps de la danse dans le mouvement de la caméra dans le montage. Filmer le corps, son architecture et son mouvement, son énergie et en outre la relation cet organe se développe avec le spectateur : cela signifie être confronté une fois de plus avec les questions fondamentales du cinéma. Une question est présentée au spectateur (comment filmer, danser, vivre cette danse?) et aussi pour le démonstrateur (comment passer / convertir la chorégraphie et l'énergie du corps?). Sujet principal est toujours l'être humain, son corps, la substance et la peau. Cinéma de Pauwels se caractérise par une attitude humaine, yeux dans les yeux avec l'événement en direct et unique qui se déroule devant la caméra. Le œil, ou plutôt le corps, observant cet événement est sensible, toujours en quête de la bonne distance, le cadre droit. Il pénètre dans un dialogue. Par exemple, Violin Phase (1985), il virevolte la caméra autour du corps d'Anne Teresa de Keersmaeker. Ce que nous voyons, c'est pas la structure chorégraphique géométrique et minimaliste, mais une possédée, se baignant dans la sueur, explorant les limites de l'épuisement physique. Un solo en deux mouvements : la danse et la caméra. Quatre prend sans interruption. Pauwels est constamment à la recherche de l'essence, l'âme du cinéma. En sa présence explicite la caméra est également entraînée à son extrême, la transpiration, la contrainte. Pauwels ne craint pas de beaux clichés, mais avec l'enquête. Avec Improvisations (1986), il réalise une plan-séquence d'une improvisation de Pierre Droulers à la musique de Thierry de Mey. La caméra se trouve contre l'inconnu, explore l'espace et du corps qui se déplace dans cet environnement. Il est devenu une bataille, parfois un dialogue, parfois une réprimande. Trois danses hongroises de Brahms (1990) a le même début : Pauwels participe à chaque danse. La différence est que pour cette production tout a été minutieusement préparé. Rien n'a été laissé au hasard. Le cinéaste et les danseurs passent par eux ; la caméra fait des mouvements brusques. Cette manipulation de la caméra et le jeu avec avant et arrière-plans crée une tension entre l'arrangement et la spontanéité, entre arrêts et libre circulation, entre l'énergie congelée et la vue dégagée.

Une des questions les plus importantes pendant le tournage d'un film consiste à déterminer la distance du sujet. Réponse de Pauwels à cette question: l'élimination de cette distance : il devient un sujet parmi les sujets. Cinéma et vie coïncident. À côté des vidéos de danse Pauwels est allé faire ses documentaires. Ou plutôt, son « demi-film ». Parce que la ligne de la frontière entre réalité et fiction est souvent tordue. Un exemple de ceci est Un Film (1986). Trois personnes (3 acteurs : Josse De Pauw, Patrick Legrand, Michèle-An De Mey) passent les derniers jours de l'année qui traversent le paysage de Flandre et la côte de la mer du Nord. Legrand fonctionne comme un cameraman : il filme le voyage avec un bruit de crécelle caméra super 8. Le couple, les agriculteurs, lui-même. Pendant le tournage, les rôles sont inversés : le cameraman est filmé. L'enregistrement cède la place à la fiction. Le rapport objectif se transforme en une histoire subjective. Une chose semblable arrive dans Lettre à Jean Rouch (1993) ou dans la Lettre d'un cinéaste à sa fille (1999). La façon dont il va de pair avec les interprétations de souvenirs, des souhaits, des faits et propres associations fondent dans l'autre, jusqu'à ce qu'aucune possibilité objective ne soit laissée par rapport à ce voyage, jusqu'à ce qu'il devienne clair quelle langue filmée veut parler Pauwels.

Lundi 16 août

Yves Piedboeuf et Florence Lesuisse en visite ici de 16 à 20h00. Elle revient du Guatemala et avant cela, elle a passé 3 mois en Pologne. Lui, part faire des croquis de paysages en Toscane pendant 10 jours. Il a parlé de moi avec José Strée son collègue à St Luc

 

Mardi 17 août

Lieve au téléphone. A vu NL à l'Aca et a fonçé droit sur elle pour lui dire bonjour pour éviter de nouveaux malentendus. NL lui a paru bizarre

 

Axel Merckx remporte une médaille de bronze aux J.O, ce que son père n'a jamais fait

 

JP Collignon au téléphone; Il s'est remis avec Lily et a fait connaissance de l'écrivain Caroline Lamarche

 

Mercredi 18 août

Un article sur Julos Beaucarne

 

Une lettre de José Bedeur qui parle de Canaille et de sa fille Delphine

 

Voir ci-dessous

 

Le menuisier Maquet me téléphone. Il me mettra le même parquet  que celui qu'il vient de placer chez la belle-fille du Baron de Fierlandt .Ouh là, là !!

 

Je découvre le soir dans l'Avenir du Luxembourg, l'article de Patrick Germain sur Rossignol "Réunion de famille. Rarement vu une telle concentration d'artistes de toutes disciplines : Vancau, Palix, Servais et les autres. ça aussi cela fait du bien, SACRE VANCAU, VIEUX PIRATE AU COEUR D'OR..." Voir ci-dessous

 

Jeudi 19 août

JP Collignon à la gare de Libramont à 11h45. On prend un verre au Lion rouge et puis ici jusque 18h00; Il n'était plus venu depuis le vernissage du 31-8-2003

 

Un article sur le Directeur de l'Aca d'Eté. Voi ci-dessous.

 

Vendredi 20 août

Coup de fil d'Attila-Alain Mercenier. En a marre de l'Hérault, revend sa maison de Clermont -Ferrand et part au Burkina Faso. Son ami Guy Denoel me rapportera ma peinture qu'il ne peut emmener là-bas, car elle mesure 2m50 sur 1.25. Ignore comment il va survivre. part avec sa femme. Sa fille a 21 ans et lui 52

 

Justine Henin, gagne la finale olympique de tennis contre Amélie Moresmot

 

Dimanche 22 août

A 15h20, je retrouve Annie à Florenville pour aller à Chassepierre. Du monde, des gens de la famille d'Annie puis tout à coup j'entends" Christian"!!, c'est Anne-Julie la fille de NL et son compagnon Vincent et leur chien Simbad. Puis je croise Mady Gaillet et son compagnon, le guitariste Philippe Catherine. Annie veut dire bonjour à Mady mais celle-ci reste immobile. Annie lui dit "Tu ne me reconnais pas?"et Mady lui répond "Si, si mais il y a des relations que je ne désire pas développer"

 

Je suis accosté par le sosie de l'acteur mongolien Pascal Duquenne-le 8e jour de Van Dormael. Il me dit "Ca va?". Je joue le jeu et je lui dis "ça va et toi. "Ah oui je suis ici avec toute ma bande de Florenville" Moi "Ah c'est bien" Après je dis à Annie "Mais qui est-ce ?? " Et par la suite je me dis que c'est peut-être le copain d'Eric Neuberg que j'aurais rencontré chez lui à Longwilly jadis

 

Lundi 23 août

Le menuisier m'apporte des échantillons du "Yellow pane" le futur parquet. Magnifique. Voir ci-dessous

 

Ensuite arrivée de mon chauffagiste Delaet que je surnomme Van Gogh parce qu'il lui ressemble

 

Mon chauffagiste a terminé à 14h00: 652 euros. On prend un verre dans l'atelier et je lui joue "La mauvaise réputation" de Brassens. Il y a plein de guêpes et je vois Canaille qui recrache une guêpe vivante mais apparemment elle n'est pas piquée

 

Le soir chez Valérie qui n'en sort pas avec le travail de Renaud en Histoire : 1789. Je lui dis que je tâcherai de lui faire une synthèse. Renaud s'en fout, il part chez des copains. Scénario ridicule et classique de nos jours

 

Mercredi 25 août

Ai rêvé du Procureur Bourlet (Affaire Dutroux). Nous prenions un verre en terrasse à Neufchateau et je lui montrais des photos de Moircy. L'incroyable c'est que cela se passera réellement en 2013, mais à l'Auberge du Prévost, au Fourneau St Michel. Nous ferons connaissance, discuterons de mon problème cardiaque et nous nous reverrons par la suite après un spectacle de theâtre à Tenneville

 

Je travaille le traitement de texte sur mon ordi et téléphone à Valérie qui me passe Renaud. Car Valérie me dit depuis tout un temps qu'elle m'aidera pour l'ordinateur mais une fois de plus je ne vois rien venir. Renaud m'explique

 

Message téléphonique d'Aurore qui était partie en vacances "J'espère te revoir un jour"

 

Jeudi 26 août

Ayant encore de problèmes avec le traitement de texte, je téléphone à France Debray qui comme d'habitude n'a pas le temps mais me dit d'acheter une souris avant toute chose. Sa fille  a eu des ennuis à Bierset et elle loge chez elle sous les combles

 

Je vais acheter une souris à Neuvillers et je parviens finalement à imprimer sur mon Word

 

Vendredi 27 août

 

Mon asssurance télévision me couvre pour 800 euros

 

Je continue à m'exercer au traitement de texte et essaie de terminer un texte d'Histoire pour Renaud mais il disparaît ou ne s'imprime pas. Je m'acharne et j'y arrive, sans Valérie qui n'en revient pas de mon acharnement et me dit "Tu crois que tu vas apprendre en 2 jours, moi il m'a fallu des mois" Evidemment si elle m'aidait ça irait peut-être mieux

 

Cerami le galeriste a déménagé à Couillet. Voir ci-dessous

 

Une photo de Thierry Dechambre de Bastogne, le mari d'Anne Bourdon, amie de Valérie. Il est prof à Bastogne

 

Une carte géo de Pecrot où José Bedeur habite et qui deviendra célébre avec son déraillement de train. Voir ci-dessous

 

Samedi 28 août

Mon imprimante se bloque. Bourrage de papier. J'arrache des lambeaux et l'imprimante refonctionne
 

Je commence à scanner de vieilles photos argentiques et je les imprime sur du papier ordinaire

Annie G. est à la Cité Radieuse près de Thionville, chez Dany Octave qui habiterait dans l'immeuble du Corbusier

Je suis chez Valérie à 16h00 pour le texte de Renaud que je remets à Valérie. Puis on va en terrasse

 

Dimanche 29 août

Je continue à numériser à mort Mais problème. J'ai un clavier luxembourgeois et les accents circonflexes et les tiraits ne s'impriment pas sur Word. Il me faudrait acheter un logiciel belge
 

Bernard Mottet devient chef d'édirions à l'Avenir du Luxembourg. Voir article ci-ddssous

 

Lundi 30 août

Je demande au menuisier Maquet de me faire une marche en bois pour entrer dans la galerie. Il passera demain

 

Mardi 31 août

Un petit mot d'Annick Blavier qui m'envoie une interview de Jacques Derrida "Je suis en guerre contre moi-même"

 

Un article sur l'aquarelliste Henri Bontemps

 

Les fils Maquet viennent placer le plancher. Ils ont terminé à 14h00 et on fait le tour du jardin. C'est génial. Mais ils ne connaissent les noms d'aucun arbre bien que menuisiers et vivant en lisière de forêt (Bougnimont). Hallucinant !

Je prépare le voyage à Liège avec Lieve qui a lieu après-demain. Chez JRP à Cortil et à la Galerie Monos. Rendez-vous avec Nicolas Volkenaar dont j'ai vu l'expo à Jamoigne

 

Pour la Galerie il ne reste plus que les éclairages

 

Bien que je lui ai signalé que j'avais acheté une souris, je n'ai aucune nouvelle de France Debray. Elle n'a d'ailleurs pas encore vu les travaux

 

Canaille est piquée par une guêpe, près du museau. La vétérinaire me dit de regarder si ça gonfle. Ce ne sera pas le cas mais elle sera tétanisée toute la soirée et j'ai dû la porter dans ma chambre à coucher. Des guêpes, il y en a partout

 

Un entrefilet sur FOURNIRET

Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Bio 299 - Août 2004. Encore la Galerie !
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:23

Jeudi 1er Juillet 2004

JP Ransonnet à ma porte en route pour l'Aca d'Eté à Libramont

Arrivée du fils Piron, à l'heure. Je lui explique les raisons de mes mécontentements. Il comprend. J'étale mon dossier soigneusement préparé. Il me demande 1500 euros pour le recouvrement en ardoises de toutes les planches de rives de la maison. OK à conditon que ce soit fait avant les congés payés des ardoisiers soit avant le 21 juillet. Sur la passerelle, il me fait 20% vu qu'elle a été mal placée. Je fais réduire aussi d'autres postes et lui propose une somme réduite en lui proposant de la lui payer en cash, immédiatement. Il cède et je téléphone à ma banque pur qu'elle prépare la somme de 3600 euros.

 

Sur ce, surgit mon architecte avec son fils et un ami Pablo. Je lui dis que tout est réglé et Jean-Paul fait signer lé réception des travaux à Piron. Je plonge à Libramont et Piron me suit dans sa BMW, je rentre dans la banque, en resort avec l'argent et le lui remets 

 

Je rentre auprès de Jean-Paul, lui verse le solde de ses honoraires, tout est en règle. Il récupère ses deux lascars qui sont dans le jardin

 

Je lui dis que JPR est passé et que je passerai à l'Aca demain. Lui y va la semaine prochaine à l'Atelier de Christian Rolet

 

Je suis en vacances et enfin libéré de deux mois de calvaire, sans compter les combats pour obtenir le permis de bâtir. Je n'attends plus que les ardoisiers pour les planches de rives

 

Je prends des photos des travaux. Voir ci-dessous

 

Téléphone à Annie G. qui revient de Budapest pour son association Stop-Poison-Santé. Elle m'avait envoyé une carte. Voir ci-dessous Je lui parle de la fin des travaux; Elle me dit qu'elle passera le 14 juillet.

 

Affaire FOURNIRET. Fourniret a acheté le Château de SAUTOU, près de Donchery. C'est là qu'Elisabeth Brichet serait enterrée. Fourniret aurait rencontré à la prison de Fleury-Mérugis, un membre d'action directe qui lui aurait demandé d'aller déterrer à sa sortie de prison un magot, trésor de guerre du célèbre Gang des Postiches enterré dans un cimetière. Fourniret aurait été déterrer le burin avec la femme du détenu, puis l'aurait assassinée et aurait ensuite acheté le château avec le butin. Fourniret est né à Willerzie où je suis allé voir José Bedeur en 1991. Je suis aussi allé à Donchery et à son Kiosque en faisant la route Rimbaud-Verlaine. Voir photo ci-dessous

 

Fourniret est né en 1942, a été marié 3 fois et a 5 enfants

 

Les fouilles à Sautou commencent demain

 
La récupération d'un magot
 
Château du Sautou

En 1988, il est contacté par Farida Hamiche, la compagne de l'un de ses anciens compagnons de cellule, Jean-Pierre Hellegouarch. Ce dernier, après avoir flirté avec les milieux d'extrême gauche (Action directe), est tombé pour braquage et trafic de stupéfiants. En prison, il avait sympathisé avec Fourniret. Hellegouarch, par l'entremise de sa compagne, lui demande d'aller avec elle chercher un magot, 50 kilos de lingots et de pièces d'or, caché dans un cimetière des Yvelines et de les transférer dans un appartement à Vitry. La provenance de ce magot reste incertaine mais il semble que, via un braqueur italien nommé Gianluigi Esposito, Hellegouarch ait eu connaissance de cette cache abritant une partie du « trésor de guerre » du célèbre gang des postiches dont l'un des membres, André Bellaïche, s'était évadé d'une prison italienne avec Esposito. Fourniret et Hamiche procèdent au transfert. Mais une fois ce dernier terminé, Fourniret réussit à attirer la jeune femme dans un guet-apens. Sous prétexte d'aller chercher des armes, il l'attire dans une carrière de Clairefontaine dans les Yvelines et la tue. Ce qu'il décrira aux enquêteurs belges en ces termes froids : « Il n'y a eu aucun aspect sexuel, il s'agissait seulement d'un transfert de propriété. »

En 1990, grâce à l'argent tiré des lingots qu'il a revendus à Bruxelles, il achète pour 1,2 million de francs, le Château du Sautou, à Donchery dans les Ardennes, un petit manoir du XIXe siècle isolé et entouré par la forêt, et un studio à Sedan. Quelque temps plus tard, Hellegouarch sort de prison et se rend immédiatement auprès de Fourniret pour obtenir des explications.

Mais ce dernier, par peur des représailles, a revendu le château et s'est installé dans un taudis près de Sedan et joue la comédie. Il dit ne rien savoir de la disparition du magot, ni de Farida Hamiche. Hellegouarch repart alors convaincu que son ami n'a rien à voir avec ces disparitions. Mais la police, pour une affaire de faux papiers, s'intéresse de nouveau à Fourniret et à Hellegouarch. Elle procède à une perquisition dans le Château de Sautou, révélant ainsi son existence à Hellegouarch qui repart alors dans les Ardennes. Mais Fourniret arrive à lui échapper et revend précipitamment le manoir en 1992.

Pour ces faits, Michel Fourniret est mis en examen dans le cadre d'une instruction diligentée par un Juge d'Instruction de Versailles. Son Avocat, Me Grégory Vavasseur, a soulevé la prescription des faits qui ont été commis plus de 10 ans avant qu'un acte de poursuite ait été entrepris.

Vie en Belgique

Il s'installe alors avec sa femme et son fils dans un village des Ardennes belges, à Sart-Custinne à une dizaine de kilomètres de la frontière française,

 

Vendredi 2 juillet

Les ardoisiers sont là. Miracle. Les deux lascars qui sont venus démolir le toit du garage le 30 avril dernier

 

Episode de LA VESTE VOLEE (d'après Edgar Poe et Jacques Lacan) avec J.P Ransonnet

En fin de journée à l'Aca à Libramont. JP Ransonnet me propose de passer à Moircy avec son atelier ce dimanche soir. Jean-Pierre sortant du resto de l'Aca s'aperçoit qu'il a perdu sa veste avec porte-feuille etc...Panique. On la retrouvera à la réception. Le soir au bar où je fais la connaissance de Cécile Dumortier, originaire de Tournai, habitant Fratin Esneux, veuve et juge à la cour d'Appel de Liège, violoncelliste (fille de l'ex-directeur du Conservatoire de Tournai) et peintre. On communique très bien et on parle de Littérature. Elle viendra à Moircy demain

 

JPR m'interpelle sur un bruit que j'aurais répandu sur lui à l'Acad. Ca vient de Céline évidemment une calomnie de plus. Je n'ai aucune peine à me disculper et lui dis que j'ai rompu tous les ponts avec elle

 

Décès de Marlon BRANDO. Voir articles ci-dessous

 

Samedi 3 juillet

Eric Simon passe et me dit qu'il viendra mardi prochain avec son collègue Moiny,  pour la taille des haies. Il prépare les 50 ans de Luc Verhaegen à Freux, ce soir

 

Dimanche 4 juillet

 

Je nettoie l'atelier à l'aspirateur industriel

 

A l'Aca, à Libramont, Jean-Pierre Ransonnet et ses élèves, se rassemblent au parking des Oeillets, pour venir ici à quelques voitures(10 Kms); RV à 19h30. lls sont à Moircy peu avant 20h00. Ils sont seize

 

Tour du terriroire extérieur d'abord. Puis on monte dans l'atelier par l'atelier. Visite de la Galerie de Jean-Paul mais sans éclairage. Et puis tous au bord de la table. Voir photos ci-dessous. Ariane Sotiaux joue de la guitare et nous chante une de ses compositions "Comme une Pomme". "Je suis perdue comme une pomme, Je suis perdue, je suis paumée" Jean-Paul joue aussi. Puis je disparais avec Cécile dans le coin de feu devant la bibliothèque et nous parlons littérature avec passion. Cela dure bien 1 heure. Quand nous remontons dans l'atelier, ils dansent tous le Rock sous l'impulsion de JP Ransonnet. A 23h00 tout le monde s'en va sauf Jean-Paul et Arianne qui sont dans la galerie. Arianne est aussi chanteuse et a été la compagne de Garrett List pendant 3 ou 4 ans. Elle a deux grands enfants de plus de 20 ans. Nous nous installons tous les trois devant le piano et je leur joue et chante "Avec le Temps". Jean-Paul n'en revient pas et me dit "Tu ne connais pas une note et tu joues bien, en plus". Grand souvenir

 

Ariane m'a fait tirer une lame du Tarot et j'ai tiré "Le Pendu" ce qui m'a donné de sombres idées

 

Cécile m'a parlé de ma tête d'Indien. Elle m'a demandé si j'étais anarchiste; J'ai dit "Oui Madame la Juge". Comique

 

J'ai fait aussi la connaissance d'Anne Lehembre dont j'avais vu l'expo à Liège il y a peu avec Lieve, présente aussi à cette soirée

 

Je suis très touché que JP Ransonnet m'ait amené son atelier

 

Dans mon carnet, Jean-Paul a écrit "A mon client inoubliable"

 

La Grece a battu le Portugal en finale de la Coupe du Monde

 

Mardi 6 juillet

Eric Simon et Jean-Louis Moiny, ici, pour tailler les haies et le lierre

 

Visite de Jean-Paul Laixhay. On boit un whisky dans l'atelier. Il part à Céret (Collioure) (voir plus bas) la 2e quinzaine de juillet et Ransonnet aussi. Tous deux en famille. Jean-Paul retourne pour manger dans son phalanstère fourrièriste. C'est ainsi que j'ai surnommé la cantine de Libramont

 

Eric Simon prend une bière avec moi, ayant terminé sa journée de taille. Il me parle de Piron et m'apprend qu'il a des tas de problèmes sur différents chantiers

 

Valérie ne vient toujours pas ici à Moircy et ne parle de rien à ce sujet; C'est encore le cas en 2016. Rien n'a changé

 

Je suis à l'Atelier Ransonnet à 17h25. Je filme les travaux des élèves. Puis je passe dans la classe du sculpteur noir. Une dame vient vers moi, m'embrasse et me demande ce que je pense de ses sculptures océaniennes. Mais qui est cette dame que je fais semblant de reconnaître???

 

Puis c'est une belle rencontre avec Géraldine Delfosse de Huy. Atelier de Tianmeng Zu. Elle m'a dit que j'avais un beau visage rayonnant. Elle ressemble à Géraldine Chaplin et tout de suite la conversation démarre sur des chapeaux de roue. Elle a fait 15 ans de psychanalyse, est devenue thérapeuthe et s'ocupe d'enfants psycho-moteurs. Et puis c'est Eric Hagelstein, l'Homme des Rédimés, qui a fait une belle pièce

 

La fête de fin de stage chez JP Ransonnet a commencé et bat son plein. Jean-Pierre danse sur ce que nous appelons le ring, des matelas assemblés dans la salle de gym, Anne Lehembre prend son accordeon, Jean-Paul et Arianne prennent leur guitare. Et puis c'est Thibaut de Warmifontaine qui nous joue de la trompette et Jean-Paul prend un trombone et ils jouent en duo. Surgit alors Cécile Dumortier qui nous chante sa chanson fétiche "Rik Van Looy van Herenthals".

 

Et puis Géraldine qui revient. Et puis des visiteurs d'autres ateliers à qui JPR veut faire danser le tango, bref c'est le délire total. Le vin coule à flots. Bénédicte vient m'apporter un verre de Mâcon blanc cat j'en ai marre du rouge. Mais on doit vider les lieux à 22h30, c'est le réglement et on part tous au bar de l'école, assis à la même table. Chris Joris, le musicien est sur scène. Et Geraldine qui vient s'asseoir à côté de moi et on rediscute. Puis j'aperçois à une autre table Eric et Isabelle. Eric fin pété comme d'habitude qui à un moment vient à notre table et bredouille. Jean-Paul ne l'a pas à la bonne et le remet à sa place. JPR par contre est très gentil avec lui et l'écoute mais Eric est complètement délabré et pleure. Il dit qu'Isabelle est venue dans l'atelier de JPR et que j'ai fait semblant de ne pas la voir ce qui est complètement faux. C'est moi qui avais proposé à Eric de passer. Pas très claire Isabelle qui sème la zizanie et ce n'est pas la première fois

 

"Mais tu n'es jamais saoûl, toi", me dit JPR. Je lui dis dès que j'ai un peu d'ivresse, je m'arrête de boire, ça me suffit, je n'ai pas besoin d'en remettre

 

Jeudi 8 juillet

 

Leonard vient avec un expert Monsieur Piedferme de Fléron pour évaluer l'assurance-incendie nouvelle, nécessitée par la fondation et la galerie destinée à contenir des oeuvres de mes amis et amies mais qui m'appartiennent Cet expert vient de se faire voler à Fleron et son dogue allemand n'a pas aboyé. Il paraît que les voleurs avaient un appareil spécial pour neutraliser les chiens

Mon Ricin ne se porte pas bien depuis qu'il est dehors?? Voir une de ses feuilles ci-dessous

 

Vendredi 9 juillet

Mort de Jean Lefèvre

Le soir je vais chercher Lieve pour aller à Jamoigne. Je croise son homme, José, qui retourne à Bruxelles et me dis "Prends en bien soin" Je lui réponds "Sois tanquille je te la rendrai intacte"

 

A Jamoigne je n'aime pas du tout le travail de Sylvie Pichrist. Lieve voit le Grange pour la première fois. Elle aime beaucoup. Alain Schmitz parle à Lieve de "Vancau et de toutes ses jolies femmes, me demande combien il y a de femmes dans la Fondation. Je dis Six. Lui "eh bien oui évidemment"

 

On se retrouve au petit resto annexe à la Grange où Anne-Marie a préparé à manger. Bonne ambiance. Je reconduis Lieve à 23h00 à travers les forêts. Jean-Paul devait venir et on ne l'a pas vu???

 

Samedi 10 juillet

Michel Fourniret a été professeur d'électro-mécanique provisoire pendant 2 mois à St Hubert. On en est à une dizaine de cadavres déterrés à Sautou

 

Michel Fourniret, né le 4 avril 1942 à Sedan (Ardennes), est un violeur et tueur en série français, aux crimes principalement commis sur des jeunes filles en France et en Belgique.

Il fut surnommé dans un premier temps le « Forestier des Ardennes » (il s'était prétendu forestier auprès des policiers, métier qu'il n'a en fait jamais exercé) puis « l'Ogre des Ardennes », « le Tueur des Ardennes » et « le Monstre des Ardennes ». Il a été arrêté en Belgique après une tentative d'enlèvement d'une fillette en . Après enquête des faits qu'il avait pu commettre en Belgique et la découverte des crimes commis en France, il a été extradé le 9 janvier 2006 vers la France. Plusieurs fois reporté, son procès mène à sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour cinq meurtres et deux assassinats de jeunes filles en France et en Belgique, les justices françaises et belges s'étant mises d'accord pour un procès unique. Des enquêtes se poursuivent pour d'autres affaires.

Il a jusqu'à présent avoué neuf meurtres commis entre 1987 et 2001, mais il est soupçonné de plusieurs autres. Certains de ses actes ont visé des jeunes filles mineures, dont trois âgées de moins de quinze ans et une de douze ans, ce qui les fait rentrer dans la catégorie des crimes pédophiles.

Son épouse, Monique Olivier, née le est accusée de complicité de meurtre et de non dénonciation de meurtre dont elle avait connaissance. Elle a été jugée en même temps que lui et condamnée à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 28 ans.

Le , le juge aux affaires familiales du tribunal de Charleville-Mézières, prononce le divorce entre Michel Fourniret et Monique Olivier, après 21 ans de mariage.

 

Je termine "Les âmes grises" de Philippe Claudel

 

Dimanche 11 juillet

Je vais à l'expo de Devolder au Centre de Lecture publique à Libramont et tombe sur Philippe Evrard de Redu, en train d'installer son stand Bateau-Livre à l'entrée de l'expo. Je croise aussi Patrick Germain, assez anxieux  et qui cherche une place de forestier car il en a marre de L'avenir du Luxembourg. C'est une expo sur les "Collections" de Devolder. Discours de la Directrice de la Bibliothèque, Isabelle Glaise, qui me connait de réputation. Elle habite Freux à 100 mètres de chez moi. Elle me présente sa collaboratrice du Bibliobus, une fille Hanin. Je lui demande si elle est la soeur de Béatrice, l'épouse d'Etienne Sevrin. Eh oui, en effet. Puis je croise Palix, le dessinateur. Devolder m'aborde et parle avec moi. Surprise!!! ll me montre sa peinture de Penck

 

Et puis un dernier contact avec la bande à Charlot d'Ortho. Editions EOLE. Beaucoup de rires et d'anarchie

Voir article ci-dessous

 

On joue le film de Michael Moore :  Fahrenheit 9/11

 

Lundi 12 juillet

 

Rien de France Debray à qui j'avais demandé de m'initier à  l'ordi, qui n'a rien vu des travaux. Je suis pourtant bien allé à son anniversaire. Silence aussi des autres membres de la fondation. Personne sauf Annie qui revient ce 14 juillet et bien sûr Jean-Pierre Ransonnet

 

Jean-Paul me dit que NL n'est pas à l'Aca d'Eté (mais en fait elle sera là le lendemain). Il n'aime pas Saskya et sa façon de mener l'atelier

 

Repas du soir avec Jean-Paul à la Pizzeria (le Greco est fermé).De la merde!!! Je ne touche pas à mon plat tandis que Jean-Paul dévore

 

Mardi 13 jullet

Jean-Paul tombe sur NL à l'Aca. Il parle des travaux chez moi et lui dit "tu ne vas pas voir???" Elle répond "Non il a tourné la page". "Et toi lui répond Jean-Paul..."Je ne sais pas".... Il paraît qu'elle va se remettre à la peinture. Cela fait 11 ans que j'entends ça..

 

JP a aussi parlé avec Hagelstein qu'il trouve intéressant

 

Christine Springfield m'a envoyé des photos de la soirée Aca à Moircy

 

Mercredi 14 juillet

Annie G ici à midi pour voir le chantier

Visite de la Galerie. Elle aime beaucoup. Discussion ininterrompue jusqu'à 21h00

Elle veut m'amener ses parents en août et ensuite Charles Ferdinand Nothomb qui fait partie de sa fondation

Voici une feuille de mon ricin sanguin. Voir ci-dessous

Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy
Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy

Sur les dernières photos, L'Aca d'Eté à Moircy

Vendredi 16 juillet

Un article sur le Photo-Club de Libramont. Mais pourquoi ont ils presque tous une main sur le sexe???. Voir photo ci-dessous

 

Valérie et Cie à Moircy vers 17h00

 

Valérie me raconte que sa mère lui avait dit qu'Hugues S. avait découvert une BD avec un testament de son père, postérieur au testament officiel qui réduisait la part de C. à 25%. Elle est bien bonne...

 

Le soir je vais au Concert à St Hubert, seul. Cour des Tilleuls. Les Brocart, Stephane et Marie-Claire, Marc Champion, Isabelle Paulus. Jean-Marc Anciaux (Basse) sur scène

 

Marc Lagrange l'ex-patron de l'Arlequin à St Hubert est mort d'une rupture d'anévrisme à 49 ans. Voir ci-dessous

 

Un docu sur la prise d'otages à Neuilly. ; C'était en mai 1993. Eric Scmitt et les 21 enfants et leur institutrice Laurence Dreyfus

 

Mort de Georges de Caunes

 

Dimanche 18 juillet

 

"L'amour c'est comme la rougeole. On ne l'a qu'une fois et plus tard on l'attrape, plus c'est grave"

 

Flo me téléphone de Paris. Elle viendrait ici le 15 août avec Frédéric et Justin

 

A la Country l'après-midi avec Valérie. A. veut venir chez moi, elle n'a jamais vu. En plus elle m'avoue qu'elle est amoureuse de moi depuis des années mais que je ne suis jamais libre, toujours avec des jolies femmes. Elle pense que je suis trop bien pour elle. (Mais enfin A. il suffisait de demander )Je l'emmène à Moircy et là... rideau

 

Lundi 19 juillet

A. a logé ici. Belle journée. Je me baigne deux fois dans l'étang. Elle semble très amoureuse et cela me fait peur. Pourtant je suis libre. Elle a 3 filles et habite Gedinne. Elle a été élevée dans un orphelinat car son père est mort quand elle avait 3 ans et sa mère l'a placée. Dans les années 89 elle a tenu la Discothèque, route de Poix

Je lui demande de rentrer chez elle ce soir car je suis crevé. Elle ne parvient pas à atteindre son chauffeur. Je la conduis à St Hubert et elle prend un taxi

 

Mardi 20 juillet

A. me téléphone à 8h30, toute joyeuse

Et puis c'est Valérie qui me dit "mais comment A. est-elle retounée hier?? (Elle aime bien A.) Je réponds "elle a dormi ici". "Hein ! " me dit Valérie

 

Une photo dans mon atelier de la fameuse porte que j'ai creusée dans mon mur de schiste de 0.80 m.d'épaisseur, pour pouvoir passer de l'atelier à la Galerie

 

Une photo de Hanneton par Véronique Arnould

 

Mercredi 21 juillet

Discours du Roi des Belges qui nous dit nous dit qu'en 1950 l'espérance de vie était de 62 ans pour les hommes et de 67 pour les femmes et qu'elle était passée aujourd'hui à 75 et 82. Il dit qu'il n'y a plus assez de travailleurs pour alimenter la Sécurité sociale et donc les pensionnés. Je pense qu'il a surtout peur pour sa pension à lui, qui pourrait être ramenée  à 10.000 euros par mois par exemple; C'est du Zola "Nous devons prendre conscienece de ce drame, nous les petits, nous a t'il dit, en bavant un filet d'eau bénite". Je lui réponds "Mais Majesté c'est très simple, distribuez vos émoluments, vos donations, revendez vos proptiétés et accueillez-y les SDF, faites les travailler, en coopératives évidemment, à Laeken ou ailleurs, revendez les bijoux de Fabiola, de Paola, Mathilde, Astrid etc..  et ensuite alimentez les caisses de l'Onss et empêchez Laurent de pétarader dans ses voitures de sport. Ou alors, en grand catho que vous êtes, dites aux belges d'arrêter de pondre et qu'il mettent leurs préservatifs. Souvenez-vous que les soldats de votre grand-père en 14-18, eux n'hésitaient pas, eux, à les mettre, leurs capotes

 

4012 Kgs de boues retirées des étangs

 

Visite de Valérie et Cie. C'est exceptionnel. magnifique après-midi. Voir Photos

 

Armstrong casse la baraque au Tour de France

 

On découvre un 10e cadavre chez Fourniret, à Sart-Custinne

 

Brassens a commis 184 chansons, y compris les posthumes. 72 parlent d'amour et de femmes

 

Jeudi 22 juillet

5 tonnes et 100 kgs de boues hors des étangs

C'est la Foire de Libramont ce WE

Mort de Sacha Distel

 

Vendredi 23 juillet

Valérie dans tous ses états. On lui a retiré son centre de documentation à Valbois

Je vais chez elle à 16h30. Eh oui moi je suis toujours là. Grande discussion sur son boulot. Je quitte vers 22h00

 

Samedi 24 juillet

Enterrement à Saint Loup à Namur d'Elisabeth Brichet, assassinée par Fourniret et que l'on vient de déterrer

 

Passage de mon chauffagiste afin d'installer un radiateur dans la galerie. Il a été maton pendant 27 ans et termine à St Hubert qu'il va quitter. Il a arrêté de fumer il ya 4 ans avec un produit très efficace. 50 jours. Radical. Il a 55ans

 

St Hubert, prison ouverte, à savoir une prison où les prisonniers peuvent aller librement d'un bloc à l'autre. Il m'a raconté qu'à St Hubert, les prisonniers déposaient alcools et tabacs au pied de la clôture de la quatre bandes avant la fouille puis allaient reprendre leurs colis la nuit venue. Et les matons, mis  au courant ramassaient les colis avant eux et flutaient alcools et tabac, tout en observant les prisonniers en route la nuit vers la clôture et revenant bredouilles

 

Je prends des photos du territoire. Voir ci-dessous

 

Mort de Serge Reggiani

 

Dimanche 25 juillet

Malgré ses devoirs de vacances, Renaud devrait entrer en dernière année en septembre

Les phobies de Valérie: Peur de la foule, de l'auto, de l'avion, des ascenseurs

 

Lundi 26 juillet

Je retrouve Aurore à Redu devant l'Eglise avec son chauffeur. On va s'installer au Fournil et on y mange. Son chauffeur Micka arrive à 16h00 avec sa voiture à elle, une Opel Tigra. On va néanmoins se promener dans Redu. Boris sort du Fahrenheit et on s'embrasse. Je marque clairement mon recul. On retourne au Fournil. On parle beaucoup.Elle est juive. Elle me dit qu'elle a envie de me manger Elle me montre des photos de ses peintures. et de ses trois filles qui ne sont aucune de Serge B, son ex-mari, mort dans un accident de voiture et avec lequel elle n'avait cohabité que pendant 2 ans Je lui explique que je serai très peu disponible au mois d'août

 

Trente cinq millième page de mon journal depuis 1980. Je termine le tome 116

 

Mercredi 28 juillet

Visite du menuisier Maquet. Il s'agit de faire le plancher de la Galerie. En châtaignier avec isolation styrodur. Va me faire un devis. Viendrait avec ses deux fils, première quinzaine de septembre

 

Je passe à l'Aca d'Eté chez Jean-Pierre Poidevin, dans son atelier. Son élève Marie Thibeau de Mézières ne viendra pas à Moircy. Problèmes au niveau de la nuque et du bras gauche et en plus elle a fait un accident de voiture avec son mari le notaire de Ville de Goyet

 

Un message de Flo. Ils sont toujours à la Mer et viendront le vendredi 13 août. Voudraient venir avec Julien et voir Valérie et Sacha

 

Tous ces artistes enfermés dans leurs stalags de l'Aca d'Eté par ce beau soleil, pendant une semaine, ça me dépasse. Et dans quel décor en plus

 

6154 seaux de boue

 

Jeudi 29 juillet

Travaux dans le ruisseau. Faire des encoches dans les poutrelles du barrage pour favoriser l'étiage

7548 Kgs de boues

 

Téléphone de France Debray. Elle me dit que Michel De Paepe et les Editions de la Renaissance sont en faillite. Rien d'étonnant. Ce garçon va de faillite en faillite et il en mourra en laissant bien des créanciers derrière lui. Sa dernière faillite sera celle de sa librairie-galerie à Colmar et puis ce sera sa chute en montagne

 

Vendredi 30 juillet

Je refais le pont du Canal d'Entrée du grand étang

 

8058 Kgs de boues. Travail sur le bassin 1 que j'approfondis

 

Jean-Paul revient de Céret cette nuit. Il a pris RV ave Guy Denis et passera cet aprem

 

Je commande une Imprimante à Studio Ray Libramont-349 euros. Il l'aura mardi

 

Une missive de José Bedeur qui va fêter ses 70 ans. Voir ci-dessous

 

Jean-Paul ici à 18h30. Bon contact avec Guy Denis. On va manger au St Gilles à St Hubert. On ne sera revenus à Moircy qu'à 1h00 du mat. Jean-Paul veut retourner à l'Aca d'Eté. Il a son sac de couchage avec lui. Très belle entente entre nous. On rit sans arrêt. Il a passé à Ceret une soirée avec le couple Ransonnet, Jean-Pierre et Martine

 

Céret est une commune française d'environ 7 500 habitants dans le Sud de la France. C'est une des sous-préfectures du département des Pyrénées-Orientales. Ses habitants sont appelés les Cérétans et les Cérétanes.

Connue pour son musée d'art moderne, ses cerises et sa tradition tauromachique, la ville dont les premières mentions remontent à 866 fut un lieu de négociation du traité des Pyrénées.

Artistes
 
Les peintres Picasso à gauche, Pierre Brune au centre et Eudaldo, au second plan à droite, avec Consuelo Araoz à ses côtés, à Céret dans les années 1950.

 

La ville a attiré de nombreux peintres et sculpteurs. Manolo Hugué et Franck Burty Haviland arrivèrent en 1909, recevant dès l'hiver 1910 le musicien compositeur Déodat de Séverac. Pablo Picasso les rejoignit en 1911. Ce fut au tour du poète Max Jacob et du peintre Georges Braque de venir quelques années plus tard. Braque travailla avec Picasso entre 1911 et 1914 à l'élaboration de plusieurs œuvres cubistes tandis que Franck Burty Haviland rachetait l'ancien couvent des capucins, en 1913. Pierre Brune acquit le Castellas (ruine de l'ancien château fort) en 1916, lui permettant d'accueillir en 1918 Pinchus Kremegne et Chaim Soutine, suivis en mars 1919 d'André Masson et Maurice Loutreuil, puis d'Auguste Herbin et de Juan Gris en 1920. Le peintre André Eulry vécut à Céret de 1955 à 1980, tout comme Pinchus Kremegne dans les mêmes années, y faisant construire sa maison atelier en 1960 à proximité des Capucins. Le musée d'art moderne de Céret a dédié à tous ces peintres une exposition intitulée Céret, un siècle de paysages sublimés 1909-2009 en 2009.

 

 

Samedi 31 juillet

 

Je cueille, lave et coupe mes navets

 

Visite de Jean-Pierre Poidevin et de sa fille Carine. Il va loger à Bernimont chez une certaine Madame Peeters qui a acheté une ferme et y organise tous les 2 mois des stages intermédiaires de l'Aca d'Eté. Il a rencontré Jean-Paul au bar de l'Aca cette nuit.

On boit le pastis après avoir fait le tour du proprio


 

En fait il habite entre Soissons et la forêt de Compiègne

Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Bio 298 - Juillet 2004. L'Académie d'Eté de Libramont à Moircy
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 05:17
La nouvelle Galerie. Deux vues arrière. Plan en coupe. Partie jaune au-dessus du Garage
La nouvelle Galerie. Deux vues arrière. Plan en coupe. Partie jaune au-dessus du Garage
La nouvelle Galerie. Deux vues arrière. Plan en coupe. Partie jaune au-dessus du Garage
La nouvelle Galerie. Deux vues arrière. Plan en coupe. Partie jaune au-dessus du Garage

La nouvelle Galerie. Deux vues arrière. Plan en coupe. Partie jaune au-dessus du Garage

Mardi 1er juin

J'ai le passage de Dany Toutcheque ici pour le nettoyage du mur du pignon. Il me conseille de lisser le mur de schiste, de le faire nettoyer et rejointoyer. Il n'a pas le temps de s'en occuper mais me conseille un certain Beaujean à Noville a qui je téléphone mais qui n'est pas libre. Je vais donc travailler moi-même ce pignon

 

J'écris à Veronique Arnould la photographe

 

Mercredi 2 juin

Au pignon. Le mortier rose (de Tony) est très dur à enlever

 

Plus tard je trace le périmètre de la porte à trouer dans le mur de séparation avec l'atelier, avec une craie. Deux mètres sur 1,20 et j'élargis une peu le trou que j'avais commencé puis commence à désceller de grandes pierres de schiste au départ de l'atelier. Je descends 8 seaux de décombres

 

Jeudi 3 juin

Piron ici avec la grue et la passerelle. Piron a un mauvais plan-encore- pour l'emplacement de la passerelle. Je vais chercher le mien. Il me remercie de la rapidité de mon paiement. ll n'a jamais vu cela. Deux heures après son départ. je lui dis que je suis exigeant mais dans les deux sens. Il me dit " ça fait vraiment plaisir de travailler comme cela..." A qui le dites-vous????. Il attaque la sous-toiture. ils arrêtent à 16h15 alors qu'ils n'ont mis qu'une couche de laine de roche sur cinq et ils se barrent. Je les intercepte au moment où ils démarrent. Leur dis que je dois aller à Liège demain et que je ne crois pas qu'ils termineront en mon absence. Ils disent qu'ils viendront à 7h00. Je décide d"annuler demain la visite chez Ransonnet avec Lieve

 

Vendredi 4 juin

Miracle.Ils sont à Moircy à 7h00. A 9h15 l(isolation est terminée). Il pleut. A 10h10 ils attaquent le trou de l'atelier qu'il faut cimenter en pierres d'angle avec le schiste qui est à leur disposition

 

A 14h30 ils descendent la passerelle avec la grue. Catastrophe a passerelle est  trop courte de 10 cms. Piron qui ne se dérange même pas, leur dit de ramener la passerelle chez Hector à Longlier. Je préviens Jean-Paul. On a mal pris les mesures et on n'a pas vérifié si elles correspondaient à celles de la passerelle car je vais remesurer et effectivement les mesures officielles sont fausses.En fait le mur n'est pas d'aplomb. Il y a 10 cms de moins en bas qu'en haut.Et personne n'y a rien vu. Ni Piron, ni le menuisier Lousberg ni l'architecte. Tout est bloqué, j"en suis malade

 

Une proposition de Dany Touchèqhe, Hubert de son vrai nom. 2035 euros pour nettoyer mon mur de pignon. Je lui dis que j'attends un autre devis de quelqu'un qui pourrait me faire cela avant les congés payés. En attendant je continue à travailler ce pignon moi-même

 

Samedi 5 juin

A16h40 à Jamoigne pour les 20 ans du Caclb avec la sortie du livre "Lieux et Mémoires". Un monde fou, même Eric Muller qui met des auto-collants partout. J'ignore ce qu'il essaie de faire, sinon jouer son petit anar de l'art. Un peu minable. Pascale Ravet avec sa fille. Ensuite je m'assieds à une table dehors et me réconcilie avec Georges Fontaine, auteur du livre. Il habite Chaudfontaine. Alexandre Dinant vient parler avec moi. Il a rencontré Jean-Pierre Devresse. Puis c'est Jean-Peirre Bissot qui me dit que je peux dormir chez eux. Impossible avec le trou dans ma maison et ma chienne Canaille. Il y a aussi Annie et France Debray. Et Benoît Pidboeuf. Et Jean-Paul Couvert qui m'invite chez lui. Je m'en vais et suis ici à  1h00 du matin; J'ai parlé avec 44 personnes. J'aurais aimé que ma fille Valérie, vice-présidente de la Fondation soit avec moi. Hélas....

 

Reagan est mort

 

Lundi 7 juin

Anniversaire d'NL. Elle le fête avec qui???

Au total j'ai tiré 120 seaux de boue. Et ai continué mon mur

 

Mardi 8 juin

Je vais chercher Veronique Arnould qui va prendre de photos du territoire mais n'a pas de voiture. Elle est originaire de Corbion et son mari est routier. Elle a travaillé chez Yvan Thierry et a développé mes photos du château de Seviscourt. Je la reconduis à 11h30

 

Canaille a une otite

 

Mercredi 9 juin

Les maçons Javaux sont là. Ils pensent encadrer la porte que j'ai ouverte avec des blocs alors que j'ai bien expliqué à Piron que cela devait être fait en schiste, mais bien sûr il ne leur a rien dit. Je leur explique donc ce que je veux. On décide de limiter la largeur de la porte à 90 cms. Mais ils ont oublié les linteaux. Pas mon problème, je dois partir demain à midi chez Ransonnet, RV déjà remis la semaine dernière et ils n'ont qu'à s'arranger pour que ce soit terminé

 

J'ai reçu la facture d'Hector mais je ne la paierai que lorsqu'elle sera placée. Il faudrait arrêter de se ficher de moi. Ma patience est à bout

 

A 17h00 ils ont terminé de maçonner les pierres d'angles mais il manque les linteaux. Mai à 15h00 le plancher d'aggloméré (l'ancien plafond du garage qui servait de grenier) qui n'a pas encore été remplacé et est pourri s'est effondré sur ma voiture qui était restée dans le garage. Je les avais prévenus qu'il ne fallait pas s'aventurer de ce côté-là. Piron devait mettre des plaques depuis 15 jours. Cela doit être fait demain. Aucun corps de métier n'acceptera de travailler dans des conditions pareilles. Je sors ma voiture pleine de débris sur le toit

 

Carte de La Panne de Lieve. Voir ci-dessous

 

Jeudi 10 juin

Les maçons à 8h20 avec des plaques d'aggloméré, puis ils disparaissent. Je constate que certains joints de la porte sont grossiers. Non lissés, ils s'effritent Je vais leur demander de fignoler. Les revoici avec les linteaux

 

Je me suis blessé à un os du pied hier et je marche difficilement

 

Apparition éclair de Piron qui descend l'échelle de la galerie et disparaît sans rien me dire alors que je suis à deux pas dans le jardin

 

Néanmoins à midi tout est terminé.

 

Je pars à Liège chercher Lieve à la Gare des Guillemins. Une expo de Ransonnet à l'Emulation (qui prend 30% sur les ventes), une autre Boulevard Saucy à la Galerie Orpheu(Deux dames dont je ferai bientot la connaissance, Anne Lehembre et Babette Baibay) et puis on plonge chez UHODA : Expo Camille De Taeye en noir et blanc. Ensuite je reconduis Lieve à la Gare au train de 17h35. Voir photos ci-dessous

 

Vendredi 11 juin

La grue est déployée à 8h50, pour la deuxième fois

 

Je m'apprête à faire le virement à Hector: 1420 euros mais j'attends

 

Piron qui est là. Il leur faut une mèche de lin pour percer le mur afin d'installer les supports de la passerelle. Il part à Libramont

 

Deuxième descente à la grue de la passerelle. Grosses difficultés. Il faut rogner le mur de schiste. Enorme suspens A midi pile la passerelle est sur son support. OUF !

 

Je fais le virement moins le supplément de retouche de la passerelle qui incombera à Piron

 

Vers 16h00 la rampe est placée mais il y a un problème avec la verne à poser le long de la pointe pour pouvoir poser les chassis. Ce sera résolu en fin de journée, à 18h20

 

Conversation avec Valérie. Nouvelle bagarre avec sa mère. J'apprends que la Fondation lui pèse alors que j'ai entrepris tour cela pour la soulager. Lamentable

 

Dimanche 13 juin

Je vais voter blanc comme d'habitude

 

Guy Denis se présente sur les listes du Rassemblement wallon-France

 

Le soir, résultats des élections législatives = Poussée du PS mais aussi du FN et du Vlaamse Blok(Un million d'électeurs)

 

Un article sur Ray Charles, récemment décédé

 

Lundi 14 juin

L'électricien Zune et son fils arrivent à 7h40 pour installer les bases de l'électricite. Compteur dans mon garage et prises et saignées. Ils ont fini vers 11h30. On fait le tour du territoire et on prend un verre. Un vrai paradis, disent-ils. Ils habitent Richelle

 

J'en suis à 200 seaux de boue soit 3.400 kgs

 

Mardi 15 juin

Une lettre de mon ami ATTILA, sculpteur qui s'en va au Burkina Faso. Voir ci-dessous

 

Les menuisiers métalliques Lousberg. Ils sont à trois

Les chassis sont placés vers midi

Ensuite s'amènent les vitriers. Il sont à  deux, de Battice et de Soumagne

 

Vers 17h00 tout est terminé. Je jubile et voudrais bien fêter cela mais avec qui??. Je bois un Orval

 

Le soir je téléphone à Jean-Paul. Le résultat est magnifique

 

Dutroux, une parodie de procès

 

Voir les 3 photos ci-dessous de la Galerie terminée à l'extérieur avec passerelle et menuiserie alu vitrée

 

Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie

Mercredi 16 juin

Je nettoie la chaudière et enlève les plastiques. Je vide 8 seaux de pierres, des déchets de schiste de la porte de communication

Eric Neuberg vient sabrer le champagne avec moi, de 11 à 16h00

Je téléphone à Annie G. qui part à Budapest

 

Jeudi 17 juin

On attend le verdict Dutroux

Je continue à déblayer le chantier

Je soigne ma cheville droite à l'Arnica

 

A 14h00. Michel Nihoul est déclaré coupable d'association de malfaiteurs avec les 3 autres, de trafic de drogue et de l'enlèvement de Laetitia Delhez

 

Dutroux coupable de l'assassinat d'Ann et de Eefje ainsi que de celui de Bernard Weinstein. Coupable de l'enlèvement de Julie et Melissa, de leur viol et de leur séquestration avec Lelièvre et Michèle Martin; Et du viol de Sabine et de Laetitia

Michèle Martin, co-auteure du viol de la slovaque

Dutroux, Lelièvre et Nihoul, co-auteurs de trafic de drogue

Dutroux condamné pour 8 viols

 

Vendredi 18 juin

Nettoyage de la galerie

 

Un article sur Jacques Jaminon, l'aubergiste d'Engreux

 

Une lettre de ma cousine Florence Hebbelynck, la comédienne

 

Je m'aperçois qu'il n'y a pas de colmatage entre le pignon de schiste et le chassis métallique. Je téléphone à Jean-Paul. Il faut que Piron vienne, sinon il va pleuvoir dans la galerie

 

Samedi 19 juin

Verkeyn le plafonneur d'Eben-Emael commencera lundi prochain. Il sera seul

 

Je continue à nettoyer la galerie. C'était à Piron à enlever ses crasses, pas à moi et j'ai déja fait plus de la moitié

 

Le soir je regarde le foot Pays-Bas-Tchécoslovaquie (2-3). Un match superbe comme je n'en ai plus vu depuis longtemps

 

Dimanche 20 juin

 

Il est bien évident que je n'aurais pas eu un coup de main des membres de la Fondation. Je suis absolument seul, pour le bâtiment, pour le jardin et pour ma bouffe et tout le reste; En plus je dois tenir Canaille à l'oeil

 

Je vais écouter Bruno Picard, dans un café, place de l'Abbaye à St Hubert. Je lui demande de chanter une chanson de Renaud Detressan "On est comme on est". Il la chante en mon honneur. Je retrouve Isabelle Paulus avec son petit noir Noé qu'elle a fait avec le Zaïrois Jean-Marie Lubumbe, père aussi de Cyriaque, conçu avec Murielle Huberty. J'ignore pourquuoi Isabelle me dit "Vous avez beaucoup de choses à m'apprendre". Elle est venue à Moircy aux Portes ouvertes en 1995

 

Lundi 21 juin

A 8 heures, le plafonneur est à Moircy. Il lui faudra 3 jours. Il place les échafaudages. Les ardoisiers commencent à colmater les joints des chassis au niveau du mur mais à 16h00 ils sont partis et c'est loin d'être terminé

Le plafonneur Verkeyn, lui, part à 18h00 alors qu'il en a pour 1h30 de route de route de retour

 

Coup de fil avec Jean-Paul. Quand j'aurai payé toutes mes factures actuelles, honoraires non compris( environ 78.000), j'en serai à 1.146.217 FB (28.000 euros). Les prévisons initiales sont largement dépassées

 

Mardi 22 juin

Piron est là pour terminer les joints des ardoises, en même temps que le plafonneur.

 

On attend le verdict du jury Dutroux: Dutroux, perpète plus mise à disposition. Martin 30 ans, Lelièvre 25 ans, Nihoul 5 ans d'emprisonnement mais pourrait être libéré dans moins d'un an avec sa préventive et la réduction de peine aus 2/3

C'est incompréhensible...

 

Les ardoisiers ont dispatu une fois de plus

Verkeyn me parle de son fils sculpteur. Il a 24 ans et a passé un an  aux USA à Ciouville dans le Nebraska

Les fusibles sautent sans arrêt. Je filme comme je l'ai fait avec tous les travaux jusqu'ici

Les murs sont plafonnés. Demain ce sera le plafond

 

Mercredi 23 juin

Je pense à NL "le pauvre petit oiseau perdu et qui sait en jouer". Aucune nouvelle !

 

Le plafonneur a terminé. Les ardoisers non, évidemment

 

Jeudi 24 juin

Valérie n'est pas passée une seule fois voir les travaux

 

Jean-Paul arrive à 15h00 et voit tout de suite que la passerelle n'a pas été placée selon ses plans, c'est à dire, plus à l'écart du mur nord. Ah mon vieux, il fallait être présent.

 

Piron est en retard évidemment. Il arrive à 16h15 et bien sûr ne s'est pas préoccupé de prévenir. Pas un mot d'excuse en arrivant de Namur. Jean-Paul lui montre son erreur "Oui mais monsieur Van Cauwenberghe m'a dit que c'était d'acord" Il a raison mais moi je ne suis pas architecte. C'est à l'architecte qu'il aurait dû téléphoner en cas de doute. Discussion plus que pénible. On se met à table et ce type, qui m'a l'air ivre, me présente une facture de 2500 euros plus élevée que le devis. J'abandonne la discussion parce que je vais le tuer et le laisse avec Jean-Paul. Vingt minutes après Jean-Paul descend et me dit "Il est parti, il n'a rien signé". Je lui dis "tu as vu qu'il était rond. Il me dit oui et c'est impossible de négocier avec lui, il est cinglé. Quand il est parti en nous menaçant de poursuites, je lui ai envoyé "Attention Monsieur Piron, je connais beaucoup de monde" Je ne paierai pas un rond au-delà du devis

 

Avec Jean-Paul on ouvre le Champagne et on parle beaucoup. Il part à 19h30

 

Tout cela est érintant

 

Vendredi 25 juin

Je fais tous les versement restants. J'en ai pour 1.324.520 FB (33.101 euros). Toutes les factures sont conformes aux devis sauf celle de Piron qui est le seul à avoir cochonné son travail et notre existence à tous

 

Pourquoi Piron est-il arrivé 1h15 en retard pour la clôture des travaux, sans prévenir ni s'excuser. C'est UN GROSSIER PERSONNAGE, en plus de son incompténce notoire

 

Samedi 26 juin

Et le travail de Piron n'est pas terminé. Il doit finir d'ardoiser les planches de rives. 1000 euros suplémentaires; Je lui faxe que je les lui paierai quand il aura terminé

 

J'ai réintroduit 12 petits poissons rouges dans le plus petit étang. Quand je les ai vus dans l'aquarium chez Tom et Cie, je me suis dit "Je vais faire dix heureux pour huit euros"

 

J'attends Leonard mon assureur, pour l'assurance incendie depuis une heure. Impossible de faire ma sieste. C'est lui qui a choisi le jour et l'heure. J'en ai marre et je fous le camp à la Braderie et puis chez valérie. Je suis effondré

 

Dimanche 27 juin

Leonard a eu des problèmes avec sa mère Et alors le téléphone ???. Il est ici de Midi à 13h00.

Il marche difficilement 53 ans et déjà, deux thromboses. On fait un contrat provisoire

 

On est en pleine Coupe du Monde de Football. C'est spécial ... L'Angleterre, l'Allemagne, l'Espagne, l'Itale, la France (tenante du titre mondial) sont éliminés avant les demi-finales

 

Lundi 28 juin

Jean-Paul m'envoie les 3 contrats de réception provisoire des travaux. Je les signe et les lui renvoie illico

 

Déception avec Valérie qui ne s'est intéressée à rien. Je lui dis qu'il y a une solution, céder sa part réservataire à la Fondation

 

Mardi 29 juin

Les ouvriers de Piron ne sont toujours pas là, pour achever leur travail. Piron veut que je paie le dernier travail d'ardoisage avant qu'il ne soit réalisé. Hors de question

 

Je dégage les alentours de la galerie en élaguant le grand Tilleul notamment

 

Mercredi 30 juin

Je casse une bouteille de Côtes du Rhône à la Caisse du Delhaize. Grand éclaboussement. Je ramasse mes morceaux et suis aidé par la caissière. La file attend. Je dis au monsieur qui me suit "Je ne l'ai pas fait exprès,vous savez Monsieur " et il rit. En fait je suis crevé et assez maladroit avec un cerveau lent (Quelle idée de prendre un Cerf-Volant pour aller faire mes courses)

 

Valérie devait m'emmener au Cora pour acheter l'imprimante mais rien n'a été fait. Je n'ai donc pas encore touché à mon ordinateur et ne suis d'ailleurs pas connecté sur Internet

 

Fourniret aurait violé et tué Elisabeth Brichet. La mère Bouzet va t'elle revenir??? C'est la femme de Fourniret, encore une sacrée salope, qui vient d'avouer. Il y aurait un lien avec le cinéaste Houdemont, tué en voiture. Fourniret aurait tué 9 filles, voire plus

 

Il reste une semaine avant les congés payés

 

Et il y aura le problème des éclairages de la Galerie à résoudre

Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Bio 297 - Juin 2004- Suite des travaux de la Galerie
Partager cet article
Repost0